CONDUIRE SEUL POUR LA PREMIÈRE FOIS : GUIDE ET CONSEILS

Hxdpnxpssea40krp87tp

En Voiture Simone

PERMIS DE CONDUIRE

Se faire confiance

C’est un peu notre mantra, on le répète à chaque article, ou presque, mais c’est parce que nous sommes convaincus que c’est essentiel, et indispensable. Faites le bilan : pourquoi vous retrouvez-vous sur le point de conduire seul pour la première fois ? Parce que vous avez suivi une formation complète, de l’acquisition du code de la route à l’apprentissage de la conduite ; parce que vous avez validé vos connaissances et compétences ; parce que vous avez décroché ces examens… Vous avez tout à fait votre place derrière un volant, et seul, qui plus est !

Se lancer

C’est normal d’appréhender ce tout premier trajet en voiture. Vous avez été habitué à constamment être accompagné par un moniteur d’auto-école, qui vous expliquait éventuellement quoi faire, quoi améliorer. Une chose, cependant, est certaine : plus vous allez tergiverser, plus votre cerveau trouvera mille et une raisons (plus ou moins bonnes, d’ailleurs) de juste… ne pas conduire. Alors, quand bien même vous décideriez de remettre en doute vos compétences, dites-vous que l’examinateur qui vous a accordé le permis sait de quoi il parle. Prenez une bonne inspiration, et lancez-vous !

Se raisonner

“Et si je cale ? Et si je me fais klaxonner ? Et si je mets mille ans à me garer ? Et s’il se met à pleuvoir ? Et si, et si, et si ?” : ces questions vous traverseront peut-être l’esprit ; et c’est bien normal. Mais surtout, pas de panique ! Vous avez appris à gérer chacune de ces situations et vous saurez tout à fait vous adapter si elles devaient se produire. Vous êtes jeune conducteur, vous avez le droit de prendre vos marques, et l’essentiel c’est d’opter pour une conduite qui ne met personne en danger. Vous calez ? Pas de souci, vous savez redémarrer. On vous klaxonne ? Pas grave, vous ne reverrez jamais la personne. Vous prenez du temps à vous garer ? Ce n’est pas un problème, optez pour une place facile d’accès. Il pleut ? Votre voiture a des feux et des essuie-glace. Et plus vous conduirez, plus vous allez acquérir des automatismes et tout ce stress ne deviendra qu’un lointain souvenir.

Se détendre

Mettez-vous dans les meilleures conditions pour parvenir à dédramatiser et à vous sentir totalement à l’aise derrière votre volant. Peut-être avez-vous une playlist que vous adorez ? Ou bien préférez-vous écoutez la radio ? Chanter à tue-tête est un excellent moyen de prendre pleinement possession de l’habitacle. Et si vous êtes team silence, alors optez pour le calme olympien !

Se rassurer

Si vous angoissez à l’idée de conduire seul pour la première fois, alors soyez doux envers vous-même et rassurez-vous en optant pour un trajet court, et idéalement que vous connaissez déjà. Comme ça, vous évoluerez dans un environnement familier. Puis, petit à petit, allongez les distances, étendez les trajets. En deux temps, trois mouvements, vous aurez parcouru 1 000 kilomètres sans vous en apercevoir.

Se faire accompagner

C’est la présence d’un passager qui vous manque ? Dans ce cas, n’hésitez pas à solliciter l’un de vos proches pour qu’il vous accompagne lors de ce tout premier trajet. L’essentiel, c’est de vous sentir bien, alors pourquoi hésiter ?