5 ARGUMENTS (PLUS OU MOINS DISCUTABLES) POUR CONVAINCRE SON POTE DE PASSER LE PERMIS

Hxdpnxpssea40krp87tp

En Voiture Simone

PERMIS DE CONDUIRE

#1 - “T’as pas envie d’être libre comme l’air ?”

Impossible de parler de permis de conduire sans parler de liberté ! Et, c’est sûr, on ne peut pas être insensible à un tel argument. Parlez-lui de partir ensemble en week-end sur un coup de tête, listez-lui toutes ces excellentes raisons d’avoir envie d’être autonome, de faire ce que l’on veut quand on veut, et de ne dépendre de personne d’autre que soi !

#2 - “Comme ça, on ne loupera plus aucune soirée !”

Faites le point sur toutes ces choses que vous avez manquées simplement parce que vous avez dû rentrer avec le dernier bus ou le dernier métro. Une fois le permis de conduire en poche, tout ça, ce sera du passé ! Votre pote pourra rentrer à n’importe quelle heure  - et par la même occasion, vous ramener chez vous, ce qui n’est pas sans vous plaire.

#3 - “Pense à tes parents !”

Ah, la famille… on connaît, hein. On sait combien la pression parentale peut être forte, tant qu’on n’a pas le permis de conduire. Parce que les parents savent à quel point ça peut être utile pour trouver du travail, ou simplement pour les études. Faites jouer la corde sensible et rappelez-lui qu’une fois le permis en poche, ses parents devront trouver un autre sujet pour le pousser dans ses retranchements.

#4 - “Pense à tes amis !”

Ok, on le reconnaît, pour celui-ci, il ne faut surtout pas hésiter à mettre les pieds dans le plat et surtout à jouer la carte de la sur-assurance. Lancez-vous dans un monologue larmoyant sur combien le permis de conduire le rendra indispensable aux yeux de toute la bande. Répétez-lui que vous avez tous besoin de gens comme lui, sur qui compter en toutes circonstances.

#5 - “On le passe ensemble ?”

Rien de tel pour se motiver que de se lancer à plusieurs dans une formation, surtout quand il s’agit d’une formation au permis de conduire ! Le temps passe plus vite, on se sent moins seul, et surtout, on n’a pas envie de décevoir son coéquipier. Et quand en plus on peut le parrainer, on n’a clairement plus aucune excuse pour le refuser !