Conseils pour apprendre à conduire une voiture

Vous avez réussi l’épreuve théorique du permis de conduire et envisagez votre premier cours de conduite ? Mille et une questions se bousculent dans votre tête, mais pas de panique ! En Voiture Simone vous guide pas à pas et vous dispense tous les conseils pour apprendre à conduire une voiture sereinement. Commençons par les fondamentaux de la conduite, les piliers du code de la route et de la sécurité routière !

Apprendre à conduire pour passer son permis

Une fois le code de la route en poche vient le moment d’apprendre à conduire une voiture. Avant de passer à la pratique, certaines questions se posent à vous. Quelle auto-école choisir passer votre permis de conduire ? Quel est le programme de formation à la conduite de référence en France et à quelles obligations êtes-vous soumis lors de votre apprentissage ?

Apprendre à conduire avec une auto-école

L’apprentissage pratique de la conduite prend la forme de cours encadrés par un moniteur agréé pendant une durée minimale de 20h. Passer de la théorie à la pratique demande à l’élève de faire preuve de maîtrise, de rigueur et d’organisation. Vous devrez alors mobiliser toutes vos connaissances concernant la sécurité routière et le code de la route. De nombreuses informations vous seront par ailleurs transmises : éveillez votre sens de l’écoute ! Votre capacité à intégrer les conseils de l’enseignant joue un rôle primordial. Pas d’inquiétude, votre moniteur encadre votre formation à la conduite et assure votre sécurité.

Déjà 1 million d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagnés Rejoignez la communauté !.png

Quelle auto-école choisir pour apprendre à conduire ?

Vous venez d’obtenir le code de la route et souhaitez apprendre à conduire ? Il convient de bien choisir l’auto-école qui vous formera à l’examen pratique du permis de conduire ! Comparez les offres, les tarifs et les disponibilités horaires des différents organismes de formation afin de choisir l’auto-école qui correspond à vos envies et à vos besoins.

Deux possibilités se présentent à vous :

  • l’auto-école traditionnelle ;
  • l’auto-école en ligne.

Les avantages de l’auto-école en ligne sont nombreux. En Voiture Simone met une application à votre disposition depuis laquelle vous pouvez réviser le code de la route et suivre votre progression grâce à votre livret d’apprentissage en ligne. Tous nos moniteurs sont agréés et rigoureusement sélectionnés, consultez les notes laissées par leurs élèves et réservez vos heures de conduite en quelques clics 7j/7j de 6h à 23h !

Qu’est-ce que le REMC ?

Le REMC, ou référentiel pour l’éducation à une mobilité citoyenne, est un programme de formation relatif au permis B et à l’apprentissage de la prévention routière. Mis en place par les pouvoirs publics en 2014, il remplaçait dès lors le PNF (programme national de formation à la conduite).

Le REMC est un outil pédagogique destiné aux professionnels de la conduite. Il déploie des notions essentielles de maîtrise et de savoir-être. Conçu pour permettre aux élèves d’apprendre à conduire dans les meilleures conditions, le REMC s’articule autour de pôles de compétence distincts, tous développées dans le livret d’apprentissage :

  • maîtriser le véhicule en toutes conditions (normale, dense, difficile) ;
  • partager la route avec les autres usagers et communiquer avec eux ;
  • comprendre les risques liés à la conduite ;
  • circuler en autonomie en adoptant une conduite sûre et économique.

Les quatre compétences du REMC sont enseignées par nos moniteurs partenaires et suivies grâce au livret d'apprentissage dématérialisé situé dans votre espace personnel En Voiture Simone.

Apprendre à conduire grâce au livret d’apprentissage

Le livret d’apprentissage au permis B est également appelé « livret de conduite ». Il contient les documents légaux obligatoires, les compétences de conduite à valider, le calendrier des rendez-vous pédagogiques ainsi que toute autre information utile.

Le livret est rempli tout au long de l’apprentissage. Il s’agit de reporter chaque trajet effectué en mentionnant un maximum d’informations (durée, distance, conditions, parcours, etc.). En Voiture Simone met à votre disposition une version dématérialisée du livret d’apprentissage, accessible en quelques clics dans votre espace personnel.

À savoir ! Le livret d’apprentissage est un document obligatoire, il autorise l’élève à conduire sur le réseau routier français pendant toute la période de son apprentissage. En cas de non-présentation de ce document légal, l’élève s’expose à une amende de 1re classe d’un montant maximum de 38 €.

Les automatismes pour apprendre à conduire

Les automatismes jouent un rôle clé dans la conduite. Au volant, certaines réactions automatiques sont cruciales et relèvent de la sécurité du conducteur, de ses passagers et des autres usagers. Pas d’inquiétude ! Ces réflexes sont renforcés par l’expérience de la conduite.

