Chargement dans le véhicule

1. Le poids à vide (P.V.)

Le P.V., c'est le poids à vide du véhicule, sans chargement, sans conducteur ni passagers, mais comprenant les équipements d'origine tels que la roue de secours, le cric, les outils et tous les pleins faits (carburant...).

Ce poids figure sur le certificat d'immatriculation du véhicule (carte grise) ou sur la plaque de tare s'il s'agit d'un véhicule utilitaire (fourgonnette, camionnette) ou d'une remorque.

2. Le Poids Total Autorisé en Charge (P.T.A.C.)

Le P.T.A.C., c'est le poids maximum que peut atteindre le véhicule, chargement et passagers inclus.

Ce poids figure lui aussi sur le certificat d'immatriculation du véhicule (carte grise) ou sur la plaque de tare s'il s'agit d'un véhicule utilitaire (fourgonnette, camionnette) ou d'une remorque.

3. La charge utile

La charge utile, c'est le poids maximum que le véhicule peut transporter (chargement, conducteur et passagers).

Elle se calcule. Par exemple :
Si le véhicule a un P.V. de 1 200 kg et un P.T.A.C. de 2 500 kg, la charge utile est la différence entre ces 2 poids.
Soit 2 500 - 1 200 = 1 300 kg.

4. Le poids réel

Le poids réel d'un véhicule dépend du nombre de personnes à bord, de la quantité de carburant et du poids du chargement.

Il peut varier, et donc n'est inscrit nulle part. Il faut soit le mesurer (peser le véhicule AVEC ses occupants), soit le calculer (en additionnant le P.V. + le poids du chargement + le poids des occupants).

Le poids réel ne doit jamais dépasser le P.T.A.C. du véhicule.

5. Le Poids Total Roulant Autorisé

Le P.T.R.A. est le poids total maximum autorisé pour un ensemble de véhicules (tracteur + remorque ou caravane), conducteur, chargement et passagers compris.

Sachant que le véhicule tracteur et la remorque ne doivent pas dépasser individuellement leur propre P.T.A.C.

6. Bien charger son véhicule

Les objets volumineux peuvent nuire à la vision du conducteur ; les objets lourds dégradent la tenue de route et le freinage de la voiture.

Pour limiter les risques :
- les objets lourds doivent être placés au plus près du centre de la voiture (juste derrière les places avant), le plus bas possible et centrés,
- les objets plus légers et peu encombrants peuvent être placés plus haut ou sur les côtés.
- les objets volumineux mais légers peuvent être placés dans le coffre. Leur faible poids n'altérera pas le comportement de la voiture et affectera moins (voire pas du tout) la visibilité du conducteur vers l'arrière.

7. Arrimer son chargement

Contrairement aux idées reçues, un objet lourd doit impérativement être calé et arrimé. En effet, lors d'un freinage, ou plus grave, dans un virage, celui-ci est susceptible de glisser ou de se renverser. Ce qui risque de déstabiliser le véhicule et d'entraîner une perte de contrôle.

Mais prudence aussi vis-à-vis d'objets plus petits et qui semblent anodins ; avec la vitesse, un objet d'a peine 1 kg peut se transformer en dangereux projectile en cas d'accident ; une simple bouteille d'eau peut rouler sous les sièges et venir empêcher l'enfoncement d'une pédale...

Pour éviter que le chargement ne bouge, il existe des solutions : la mise en sacs, en bacs ou en cartons des petits objets ; l'utilisation de cales, de sangles ou de filets ; la séparation de l'habitacle avec une grille amovible (surtout pour le transport d'un animal ) ; et tout simplement le bon sens dans l'organisation du chargement : ne pas placer à hauteur de tête un objet qui pourrait blesser un occupant en cas de choc.

8. Les réglages à apporter au véhicule

Si je dois circuler avec un véhicule chargé à une valeur proche de son maximum :
- je vérifie le surgonflage à appliquer à la pression des pneus (inscrite sur le manuel d'utilisation du véhicule ou dans la portière conducteur) ; cette valeur est généralement proche de + 300 grammes,
- je règle la hauteur du faisceau des feux de croisement si celle-ci n'est pas automatique. L'objectif étant de bien voir sans éblouir les usagers arrivant en face.

Une fois le véhicule déchargé, je change le réglage de la hauteur des feux (mais je ne dégonfle pas les pneumatiques, qui perdront naturellement l'excès de pression).

9. Chargement et conduite

Le chargement a une influence sur :
- la visibilité (selon la hauteur du chargement),
- la tenue de route (roulis pouvant entraîner le retournement, risque d'éclatement d'un pneu),
- le freinage (son efficacité et son endurance),
- la consommation de carburant (en particulier lors des accélérations ou dans les montées),
- l'usure du véhicule (moteur, embrayage, freinage, pneus, suspensions...).

J'en tiens compte en adoptant une conduite souple (plus économique, nécessitant moins de freinages, moins de contraintes pour la mécanique) ; j'anticipe les freinages en ralentissant plus tôt ; je réduis mon allure davantage avant de négocier un virage, un rond-point ou un ralentisseur.

Je m'arrête régulièrement pour vérifier le bon arrimage de mon chargement.

10. En cas de surcharge

Les sanctions en cas de surcharge sont :
- une amende de 4ème classe (135 €),
- l'immobilisation du véhicule.