EnVoitureSimone

La conduite en France : pourquoi roule-t-on à droite ?

Pourquoi la France a-t-elle adopté la conduite à droite ? La question peut sembler futile, peut-être même que la réponse vous paraît évidente… pourtant, pendant des siècles, conduire à gauche était une norme appliquée dans le monde entier ! De nombreux pays n’ont même jamais adopté la conduite à droite ! Mais alors, pourquoi les routes françaises et européennes ont-elles changé de bord ? 🤔 En Voiture Simone vous explique tout !

0021cG.jpg

Une histoire longue et tumultueuse, puis un choix dicté par la mécanique

Le sens de circulation est un point central du code de la route ainsi qu’une information du permis de conduire capitale. Il conditionne l’intégralité du réseau routier et invite ses usagers à se positionner d’un côté de la chaussée. Ce sens diffère selon les pays, entraînant une modification des règles liées aux priorités, aux dépassements, à l’emplacement de la signalisation verticale et horizontale, ainsi qu’un changement de position du poste de conduite dans les voitures.

Rien ne permet de retracer avec exactitude l’histoire du sens de circulation routière à travers le monde. La conduite à gauche semble toutefois puiser ses origines dans l’Égypte, la Grèce et la Rome antiques, s’être poursuivie au Moyen-Âge et avoir perduré jusqu’à l’époque moderne. En cause : le port de l’épée. Les cavaliers, le plus souvent droitiers, portaient leur arme sur la jambe gauche afin de dégainer plus aisément. Circuler du côté gauche aurait ainsi évité que les épées se touchent lorsque deux cavaliers se croisaient. La première preuve tangible d’une règle en matière de sens de circulation remonterait au 13e siècle, lorsque le pape Boniface VIII aurait conseillé aux pèlerins d’occuper le côté gauche de la chaussée lors de leurs déplacements. C’est seulement à la fin du 18e siècle que la conduite à droite se serait popularisée. Elle est aujourd’hui majoritaire dans le monde, et l’est plus encore en Europe, où seuls quatre pays ont conservé le sens de circulation à gauche :

  • Chypre ;
  • la république d’Irlande ;
  • le Royaume-Uni ;
  • les îles de Malte.

On attribue l’adoption de la conduite à droite à l’apparition d’un nouveau véhicule hippomobile lors de la conquête de l’Ouest américain : le Conestoga. Ce chariot à grandes roues avait la particularité de ne pas offrir de siège au cocher, qui se plaçait alors sur le cheval de gauche, au plus près du chariot, afin de mener l’attelage plus aisément à l’aide de sa main droite et d’un fouet. La conduite à droite fut adoptée assez naturellement aux États-Unis, puisqu’elle simplifiait les croisements avec d’autres attelages du même type, puis elle fut officialisée par l'État de Pennsylvanie en 1792.

On raconte également que Napoléon aurait imposé à ses troupes un sens de circulation à droite afin de prendre ses ennemis par surprise lors d’attaques militaires tactiques. La ruse se serait révélée efficace puisqu’elle lui aurait permis notamment de remporter la célèbre bataille d’Austerlitz. Plus tard, la conduite à droite se serait généralisée dans tout l’Empire.

Enfin, des raisons d’ordre mécanique ont motivé définitivement la conduite à droite dans la majeure partie du monde. Autrefois, les freins à main se positionnaient à droite, à l’extérieur des automobiles, afin de permettre aux droitiers de freiner avec leur « main forte ». Le poste de conduite se trouvait donc à droite de l’habitacle du véhicule. Conduire sur la voie de droite permettait au conducteur de surveiller le positionnement des roues et d’éviter de sortir malencontreusement de la chaussée lors d’un croisement par exemple. Plus tard, les constructeurs automobiles ont décidé d’installer le frein à main à l’intérieur du véhicule, au centre de l’habitacle. La plupart des pays ont alors adopté un poste de conduite à gauche ainsi qu’un sens de circulation par la droite.

photo-kp-vlcsnap-2022-06-28-17h01m55s435.png
Votre permis boîte automatique dès 599€

Soit 35% moins cher qu'en auto-école traditionnelle

permis-boite-vitesse-automatique.png

Le dernier changement de sens de conduite en date

De nombreux pays ont changé leur sens de circulation au cours du temps, généralement à la suite d’une invasion de territoires ou, plus pacifiquement, afin de simplifier les échanges routiers avec les pays voisins.

Dans la plupart des cas, la circulation à gauche a été abrogée au profit de la conduite à droite. C’est notamment le cas des pays d’Afrique de l’Ouest, anciennement colonisés par l’Empire britannique, tels que le Ghana, la Gambie, la Sierra Leone ou encore le Nigeria. On retrouve également plusieurs pays nordiques qui ont abandonné la conduite à gauche à la fin des années 1960, comme la Suède et l’Islande.

Le dernier changement de sens de circulation en date concerne les îles Samoa, qui ont adopté la conduite à gauche en 2009, obligeant à réaménager la totalité de leur réseau routier national. Des raisons économiques motivaient cette décision étonnante, puisque la conduite à droite empêchait les habitants des îles d’acheter des véhicules dans les pays voisins (Australie et Nouvelle-Zélande).

photo-fc-pays-qui-roule-a-gauche.jpg

FAQ

  • Pourquoi conduisons-nous à droite ?

    Il est historiquement prouvé que, depuis l’Antiquité et jusqu’à l’époque moderne, le sens de conduite était généralement à gauche de la chaussée. Les tactiques militaires de Napoléon, la Révolution française, les cochers du Grand Ouest américain ou encore le positionnement mécanique des premières automobiles… Les historiens évoquent mille et une excellentes raisons d’avoir modifié le sens de circulation au cours du temps. Pourtant, aucune d’elles ne décrit avec certitude la genèse de la conduite à droite.

  • Dans quels pays conduit-on à gauche ?

    Un tiers des pays du monde impose un sens de circulation à gauche. En Europe, quatre pays observent cette règle : le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte et Chypre. Hors de notre continent, les automobilistes circulent à gauche en Nouvelle-Zélande, en Australie, au Japon, en Inde, en Namibie, en Thaïlande et en Afrique du Sud notamment.