La conduite

1. Faire chauffer son moteur... En roulant !

0004ca

Lors du 1er km parcouru, un moteur froid consomme environ 50% de carburant en plus qu'un moteur chaud. 25% en plus le km suivant. Mais la solution n'est pas de le faire chauffer à l'arrêt. En effet, dans ce cas, le moteur met plus de temps à chauffer et sa montée en température est irrégulière (certaines parties comme la boîte de vitesses ne chauffent pas) et cela accélère son usure. De plus, le carburant consommé sans rouler est une source importante de gaspillage.

Il vaut mieux rouler dès la mise en marche du moteur, sans forcer, en montant les vitesses le plus tôt possible. Il faudra 5 à 10 minutes pour que le moteur atteigne sa température optimale de fonctionnement. En attendant, j'adopte une conduite "douce".

2. Monter rapidement les rapports de vitesses

0004cb

Plus le moteur tourne vite, plus il consomme de carburant (et donc plus il pollue).

En montant les vitesses le plus tôt possible, selon ma voiture, son chargement, le relief, je réduis ma consommation de carburant.

Lorsque je veux accélérer, j'appuie franchement sur la pédale d'accélérateur, mais je monte rapidement mes rapports de vitesses. Une accélération franche qui dure peu de temps consomme moins de carburant qu'une longue et lente accélération.

Certaines voitures sont équipées d'un dispositif qui incite à changer les vitesses au bon moment. Le symbole utilisé peut varier d'une voiture à l'autre (certaines indiquent précisément quel rapport devrait être utilisé).

3. Limiter sa vitesse

0004cc

Plus je vais vite, plus l'air résiste à l'avancement de ma voiture. Il suffit de sortir la main par la vitre pour s'en rendre compte. Cela a pour conséquence d'augmenter ma consommation de carburant.

Pour limiter ce phénomène, je peux adopter une vitesse légèrement inférieure aux limitations de vitesse, à condition de ne pas gêner les autres usagers. Par exemple, sur l'autoroute, circuler à 120 km/h au lieu de 130 km/h permet de réduire ma consommation de carburant d'environ 1 litre aux 100 km. Sans pour autant augmenter significativement le temps de trajet : au maximum, je perdrai 4 minutes sur un trajet de 100 km, ce qui est négligeable.

4. Essayer de garder une vitesse stable

0004cd

Les accélérations demandent beaucoup d'énergie, ce qui augmente fortement la consommation de carburant. J'évite donc de prendre trop de vitesse si je sais que je vais devoir ralentir ou m'arrêter peu de temps après.

Cela me permet aussi d'économiser les freins. En effet, leur utilisation limitée se répercute sur le coût d'entretien de ma voiture (je devrai remplacer les disques et les plaquettes de frein moins souvent) et réduit l'émission de particules de freins. Les plaquettes sont responsables de 20% des émissions de particules fines liées au trafic routier.

5. Adopter une conduite souple

0004ce

En évitant d'accélérer si ce n'est pas justifié, en limitant les freinages, ma conduite est plus souple. Elle est plus agréable pour mes passagers et moins stressante pour moi, qui arriverai moins fatigué à destination.

Cette conduite a aussi un impact sur l'usure, donc aussi sur le coût d'utilisation de ma voiture : le moteur, les pneus, les freins s'useront moins vite. Moins de pièces à remplacer, c'est aussi moins de pièces à recycler ou à éliminer, ce qui est bon pour l'environnement.

6. Anticiper

0004cf

Anticiper, c'est prévoir. Lorsque je sais que je vais devoir ralentir ou m'arrêter, ou que je sens que cela risque d'arriver, je lâche immédiatement la pédale d'accélérateur. Cela a pour effet de stopper immédiatement toute consommation de carburant : c'est l'élan de la voiture qui assure le fonctionnement du moteur.

Plus je lâche l'accélérateur tôt, plus je parcours une longue distance sans consommer de carburant. Cela limite aussi le recours aux freins, donc favorise leur longévité.

Lorsque je lâche la pédale d'accélérateur, j'en profite pour positionner mon pied droit au-dessus de la pédale de frein (sans appuyer), ce qui réduira mon temps de réaction en cas de danger.

7. Couper le moteur lorsque c'est possible

0004cg

Lorsque je m'arrête à un feu, à un passage à niveau ou dans un bouchon, le moteur ne sert à rien. Mieux vaut alors le couper afin de réduire ma consommation de carburant, le bruit et la pollution.

Cette pratique a un intérêt dès que je sais que l'arrêt va durer plus de 20 à 30 secondes. C'est sans danger pour le moteur (au contraire) ou pour ses accessoires (batterie, démarreur...).

Certaines voitures le font automatiquement dès l'arrêt. Il s'agit de la fonction "START & STOP".

8. Les dénivelés

0004ch

Je ne cherche pas obstinément à conserver mon allure dans les montées. Comme lorsque je suis à vélo, cela demande énormément d'énergie donc augmente significativement la consommation de carburant. Dans une côte, je laisse ma voiture perdre un peu de vitesse, que je pourrai reprendre dans la descente suivante.

Je ne mets jamais le levier de vitesses au point mort dans une descente ! Je risquerais de perdre le contrôle de ma voiture. De plus, cela ne permet pas d'économiser du carburant : au point mort, mon moteur a besoin de carburant pour entretenir sa rotation. Alors que lorsque c'est la descente qui entretien sa rotation, il n'y a pas une goutte de carburant qui arrive au moteur. Je consomme 0 litre aux 100 km !

9. Le régulateur de vitesse

0004ci

Une allure stabilisée limite la consommation de carburant. Le régulateur de vitesse (qui maintient l'allure sans que le conducteur ait besoin de toucher à la pédale d'accélérateur) peut donc être une solution.

Mais cet accessoire ne doit être utilisé que si la circulation est fluide et régulière. De plus, sur une route vallonnée (composée de montées et de descentes qui se succèdent), son utilisation peut faire grimper la consommation de carburant. En effet, le régulateur forcera le moteur à conserver l'allure de la voiture dans la montée, ce qui fait grimper la consommation de carburant, alors que le conducteur sera obligé de freiner dans la descente suivante, ou risque d'être en excès de vitesse.

Cours du même thème :

La Conduite

Conduite économique

Lors du 1er km parcouru, un moteur froid consomme environ 50% de carburant en plus qu'un moteur chaud. 25% en plus le km suivant. Mais la solution ...

Lire la suite

Le Véhicule

Conduite économique

Le choix de mon véhicule doit dépendre de mes besoins les plus fréquents. Si j'ai besoin ponctuellement d'un grand véhicule à 4 roues motrices, il ...

Lire la suite

L'utilisation Des Accessoires

Conduite économique

L'énergie électrique utilisée par les accessoires de la voiture est produite par le moteur. Celui-ci entraîne l'alternateur (une sorte de dynamo) q...

Lire la suite

La Pollution Atmosphérique

Pollution

Le transport est responsable de 30% des rejets de gaz à effet de serre (CO2, dioxyde de carbone, ozone, oxydes d'azote, mais aussi vapeur d'eau) da...

Lire la suite

La Pollution Sonore

Pollution

Selon l'Agence Européenne pour l'Environnement, 70% de la pollution sonore est liée à la circulation routière. La valeur du bruit se mesure en déci...

Lire la suite

Se Déplacer De Façon écologique

Pollution

Le transport est responsable de 30% des rejets de gaz à effet de serre (CO2, dioxyde de carbone, ozone, oxydes d'azote, mais aussi vapeur d'eau) da...

Lire la suite