EnVoitureSimone

Quelles sont les formes d’initiation à la sécurité routière ?

Puisqu’il n’est jamais trop tôt pour s’initier à la sécurité routière, des formations sont proposées dès l’école primaire pour sensibiliser les plus jeunes aux différents réflexes à connaître quand ils sont à pied ou passagers.

photo-fc-Initiation-securite-routiere.jpg

Apprendre la sécurité routière jusqu’à l’obtention du permis de conduire

Face aux risques d’accident et notamment aux risques d’accident mortel et leurs conséquences qui concernent les différentes catégories d’usagers, des examens d’initiation et de prévention à la sécurité routière ont été mis en place pour sensibiliser les citoyens de demain. Ces différentes formations font partie du continuum éducatif qui s’étend de l’école maternelle jusqu’à l’obtention du permis de conduire. L’objectif ? Responsabiliser les plus jeunes face aux dangers à éviter et aux bons gestes à adopter ! Ce type d’éducation vise à limiter les comportements dangereux avec de nombreuses thématiques comme partager l’espace public et apprendre à conduire.

photo-fc-ecole-primaire.jpg

Les examens d’initiation à la sécurité routière pour les jeunes usagers

L’attestation de première éducation à la route

L’attestation de première éducation à la route, ou APER, est la première formation proposée pour les plus jeunes usagers, puisqu’elle se déroule durant les cycles 1, 2 et 3, de la maternelle au CM2.

L’objectif de cette première formation est de sensibiliser les enfants afin qu’ils deviennent des usagers responsables et conscients des dangers présents dans l’espace public. Ils découvrent ainsi comment se comporter en tant que piétons, passagers et conducteurs d’engins non motorisés comme le vélo ou le skateboard.

photo-fc-reglementation-velo-en-ville.jpg

L’attestation scolaire de sécurité routière

L’attestation scolaire de sécurité routière, ou ASSR, est la seule formation à être composée de deux niveaux. Celle-ci se déroule au collège, en 5e et en 3e. Le premier niveau permet de passer le permis AM (ancien BSR), tandis que le second niveau permet de s’inscrire au code de la route.

photo-fc-assr-pour-le-permis.jpg
Bon à savoir

Pour toutes les personnes nées après le 31 décembre 1987, les deux attestations scolaires de sécurité routière sont obligatoires.

Finance ton permis avec le CPF

En travaillant 2 ans t'as le compte !

Votre Permis pour 0€ avec le CPF Financez jusqu'à 100% de votre permis.png

L’attestation de sécurité routière

L’attestation de sécurité routière, ou ASR, s’adresse aux jeunes usagers qui n’ont pas eu les deux niveaux de l’ASSR. La formation permet d’obtenir l’épreuve théorique du permis AM. Selon les académies, il est possible de passer l’examen en milieu scolaire.

L’attestation d’éducation à la route

L’attestation d’éducation à la route, ou AER, est un examen mis en place pour les usagers atteints d’une déficience visuelle qui les empêche de se présenter à l’ASSR ou l’ASR. L’examen se déroule dans les collèges et les lycées, ainsi que dans les établissements médico-sociaux. Les élèves n’ont pas de limite de temps pour réaliser l’épreuve. Celle-ci comporte des questions sur le partage de l’espace routier entre les usagers ainsi que sur les différents risques qu’ils encourent.

0007cA.jpg

Le permis AM

Depuis 2013, le BSR a été remplacé par le permis AM. Une fois cette formation validée, il est possible pour les jeunes usagers de conduire un scooter, une moto ou une petite cylindrée dès 14 ans. La puissance de ces véhicules est toutefois réglementée : ils ne doivent pas atteindre les 50 cm³ et les 4 kilowatts.

photo-fc-permis-am.jpg
Bon à savoir

Grâce aux dispositifs de sécurité passive, le nombre d’accidents mortels est en net recul. Ces équipements (ceintures de sécurité, airbags, etc.) permettent de limiter les conséquences d’un accident sur les conducteurs.

Nos enseignants sont sélectionnés par nos soins

Et notés 4,9/5 par leurs élèves

illu-promo-rentrée-2023.png

Les différents organismes de prévention et d’initiation à la sécurité routière

En plus du continuum éducatif, il existe plusieurs organismes de sensibilisation à la sécurité routière :

L’Association Prévention Routière

Depuis 1949, l’Association Prévention Routière propose des programmes de sensibilisation adaptés selon l’âge des jeunes usagers. Ces programmes se déroulent au sein du système scolaire car l’association est agréée par l’Éducation nationale. Celle-ci mène également différentes campagnes de prévention pour attirer l’attention des conducteurs sur les conséquences d’un accident. Elle est aussi amenée à diriger les stages suivis par les automobilistes ayant commis des infractions au code de la route.

La Délégation à la sécurité routière

Créée en 1982, la Délégation est affiliée au ministère de l’Intérieur. Elle participe au Comité interministériel de la sécurité routière et assure la législation du code de la route et sa réglementation. Elle propose aussi des animations et des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

FAQ

  • Comment sensibiliser à la sécurité routière ?

    Créée en 1982, la Délégation est affiliée au ministère de l’Intérieur. Elle participe au Comité interministériel de la sécurité routière et assure la législation du code de la route et sa réglementation. Elle propose aussi des animations et des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

  • Comment sensibiliser à la sécurité routière ?

    La sensibilisation à la sécurité routière est enseignée dans les niveaux primaire et secondaire des écoles. L’objectif est d’apprendre aux plus jeunes comment avoir un comportement responsable sur l’espace public. Des organismes de prévention organisent également des évènements et des campagnes de prévention.

  • Comment obtenir les deux niveaux de l’ASSR ?

    La formation de l’ASSR se déroule sur deux niveaux qui sont évalués en classe de 5e et de 3e. Les deux épreuves comptent 20 questions à choix multiples qui sont illustrées par des séquences vidéo. Pour obtenir les deux niveaux, il faut avoir au moins la note de 10/20. En cas d’échec, les collégiens peuvent repasser l’examen en séance de rattrapage. L’ASSR est obligatoire pour s’inscrire au permis AM.