Votre Permis avec vos droits CPF

Financez jusqu'à 100% de votre permis

Votre Permis pour 0€ avec le CPF Financez jusqu'à 100% de votre permis.png

Connaître les notions de la sécurité routière

Comprendre toutes les notions essentielles de la sécurité routière avant l’apprentissage de la conduite permet d’appréhender sereinement la formation pratique et favorise l’acquisition d’automatismes dès les premières heures de conduite. C’est la raison pour laquelle le code de la route, qui représente votre initiation à la sécurité routière et à ses nombreuses notions, doit être parfaitement maîtrisé avant d’apprendre à conduire une voiture. L'ASSR2 (ou ASR) fait notamment partie des documents nécessaires pour commencer la conduite.

Observer la route et autour de soi

L’exploration visuelle est un comportement crucial que chaque conducteur se doit d’adopter. Il permet une lecture de la route fiable et performante. L’observation de la route sollicite des réflexes innés que vous mobilisez avant même d’apprendre à conduire, en tant que piéton ou passager. Ces réflexes se renforcent avec le temps et sont consolidés par l’expérience récurrente de la conduite.

Il s’agit principalement de regarder large, loin, devant et autour du véhicule afin de détecter les mouvements des usagers (voitures, deux-roues, piétons, etc.) et de prévenir les accidents de la route.

Regarder loin devant sollicite la vision centrale, particulièrement importante pour anticiper la conduite puisqu’elle permet de repérer les éventuels dangers et obstacles au loin. L’usager peut également détecter certaines informations visuelles telles que des mouvements et des contrastes grâce à sa vision périphérique. Contrôler les rétroviseurs est essentiel et permet de prendre connaissance de la situation à l’arrière du véhicule. Enfin, bouger sa tête permet d’avoir une vision à 360° et de contrôler les angles morts à tout moment.

Analyser la situation pour anticiper et réagir

L’anticipation au volant traduit la capacité à prévoir les dangers en identifiant des indices lors de la conduite, cela permet au conducteur de se préparer à rencontrer d’éventuelles difficultés sur la route. S’attendre à rencontrer une difficulté n’implique pas forcément qu’elle se réalise, cela permet toutefois d’être préparé le cas échéant ! 😉

Être attentif à votre environnement est essentiel ! Il s’agit d’identifier les informations visuelles et sonores qui déterminent de potentiels dangers et d’analyser la situation rapidement avant de réagir.

Votre capacité à observer, analyser et anticiper la conduite fait partie de votre formation théorique au permis de conduire. Vous mobiliserez toutes ces connaissances au moment d’apprendre à conduire, dès vos premières heures d’apprentissage pratique !

Nos enseignant sont sélectionnés par nos soins

Et notés 4,9/5 par leurs élèves

Nos enseignants sont notés par leurs élèves.png

L’écoconduite

L’écoconduite, également appelée « conduite écologique », implique de rationaliser son comportement de conducteur afin de répondre aux enjeux écologiques actuels. Certains automatismes permettent de réguler la consommation de carburant :

  • limiter l’utilisation de la climatisation ;
  • contrôler le chargement du véhicule ;
  • adopter une conduite souple et sans accélérations brusques, etc.

Les situations à risques en voiture

Certaines situations routières peuvent présenter des risques ; les connaître permet de les anticiper et d’apprendre à conduire dans les meilleures conditions. On vous donne tous les conseils de conduite nécessaires en cas de situations à risques !

Intersections et sens giratoire

Une intersection se présente, vous risquez donc de croiser d’autres usagers. Ralentir suffisamment tôt permet d’appréhender sereinement la situation et de prévenir les risques de collision. Mettez votre clignotant si cela est nécessaire et assurez-vous que la trajectoire désirée peut être suivie sans problème.

Dépassement

Les dépassements peuvent engendrer des situations risquées et sont encadrés par le code de la route. Certaines règles liées à la signalisation, à la situation routière et à l’éventuelle présence d’obstacles sur la chaussée régulent strictement les dépassements.

Avant d’apprendre à conduire une voiture, sachez impérativement que tout dépassement s’effectue par la gauche, sans gêner la circulation sur cette voie et sans contraindre le véhicule dépassé à ralentir.

Bon à savoir

Dans le cas exceptionnel suivant : si l’autre conducteur signale qu’il change de direction par la gauche et à condition que les distances de sécurité entre les deux véhicules soient respectées, l’usager peut dépasser par la droite.

Véhicule immobilisé

Comme tout autre obstacle pouvant entraver la chaussée, la présence d’un véhicule immobilisé sur le bas-côté représente une situation à risques. Ralentissez à l’approche de l’obstacle et accentuez votre vigilance, certains piétons pourraient se trouver à proximité de la voiture ou du deux-roues immobilisé !

La sécurité au volant

Connaître les enjeux de la sécurité au volant avant d’apprendre à conduire une voiture est essentiel ! Certaines notions telles que la sécurité du conducteur, les intervalles de sécurité ou encore la gestion de la vitesse sont enseignées lors de la formation théorique du permis de conduire. On vous résume certains grands axes de la sécurité au volant !

La sécurité du conducteur et des passagers

Le code de la route comporte un thème dédié au conducteur, il détaille l’attitude que celui-ci doit observer afin de conduire en toute sécurité. Ce thème s’articule autour de deux notions majeures :

  • savoir conduire correctement ;
  • être en état de conduire.

