Ligne discontinue : quelles sont les règles de conduite ?

Parmi les symboles participant à la signalisation horizontale, la ligne discontinue reste sans doute la plus sympathique. C’est normal puisqu’il s’agit d’une ligne permissive, mais capable de vous prévenir d’un éventuel danger. Elle donne le droit de doubler et de changer de direction, ce qui, vous en conviendrez, peut s’avérer d’une grande utilité 🙂! En Voiture Simone se penche sur la ligne discontinue et vous en dit tout !

0062cC.jpg

Qu’est-ce qu’une ligne discontinue ?

La bande discontinue est un marquage permanent au sol séparant deux voies de circulation routière. Élément de la signalisation horizontale sous forme d’un trait blanc intermittent peint sur la chaussée, ses longueur, largeur et espacement varient selon le type de route. Le code de la route en fait un symbole au franchissement autorisé, permettant le dépassement d’un véhicule ou le changement de direction.

Bon à savoir : Plus les traits blancs se trouvent rapprochés, plus le franchissement de la bande discontinue peut s’avérer dangereux (faible visibilité…).

  • Marquage classique : trait 3 m de long, espacement 10 m ;
  • Marquage classique en agglomération : trait 1,5 m, espacement 5 m.

Où se trouvent les lignes discontinues sur la route ?

Les bandes discontinues médianes nous accompagnent sur tous les types de voies de circulation à double sens. Peintes en blanc sur la chaussée qu’elles partagent, elles servent à délimiter les voies de circulation. Elles constituent une aide précieuse à la conduite en sécurité, notamment la nuit.

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png
Bon à savoir

Une route suffisamment large peut porter des lignes de rives (de bordure), également discontinues.

Quand peut-on franchir une ligne discontinue ?

La ligne discontinue médiane indique au conducteur qu’il peut effectuer un dépassement ou changer de direction en la franchissant. Bien évidemment, la décision de doubler un véhicule ne se prend qu’après avoir :

  • Actionné son clignotant ;
  • Vérifié la situation dans ses rétroviseurs ;
  • Validé une visibilité et une distance suffisantes.

Quelles sont les différentes lignes discontinues sur la route ?

illus-fc-comparaison-lignes-route.png

La signalisation au sol s’adapte aux différents types de voies et situations. Ainsi, la bande discontinue présente plusieurs dimensions et fonctions.

Bon à savoir

Connaître les différentes dimensions des lignes discontinues permet de calculer et respecter les distances de sécurité.

Lignes discontinues de dissuasion

La ligne de dissuasion ressemble à un « oui, mais ». Vous pouvez franchir les traits, mais ce n’est pas conseillé. Sa présence prévient de l’éventualité d’un risque. Vous la trouvez par exemple sur une route sinueuse avec une visibilité imparfaite.

Bon à savoir

La ligne de dissuasion peut porter des flèches de rabattement. Cette ligne d’annonce signifie sa transformation en bande continue après la 3e flèche.

Une ligne de dissuasion se constitue de bandes blanches de 3 m de longueur, espacées de 1,33 m. Elle autorise à dépasser un véhicule petit ou lent.

Les voies de sortie d’autoroute sont balisées par des lignes discontinues de dissuasion, indiquant les dépassements et rabattements brusques comme dangereux et interdits.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Lignes mixtes

La ligne est dite mixte si la chaussée porte deux bandes médianes, l’une continue, l’autre discontinue. Chacune indique les possibilités de franchissement aux véhicules circulant de son côté de la chaussée. Il y a autorisation de dépasser ou tourner à gauche si la ligne discontinue longe votre voie, interdiction si la bande continue se trouve de votre côté de la route.

Bande d’arrêt d’urgence

La bande d’arrêt d’urgence, sur le bord droit des autoroutes, est délimitée par une ligne discontinue de traits blancs de 39 m de long et des espacements de 13 m. Il est interdit de circuler sur cette zone réservée aux véhicules en détresse.

Lignes discontinues jaunes

Dans le code de la route et la signalisation au sol, le jaune symbolise des règles temporaires dans deux cadres :

  • Une signalisation de travaux, traçant de nouveaux parcours le temps de la réalisation du chantier ;
  • En agglomération et en bordure de trottoir, les bandes discontinues jaunes indiquent l’arrêt temporaire autorisé (bref et moteur tournant) et le stationnement interdit (arrêt moteur éteint).

Autres formes de traits blancs intermittents

D’autres signalisations par des traits discontinus, souvent larges et rapprochés, peints sur le sol se rencontrent fréquemment. Il s’agit d’indiquer des :

  • Lignes de rive, de largeur classique, délimitant la chaussée si celle-ci s’avère suffisamment large (traits de 3 m de long espacés par 3,5 m et à l’abord des intersections, trait de 20 m tous les 6 m) ;
  • « Céder le passage » à une intersection, associée à un panneau ;
  • Voies de circulation véhicules lents ;
  • Zones réservées aux bus, bandes cyclables ;
  • Zones tampons des passages piétons.

La FAQ de la ligne discontinue

  • Quelle est la différence entre une ligne continue et discontinue ?

    La ligne continue interdit son chevauchement et son franchissement, à savoir les manœuvres de dépassement d’un véhicule et de changement de direction vers la gauche. La ligne discontinue les autorise, avec parfois des restrictions.