EnVoitureSimone

Attention au volant : les points de vigilance et de distractions

Être attentif au volant est essentiel pour diminuer le risque d’accident. Plusieurs études internationales (Hendricks, Fell, & Freedman, 1999 ou Lee & Strayer, 2004) ont même démontré que l’une des causes principales des accidents de la route serait liée à un trouble de l’attention des automobilistes. Ces derniers peuvent ainsi être plongés dans leurs pensées, et surtout distraits par d’autres tâches. Non attentifs à ce qui se passe sur la route, leur comportement peut alors mener à un accident mortel.

Certaines situations, listées dans le code de la route, sont source de gêne pour le conducteur et réduisent son attention au volant. En voiture Simone vous aide à y voir plus clair et liste les situations à risque. C'est parti !

Qu’est-ce que la vigilance et l’attention au volant ?

Comme évoqué précédemment, l’une des compétences essentielles que doit acquérir le conducteur est la capacité de rester concentré et vigilant au volant. Être vigilant signifie ainsi rester attentif à sa conduite et à son environnement. Cela est d’autant plus vrai lorsque les conducteurs circulent dans des zones dangereuses. Ils doivent ainsi redoubler de vigilance pour éviter tout risque d’accident. En effet, lorsque la vigilance baisse, les automobilistes peuvent ne pas percevoir un danger ou encore le percevoir trop tard. Cela peut entraîner des conséquences importantes en matière de sécurité routière. C’est pourquoi il est essentiel de connaître ces facteurs qui influent sur l’attention au volant.

0009cB.jpg

Quels sont les états et les actions pouvant nuire à la vigilance de l’usager ?

Plusieurs états psychologiques ou actions peuvent nuire à votre attention au volant. Bien les connaître vous permettra de vous y préparer et de prendre les actions adéquates pour vous prémunir d’un manque d’attention dommageable pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Monotonie et routine

La monotonie et la routine sont généralement liées à un environnement connu ou qui ne change pas : météo constante, pas de diversité de paysage ou de reliefs, trajet quotidien. Comme rien ne vous stimule, vous pouvez alors relâcher votre vigilance, consciemment ou non.

Même si vous connaissez bien votre chemin, une situation dangereuse ou inattendue peut toujours se présenter. En étant distrait, par la monotonie installée dans votre esprit, vous pouvez ne pas la percevoir et réagir trop tard.

Stress, émotions et fatigue au volant

Les émotions fortes, comme la joie, la tristesse ou la colère, peuvent être source d’inattention. Selon une étude, 74 % des Français avouent s’énerver au moins une fois par mois au volant. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet agacement chez les conducteurs, à commencer par les abus de priorité. Pour autant, vous devez garder votre sang froid, au risque de perdre en vigilance.

Il en va de même pour le stress qui vous rend moins attentif. Un bon conducteur doit donc apprendre à gérer son stress au volant. Vos leçons de conduite, pour passer le permis, vous permettront de gagner en confiance. Vous apprendrez comment conduire une voiture sans avoir peur.

La fatigue au volant est également connue comme une cause importante d’accident. D’après Sécurité-Routière.gouv, sur l’autoroute, un accident mortel sur trois est ainsi associé à la somnolence. De plus, la fatigue engendre une fatigue visuelle qui peut altérer votre champ visuel et baisser votre vigilance. Dès les premiers signes d’endormissement, les conducteurs doivent s’arrêter de se reposer pour ne pas engendrer d’accident avec les autres usagers.

0009cA.jpg
Bon à savoir

On recommande généralement de faire des pauses de 15 minutes toutes les 2 heures lors d’un long trajet. C’est le temps minimum estimé pour se reposer suffisamment pour que les usagers puissent reprendre la route plus en forme. Bien évidemment, il est plus que conseillé de vous arrêter dès que vous en ressentez le besoin. C’est notamment le cas lorsque vous rencontrez des conditions de circulation difficiles lors d’un trajet. Vous éviterez ainsi un accident et du stress !

