Comment calculer la distance d’arrêt ?

Apprendre les règles de circulation permet de prendre de bonnes décisions dans les situations d’urgence. Pour éviter une collision ou un accident de la route, les automobilistes doivent ainsi connaître la distance de freinage idéale.

Plus qu’une formule mathématique, la distance d’arrêt est alors essentielle pour garantir la sécurité routière de chacun ! En Voiture Simone vous propose ainsi un point rapide sur cette notion.

Qu’est-ce que la distance d’arrêt ?

On peut définir la distance d’arrêt comme la distance parcourue entre le moment où le conducteur perçoit le danger et le moment où le véhicule est réellement arrêté. La distance d’arrêt est la deuxième composante de la distance de sécurité dans le code de la route.

Illus-fc-Calcul-distance-arret.png

La distance totale d’arrêt (DA)

La distance totale d’arrêt est composée de deux temps : le temps de réaction et la distance de freinage. Le temps de réaction est généralement de 1 seconde. Il est allongé par la fatigue, les distractions, la consommation d’alcool ou de stupéfiants. Si vous anticipez les situations à risque, il peut être raccourci. Ce temps de réaction est essentiel, car la vitesse du véhicule reste constante pendant sa durée.

La distance de freinage s’ajoute au temps de réaction des conducteurs. Verglas, route sèche ou mouillée, selon l’état de la route, la distance de freinage sera différente. Elle est essentielle à connaître car en cas de freinage d’urgence, elle peut éviter l’accident et sauver des vies (la vôtre et celles des autres usagers). Elle correspond à la distance parcourue par votre véhicule entre le moment où vous enfoncez la pédale de frein et l’arrêt total.

Bon à savoir

Attention les médicaments et le volant ne font pas bon ménage. Certains médicaments augmentent le temps de réaction des conducteurs et donc les risques d’accident. Somnolence, baisse des réflexes, etc.En cas de freinage d’urgence, le manque de vigilance peut coûter des vies…

77,8% de réussite au code

Contre 56,6% de moyenne nationale

82,1% de réussite au code Contre 50,2% de moyenne nationale.png

Comment calculer la distance d’arrêt ?

Il est possible de calculer la distance d’arrêt sur sol sec et sur sol mouillé grâce à deux formules mathématiques :

Calcul de la distance d’arrêt sur sol sec

Par temps sec, on utilise généralement la formule de distance d’arrêt suivante : (V/10)². Vous devez donc multiplier la dizaine de la vitesse par elle-même.

Cela donne par exemple sur route sèche :

  • à 50 km/h, la distance d’arrêt sera de : 5 x 5 = 25 mètres ;
  • à 80 km/h, elle sera de : 8 x 8 = 64 mètres ;
  • à 110 km/h, la distance d’arrêt = 11 x 11 = 121 mètres.
0081cA.jpg

Calcul de la distance d’arrêt sur sol mouillé

Pour la distance d’arrêt sur sol mouillé, c’est la formule mathématique suivante qui s’applique : (V/10)²+((V/10)²/2). Vous devez prendre la distance d’arrêt sur sol sec puis ajouter la moitié de cette même distance d’arrêt par temps sec. On peut aussi multiplier par 1,5 la distance d’arrêt par temps sec.

Sur route mouillée, vous obtiendrez donc :

  • à 50 km/h, la distance d’arrêt sur sol mouillé sera de : 25+(25/2) = 25 + 12,5 = 37,5 mètres ;
  • à 80 km/h, elle sera de : 64 x 1,5 = 96 mètres ;
  • pour 110 km/h, vous obtiendrez : 121 x 1,5 = 181,5 mètres.
0105cE.jpg
Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png

Distance d’arrêt et distances de sécurité

Distances d’arrêt et distances de sécurité vont de pair. En effet, la distance de sécurité doit permettre de s’arrêter avant le véhicule précédent et d’empêcher une collision. Généralement, elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant au moins deux secondes.

Pour la calculer approximativement, vous pouvez alors multiplier le premier chiffre de la dizaine de la vitesse par 6 :

  • à 50 km/h, 5 x 6 = 30 mètres par rapport au véhicule qui précède ;
  • à 80 km/h, 8 x 6 = 48 mètres ;
  • à 110 km/h, 11 x 6 = 66 mètres.
0012cA.jpg

Distance d’arrêt et limitations de vitesse

Le temps de réaction et la distance de freinage sont directement liés à la vitesse. Plus vous allez vite, plus le temps de réaction est important dans la prévention d’un accident. Car entre le moment où vous prenez conscience du danger et celui où vous appuyez sur le frein, votre véhicule continue d’avancer à la même vitesse. De plus, vitesse élevée signifie plus long freinage.

Vous devez donc respecter les limitations de vitesse mises en place ainsi que les changements de vitesse induits par les conditions météorologiques (et non pas uniquement pas peur des sanctions liées à l’infraction).

Sur une autoroute, en cas de pluie, vous devez rouler à 110 km/h au lieu de 130 km/h. La différence de distance d’arrêt est alors majeure. À 110 km/h, elle est de 181,5 mètres contre 253,5 mètres à 130 km/h soit 72 mètres de différence ! En cas d’accident, d’embouteillage ou de freinage d’urgence, les conducteurs gagnent de précieux mètres. D’autant plus sur l’autoroute car la fatigue et la monotonie ont tendance à rallonger le temps de réaction d’un automobiliste.

0105cA.jpg

FAQ

  • Quelle est la distance d’arrêt si on roule à 30 km/heure ?

    Pour une vitesse de 30 km/h, il faut 9 mètres (3 x 3) pur s'arrêter par temps sec et 13,5 mètres (9 x 1,5) par temps humide. Pour une vitesse de 50 km/h, il faut 25 mètres (5 x 5) pur s'arrêter par temps sec et 37,5 mètres (25 x 1,5) par temps humide. Pour une vitesse de 80 km/h, il faut 64 mètres (8 x 8) pur s'arrêter par temps sec et 96 mètres (64 x 1,5) par temps humide.

  • Comment calculer la distance de sécurité ?

    La distance de sécurité se calcule approximativement en multipliant le chiffre des dizaines de la vitesse par 6. À 50 km/h, on a donc 5 x 6 = 30 mètres. À 110 km/h, on a 11 x 6 = 66 mètres.

  • Quelle est la distance d’arrêt à 110 km/heure ?

    À 110km/h, la distance d’arrêt sur route sèche est de : 11 x 11 = 121 mètres. Sur route mouillée, elle passe à : 121 x 1,5 = 181,5 mètres