L'alcoolémie

1. Définition et réglementation

L'alcoolémie est la quantité d'alcool qu'un individu a dans le sang. A partir de certains seuils, qui dépendent de son ancienneté de permis, il n'est pas autorisé à conduire et peut être sévèrement sanctionné.

2. La mesure de l'alcoolémie

La concentration de l'alcool dans l'organisme peut se mesurer dans le sang ou dans l'air expiré. Il existe un lien entre ces 2 mesures : 1 gramme d'alcool par litre de sang correspond à 0,5 mg d'alcool par litre d'air expiré.

3. L'alcoolémie maximale

L'alcoolémie est sanctionné à partir de 0,50 gramme d'alcool par litre de sang, ce qui correspond à 0,25 mg d'alcool par litre d'air expiré. 2 à 3 verres d'une boisson alcoolisée suffisent à dépasser ce taux.

Toutefois, pour les conducteurs novices, en période probatoire, l'alcoolémie est sanctionnée dès 0,20 g/litre de sang, ce qui correspond à 0,10 mg/litre d'air expiré. 1 verre d'une boisson alcoolisée suffit à dépasser ce taux.

4. Le pic d'alcoolémie

L'alcool ne passe pas dans le sang instantanément. Aussi, le pic d'alcoolémie (l'alcoolémie maximale) est atteint 1 à 2 heures après absorption si l'alcool est consommé au cours d'un repas, et en 15 à 30 minutes si la personne est à jeun.

5. La quantité d'alcool contenue dans 1 verre

1 verre d'alcool servi dans un débit de boissons (bar, restaurant, discothèque...) contient toujours la même quantité d'alcool pur. Autrement dit, j'absorbe autant d'alcool que je boive une bière, un verre de vin ou de whisky.

Lorsqu'il est servi chez soi ou chez des amis, la dose d'alcool contenu dans 1 verre n'est pas normalisée. Et très souvent, la dose est plus forte que dans un bar ! La dose d'alcool pure absorbée l'est donc aussi.

1 verre servi dans un bar = 10 g d'alcool pur = une alcoolémie de 0,20 à 0,30 g/l environ.
Après 1 verre, le seuil de 0,20 g/litre de sang est déjà dépassé (permis probatoire).
Après 2 verres, le seuil de 0,50 g/litre peut être dépassé selon les individus.

6. L'alcoolémie selon les individus

Selon leur morphologie, les individus n'ont pas la même alcoolémie pour une même quantité d'alcool absorbée. Une personne de grande taille et corpulente aura une alcoolémie moins élevée qu'une personne de petite taille et plutôt maigre.

Le sexe joue un rôle également : à poids égal, une femme aura une alcoolémie plus élevée qu'un homme.

D'autre part, les jeunes et les personnes âgées tolèrent moins bien l'alcool, ce qui peut amplifier ses effets néfastes.

7. L'élimination de l'alcool par l'organisme

L'alcool est éliminé principalement par le foie.

Une fois le pic d'alcoolémie passé, l'organisme élimine environ 0,15 gramme d'alcool par litre de sang en 1 heure (0,10 à 0,20 selon les individus). C'est-à-dire même pas l'équivalent d'un verre par heure.

Il n'existe aucun remède pour accélérer la baisse de l'alcoolémie : le café (même salé), l'aspirine, l'exercice physique, les boissons énergisantes, boire une cuiller d'huile, ou tout autre moyen n'y changent rien. Au mieux, ils peuvent masquer certains effets comme la fatigue (ce qui rend le risque sournois), mais ils peuvent aussi rendre malade. La seule façon efficace de réduire l'alcoolémie est d'attendre que l'organisme l'élimine.