Le conducteur doit être en mesure de maîtriser son véhicule en toutes circonstances. Ses réflexes doivent s’adapter aux situations qui se présentent à lui afin d’assurer sa sécurité ainsi que celle des autres usagers.

La sécurité des passagers est l’une des nouvelles thématiques appliquées au code de la route depuis sa réforme en 2016, et pour cause : transporter des passagers implique d’être garant de leur sûreté. Une conduite maîtrisée et un bon respect des dispositifs de sécurité passive (tels que la ceinture de sécurité, le siège enfant, les airbags et autres appuis-tête) favorisent la sécurité des passagers.

Les intervalles de sécurité

Apprendre à conduire nécessite une parfaite compréhension de la notion d’intervalle de sécurité ! La distance d’arrêt est aléatoire, elle dépend de :

  • la vitesse du véhicule ;
  • le temps de réaction du conducteur ;
  • l’adhérence de la chaussée (temps sec ou intempéries).

En ce sens, afin de garantir la sûreté des usagers et de prévenir les risques de collision, le code de la route impose des règles strictes concernant les distances à respecter entre les véhicules en circulation.

En France, l’intervalle de sécurité minimum est de deux secondes par temps sec. Il augmente en cas d’intempéries. Pour calculer la distance à respecter, prenez un repère sur le bord de la route et comptez deux secondes : vous ne devez pas avoir dépassé ledit repère à la fin du décompte.

Ajuster la vitesse et maintenir son allure

Savoir ajuster sa vitesse et adopter une allure en adéquation avec la situation routière est une notion élémentaire qu’il est nécessaire de maîtriser avant d’apprendre à conduire. Une allure excessive, inadaptée ou en désaccord avec la réglementation représente de lourds risques d’accidents de la route !

Les limitations de vitesse en vigueur en France varient en cas d’intempéries. Les vitesses maximales autorisées sur les différents types de voies pour les voitures et les deux-roues de plus de 50 cm3 sont :

  • sur l’autoroute : 130 km/h ou 110 km/h en cas de pluie ou précipitations ;
  • sur une voie à 2 chaussées séparées par un terre-plein central : 110 km/h ou 100 km/h en cas de pluie ou précipitations ;
  • sur une section comportant au minimum 2 voies affectées à un même sens de circulation : 90 km/h ou 80 km/h en cas de pluie ou précipitations ;
  • sur une voie à double sens sans séparateur central : 80 km/h, idem en cas de pluie ou précipitations ;
  • en agglomération : 50 km/h, idem en cas de pluie ou précipitations.
Bon à savoir

Pour rappel, la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h sur tout type de voie lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres. À Paris, une nouvelle réglementation impose une limite inférieure, diminuée à 30km/h.

Savoir se rabattre sur une voie

Effectuer un changement de direction ou doubler un véhicule implique ensuite de se rabattre sur votre voie (dans la plupart des cas il s’agit de la voie la plus à droite) et de retrouver le positionnement imposé par le code de la route.

Tout comme les dépassements, les rabattements s’effectuent dans le strict respect des règles de la circulation routière. Prenez toutes les précautions nécessaires et procédez au changement de direction seulement après avoir contrôlé les distances de sécurité ainsi que le comportement des usagers autour de vous (leur vitesse et leurs déplacements) et activé votre clignotant. Utilisez votre rétroviseur central ainsi que vos rétroviseurs latéraux afin de prendre conscience de la situation autour de votre véhicule, et n’omettez pas de contrôler les angles morts !

FAQ

  • Comment conduire une voiture pour un débutant ?

    Observez le poste du conducteur et ses commandes : le volant, le pommeau de vitesses et les pédales. Après avoir attaché votre ceinture de sécurité, réglé la position du siège et celle des rétroviseurs, positionnez vos pieds sur les pédales. Votre pied gauche gère la pédale d’embrayage tandis que votre pied droit est réservé à l’accélérateur ainsi qu’à la pédale de frein. Pas de panique, votre moniteur vous guide pas à pas lors de votre premier cours de conduite !

  • Est-ce facile d’apprendre à conduire ?

    Apprendre à conduire nécessite une excellente connaissance théorique des règles de la sécurité routière et du code de la route, mais également un entraînement pratique approfondi. La difficulté de l’apprentissage est relative à chaque candidat ! La complexité des épreuves pratiques et théoriques du permis de conduire est nécessaire, elle permet de garantir la sécurité de tous les usagers ! Mais pas de panique, Les moniteurs et monitrices sélectionnés par En Voiture Simone vous accompagnent pas à pas dans votre apprentissage et jusqu'à l'obtention de l'examen.

  • Comment apprendre à conduire tout seul ?

    Vous avez passé plusieurs semaines à conduire en compagnie de votre moniteur d’auto-école et vous apprêtez à prendre le volant seul pour la toute première fois ? Respirez ! Votre expérience est certes limitée, mais il en va de même pour chaque jeune conducteur ! Les règles définies par le permis probatoire sont adaptées à votre degré de connaissance. L’expérience gagnée au fil de votre vie de conducteur limitera votre stress. Afin de prendre confiance en vous, pratiquez le plus souvent possible et optez pour des trajets courts !