EnVoitureSimone

Comment fonctionne le point mort d’une voiture ?

Le point mort suscite de nombreuses interrogations auprès des jeunes usagers et aspirants conducteurs. Par ailleurs, il fait souvent l’objet d’une surutilisation. Pourtant, le point mort est un concept mécanique simple qu’il est nécessaire d’appréhender dans les moindres détails, notamment parce que son usage comporte de nombreux risques. Qu’est-ce que le point mort, comment fonctionne-t-il et quand l’utiliser ? En Voiture Simone vous dit tout !

Qu’est-ce que le point mort ?

Le point mort est un concept élémentaire de la mécanique et des équipements d’une voiture. Abordé dès les premières heures de conduite, le point mort est au cœur de l’apprentissage pratique. Il consiste en une position sur le levier de vitesse et implique que les roues ne soient plus connectées au moteur, qu’elles tournent dans le vide. On dit alors des roues qu’elles sont en « roues libres », et cela peut s’avérer dangereux. En pratique, le point mort est généralement atteint lorsqu’aucune vitesse n’est passée, mais que le conducteur maintient enclenchée la pédale d’embrayage, alors même que le véhicule avance.

photo-fc-point-mort-voiture (1).jpg

Quand utilise-t-on le point mort et pourquoi ?

Le point mort est une pratique de conduite particulièrement risquée puisqu’elle impacte considérablement la tenue de route de l’automobile, notamment en descente. L’absence de frein moteur (lié aux différents régimes) implique de freiner bien plus vigoureusement que lorsqu’une vitesse est enclenchée pour stopper le véhicule. Pour cette raison, l’usage du point mort est réservé à un cas de figure précis.

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png

Le point mort, uniquement au feu rouge !

Le point mort peut s’avérer utile aux feux rouges, lorsque le véhicule est arrêté et qu’il est confortable pour le conducteur de soulager sa jambe gauche en relevant la pédale d’embrayage. Pour cette raison, il est commun que les usagers se positionnent sur le point mort pendant quelques secondes.

photo-fc-radars-feux-rouges .jpg

Privilégier l’utilisation du frein moteur

Certains usagers tentent, à tort, de réduire leur consommation de carburant en faisant usage du point mort. Il existe pourtant une pratique réellement efficace et beaucoup plus sécuritaire : le frein moteur L’utilisation du frein moteur coupe le flux de carburant, et ces effets sont plus actifs encore sur les trois premiers rapports de vitesses. L’usage du frein moteur permet par ailleurs de moins solliciter les freins, de limiter leur usure et surtout d’être plus efficace en cas de freinage en urgence.

Illus-fc-Pedales.png
Attention

Ne pas confondre point mort et point de patinage ! Le point de patinage est sans doute la technique la plus difficile à maîtriser pour les jeunes conducteurs, surtout au moment de conduire seul pour la première fois, mais il n’a rien à voir avec le point mort. Le point de patinage vous sera très utile dans de nombreuses situations pour éviter une collision ou un accident sur votre trajet, notamment pour un démarrage en côte ou un croisement difficile en montage. Un phénomène particulièrement ardu pour de nombreux automobilistes !

Les idées reçues sur le point mort

De nombreuses légendes et idées reçues circulent au sujet du point mort. Pourtant, et contrairement aux croyances populaires, rouler au point mort ne permet pas réellement de limiter la consommation de carburant. Les véhicules équipés d’un moteur à injection maintiennent un apport constant de gazole ou d’essence dans le moteur, et ce même lorsqu’il tourne au ralenti.

Pour réaliser de réelles économies de carburant, mieux vaut maintenir une vitesse stable, limiter le chargement du véhicule, respecter les rapports de vitesse, éteindre le moteur en cas d’arrêt prolongé et faire usage du frein moteur lorsque cela est possible.

Bon à savoir

Pour les conducteurs qui cherchent à faire des économies, il existe des solutions moins risquées : opter pour une assurance au kilomètre, privilégier le transport en commun pour faire le trajet maison/travail, partager sa voiture avec d’autres automobilistes, adapter ses vitesses à la météo pour éviter tout risque d’accident, etc.

77,8% de réussite au code

Contre 56,6% de moyenne nationale

82,1% de réussite au code Contre 50,2% de moyenne nationale.png

Quels sont les risques de surutilisation du point mort ?

Une utilisation anormale du point mort entraîne d’importants risques d’ordre mécanique. Cela pourrait notamment engendrer une usure prématurée des freins. Le plus gros risque reste humain. Une surutilisation du point mort engendre parfois des situations particulièrement dangereuses, notamment, puisque rouler au point mort altère considérablement la tenue de route :

  • perte du contrôle du véhicule ;
  • aquaplaning, etc.

Pire encore, dans le cas d’un freinage d’urgence, les automobilistes risquent de ne pas réussir à stopper complètement ou assez rapidement le véhicule. Ils s’exposent ainsi à une collision ou un accident de la route.

image-accident-impliquant-deux-voitures.jpg
Le saviez-vous

Le gilet de haute visibilité est obligatoire pour tous les conducteurs, mais aussi pour tous leurs passagers. Il vous sera très utile en cas de surutilisation du point mort !

FAQ

  • Comment savoir si la voiture est au point mort ?

    Le point mort désigne la position du boîtier de vitesse qui permet aux roues de tourner « dans le vide ». Le plus souvent, le point mort est atteint lorsqu’aucune vitesse n’est enclenchée et que le conducteur maintient enfoncée la pédale d’embrayage, alors même que le véhicule continue d’avancer grâce au phénomène d’inertie.

  • Pourquoi c’est dangereux de rouler au point mort ?

    L’utilisation du point mort en circulation peut engendrer des phénomènes tels que l’aquaplaning et la perte de contrôle du véhicule. Pire encore, en cas d’urgence, l’usager pourrait ne pas réussir à freiner efficacement et assez rapidement, entraînant une collision et/ou un accident de la route.

  • Pourquoi ne pas freiner au point mort ?

    Le système de freinage et les mécanismes du moteur sont étroitement liés, tout comme certaines aides telles que l’ABS ou l’aide au freinage d’urgence. Freiner au point mort est particulièrement dangereux, tout spécifiquement en cas d’urgence. Il est possible que vous ne parveniez pas à freiner et stopper le véhicule à temps. Pour cette raison, l’usage du point mort en circulation est vivement déconseillé.