Ligne de dissuasion : règles de conduite et sanctions

Vous savez, n’est-ce pas, que la ligne discontinue est franchissable ? Mais saviez-vous que dans certains cas elle se transforme en ligne de dissuasion ? Qu’elle devient alors quasi infranchissable ou juste pour doubler des véhicules lents ? La bande discontinue de dissuasion se la joue en subtilités et en nuances… Voici quelques éclaircissements sur les spécificités, les règles et les sanctions prévues par le code de la route pour franchissement de la ligne de dissuasion, ou plus exactement pour dépassement dangereux.

0062cD.jpg

Qu’est-ce qu’une ligne de dissuasion ?

La ligne de dissuasion est un élément de signalisation horizontale, c’est-à-dire un marquage au sol comportant des lignes blanches et des espacements standardisés. Elle constitue une variante de la ligne discontinue médiane séparant les voies de circulation d’une chaussée à double sens :

  • La ligne discontinue médiane présente des traits de 3 m et des espacements de 10 m ;
  • La ligne de dissuasion est faite de traits de 3 m et d’espacements de 1,33 m facilement identifiables.

Selon le code de la route, la ligne discontinue peut être chevauchée ou franchie pour effectuer un dépassement ou un changement de direction vers la gauche. La ligne de dissuasion invite à ne pas utiliser ce droit en raison de l’existence d’un potentiel danger. Dans ce cadre :

  • Le dépassement d’un véhicule lent est permis ;
  • Le franchissement de la ligne de dissuasion est déconseillé, mais pas interdit ;
  • Si le franchissement se fait dans le cadre d’un dépassement dangereux, il entraîne des sanctions.

Sur quelles routes se situent les lignes de dissuasion ?

La ligne de dissuasion se trouve généralement sur les chaussées à double sens, hors agglomération, et dans des configurations pouvant présenter un risque routier. Elles sont peintes par exemple en haut d’une côte, sur une route sinueuse… La présence des bandes de dissuasion reste majoritairement liée à des problèmes de visibilité insatisfaisante.

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

Cas des lignes de dissuasion jaunes

Dans la signalisation horizontale, la couleur jaune caractérise les dispositifs temporaires liés aux chantiers et travaux. La ligne de dissuasion jaune indique par son marquage au sol le nouveau tracé de circulation. La signalisation temporaire jaune instaure de nouvelles règles toujours prioritaires par rapport aux indications de couleur blanche (qu’elle remplace).

Ligne de dissuasion sur l’autoroute

Le marquage au sol de la ligne de dissuasion limite les voies réservées aux sorties d’autoroute et les voies d’accès aux aires de repos. Elles dissuadent le conducteur d’effectuer des rabattements brutaux pour prendre la sortie. Les marques restent franchissables dans le cadre de dépassements ne visant pas à gagner la sortie.

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png

Dans quels cas est-il possible de franchir une ligne de dissuasion ?

Le code de la route permet le dépassement par franchissement des marquages dissuasifs lorsqu’il ne présente pas de danger notable, notamment le doublement de véhicules lents et/ou de petite taille. Par exemple, doubler un deux-roues ou une voiture sans permis roulant à 45 km/h se fait plutôt aisément et ne peut généralement entraîner de suspicion de dépassement dangereux.

Bon à savoir

Un véhicule est réputé rouler lentement lorsque sa vitesse ne dépasse pas 50 km/h sur une voie autorisant une vitesse de 80 km/h.

Quels sont les risques en cas de dépassement sur une ligne de dissuasion ?

La ligne de dissuasion indique le plus souvent un manque de visibilité et/ou des obstacles à une observation correcte. Le dépassement nécessite de se déporter suffisamment sur la voie à circulation dans le sens opposé. Les risques de choc frontal sont donc extrêmement élevés et les accidents peuvent être très graves, souvent mortels. L’accrochage latéral, le carambolage peuvent s’avérer également lourds de conséquences.

Sanctions liées au franchissement de la ligne de dissuasion

0140cJ.jpg

Il n’y a pas de sanctions concernant le franchissement de la ligne de dissuasion dans le code de la route, puisqu’il n’est pas interdit. Par contre, l’automobiliste se met clairement en infraction au code lorsqu’il effectue un dépassement dangereux. D’autant plus s’il a été mis en garde par une ligne de dissuasion.

Le dépassement dangereux constitue une infraction de 4e classe, entraînant les possibles sanctions suivantes :

  • Le retrait de 3 points du permis ;
  • Une amende de 90 € (minorée car payée immédiatement) à 750 € maximum ;
  • Une suspension de permis de 3 ans maximum.

La ligne de dissuasion est un marquage important qui vous protège efficacement, ainsi que les autres usagers de la même route. Respectez-la… et bonne route en sécurité 👍!