Quelles sont les formes de distractions le plus souvent rencontrées ?

De nombreuses sources de distraction peuvent impacter votre attention et votre temps de réaction. Pourtant, la moindre baisse de vigilance peut causer un accident. Avec la prévention routière, les conducteurs peuvent s’informer des bons réflexes à connaître pour limiter les facteurs de risque.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Téléphone au volant

Le téléphone portable au volant est une source de distraction importante pour l’automobiliste. Le téléphone comme les oreillettes sont ainsi interdits au volant, sous peine d’amendes. Les forces de l’ordre constataient ainsi en 2019 que le téléphone portable était responsable de 11 % des accidents mortels.

Ainsi, si vous utilisez votre téléphone lors d’un trajet en ville, vous ne risquez pas de repérer les usagers à proximité des bus ou des tramways, au risque de causer un accident. Il est donc recommandé de s’arrêter pour téléphoner ou prendre un appel. Le kit mains libres, source de distraction et donc d’inattention au volant, est techniquement autorisé mais peut toutefois être puni par les forces de l’ordre.

0016cE.jpg

Manger au volant

Un autre comportement qui peut induire une moindre attention sur la route est de manger au volant. Comme pour le téléphone, mieux vaut s’arrêter pour manger. Vous pouvez allier ce repas avec une pause sur un long trajet.

Fumer au volant

Fumer au volant peut également s’avérer source de distraction et de moindre attention au volant. De plus, si votre cigarette tombe, vous pouvez avoir le réflexe de la ramasser, ce qui peut entraîner un accident.

photo-fc-fumer au volant.jpg
L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

Comment lutter contre les distractions au volant ?

Comme les accidents de la route sont la première cause de mort violente en France, il est essentiel de lutter contre les distractions au volant. Les forces de l’ordre constatent ainsi que les comportements le plus souvent présents dans les accidents mortels sont : l’alcoolémie excessive (32 % des accidents mortels en 2019), puis les excès de vitesse (30 %) et la conduite sous l’emprise de drogues (23 %) et enfin le défaut d’attention, dont le téléphone portable est principal responsable (11 %).

Pour lutter contre les distractions au volant et pour rester attentif, voici plusieurs autres conseils à suivre :

  • prévoyez une pause sur les longs trajets et arrêtez-vous en cas de fatigue ou somnolence ;
  • évitez de manipuler l’autoradio, la climatisation ou votre GPS, et confiez cette tâche au passager ;
  • restez concentré sur la route et veillez à suivre le code de la route ;
  • planifiez vos trajets à l’avance pour éviter le stress.

Prendre conscience de tous ces points est important dans une démarche de prévention routière. Chaque distraction, ou comportement à risque, peut augmenter votre temps de réaction et diminuer vos réflexes.

0009cH.jpg
Bon à savoir

Prendre l’autoroute peut être une étape importante pour les jeunes conducteurs qui demande beaucoup de vigilance. Entre les différentes voies de circulation, les péages ou les longues distances, le trajet peut être stressant. Voilà pourquoi il est important de le préparer avant de vous mettre au volant pour réduire votre stress et anticiper les potentielles difficultés. 😉

FAQ

  • Comment rester vigilant au volant ?

    Pour rester vigilant au volant, il convient de supprimer toutes les sources de distraction et de connaître les comportements à risque : téléphone au volant, fatigue et somnolence, alcool et drogues, monotonie et routine, manger ou boire, etc.

  • Qu’est-ce qui perturbe le plus le conducteur ?

    Téléphoner au volant, et utiliser son téléphone portable en général, est l’une des plus importantes sources de distraction pour le conducteur. Le téléphone portable est ainsi responsable de 11 % de la mortalité sur la route.

  • Quand le niveau de vigilance est-il le meilleur ?

    Le niveau de d’attention est au plus haut le matin et en fin d’après-midi. Il est au plus bas en début d’après-midi, après les repas et en milieu de nuit.