Tout savoir sur les panonceaux : réglementation de code de la route

Vous connaissez les panneaux de signalisation du code de la route. Mais pouvez-vous en dire autant des panonceaux ? Ces petits panneaux complémentaires, souvent situés sous les grands, jouent un rôle clé dans la clarification des instructions routières. Savoir ce qu’ils signifient peut faire toute la différence dans votre compréhension des règles de circulation. En Voiture Simone vous donne des indications précises.

Qu’est-ce qu’un panonceau ?

Vous avez forcément remarqué ces petits panneaux situés sous les panneaux de circulation routière. Ce sont les fameux panonceaux. Sauf le panonceau M10, qui se place au-dessus. Ils sont de véritables aides sur la route, apportant des informations importantes en lien avec le panneau principal. Que ce soit pour une interdiction ou une recommandation spécifique, ils guident l’ensemble des usagers de la route.

Les panonceaux suivent des règles strictes, comme l’article 9.1 de l’instruction interministérielle qui définit comment les utiliser et où les installer.

Leur forme varie : rectangulaire, carrée, ou même triangulaire, et leur taille dépend de l’information à communiquer. Ils peuvent afficher du texte, des pictogrammes, ou les deux, et sont souvent en noir, rouge ou orange.

Bon à savoir

Vous voyez des panonceaux placés sous ou entre des panneaux de circulation ? Voilà comment interpréter la réglementation. Si un panonceau est entre deux panneaux, il concerne seulement celui du dessus. Mais s’il est sous un ensemble de panneaux, il s’applique à tous.

Liste complète des panonceaux par catégorie de signalisation

En France, on compte plus de 50 panonceaux, soigneusement classés selon leur fonction.

Ils sont organisés en 12 catégories distinctes, allant du type M1 jusqu’au type M12. Une véritable palette d’indications détaillées ci-dessous.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Panonceaux de distance

photo-panonceaux-distance.png

Avec sa forme rectangulaire et sa couleur blanche ou jaune, le panonceau de distance M1 vous indique combien de mètres ou de kilomètres il reste avant que la règle indiquée sur le panneau de signalisation ne prenne effet.

Vous vous dirigez vers une zone de danger ou un endroit avec des restrictions spécifiques ? Ce panonceau est là pour vous prévenir et vous aider à anticiper. Il s’efforce de délimiter la zone concernée avec la plus grande précision possible, même si l’exactitude absolue peut être un défi dans l’annonce d’un danger imminent.

Sur la version M1a, on vous indique en plus la distance jusqu’à la prochaine station-service.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Panonceaux d’étendue

photo-panonceaux-etendue.png

Le panonceau d’étendue M2 est semblable au précédent, mais deux flèches pointant vers le haut viennent compléter la distance indiquée. Sa mission ? Clarifier la distance pendant laquelle la règle du panneau principal s’applique. Que vous voyiez une indication, une obligation, ou une interdiction, ce panonceau détaille, en mètres ou en kilomètres, la portée de cette consigne.

Panonceaux directionnels et de position

photo-panonceaux-directionnels-et-position.png

Rectangulaires, blancs avec des flèches noires, les panonceaux M3 sont des indicateurs directs. Leur message ? Ils doivent être respectés là où ils sont installés, guidant vos mouvements dans la direction de la flèche.

On distingue alors :

  • Le panonceau de position (M3a) : avec ses flèches inclinées, il vous demande de vous diriger vers la direction indiquée ;
  • Le panonceau de direction (M3b) : à gauche ou à droite, vous devez emprunter la voie demandée ;
  • Le panonceau de prescription (M3c) : il précise la voie sur laquelle vous devez circuler.

Panonceaux de catégorie de véhicules

0036cC.jpg

Toujours sous forme carrée ou rectangulaire et arborant des couleurs vives en blanc ou en jaune, le panonceau de catégorie M4 vous donne un petit indice quant au destinataire. Il vous indique à qui est destiné le message du panneau principal. Car oui, toutes les règles de la route ne concernent pas tout le monde !

Certaines directives sont spécifiques. En affichant le pictogramme du véhicule ou de l’usager concerné juste en dessous du panneau principal, il vous dit clairement si la règle s’applique à vous ou non. Le code de la route a donc défini 26 catégories pour différencier poids lourds, motos, ou encore piétons et cyclistes.

À titre d’exemple :

  • M4a : véhicules ou ensembles de véhicules dont le poids total autorisé en charge ou le poids total roulant autorisé est inférieur à 3,5 tonnes ;
  • M4j : véhicule équipé de chaînes à neige ;
  • M4v : véhicule dont la hauteur, chargement compris, est supérieure au nombre indiqué.

Panonceaux liés au stationnement

0031cJ.jpg

Les panneaux M6 sont liés aux règles de stationnement. Ils sont blancs et prennent une forme carrée ou rectangulaire.

Ils peuvent vous parler de durée, de quand exactement vous pouvez ou ne pouvez pas stationner, ou même des sanctions encourues si vous laissez votre voiture au mauvais endroit. C’est le cas notamment avec le panonceau M6a qui montre clairement un véhicule en infraction amené à la fourrière.

D’autres panonceaux M6 sont plus spécifiques et indiquent les places dédiées aux voitures électriques, au covoiturage ou aux conducteurs en situation de handicap.

Panonceaux d’intersection

photo-panonceaux-intersection.png

Lorsqu’il s’agit d’intersections, les M7 sont là à vos côtés. Carrés, blancs et prêts à vous guider, ils détaillent la marche à suivre grâce à des schémas pratiques.

Comment les lire ? C’est simple : la voie prioritaire s’affiche avec un trait bien épais. Les autres routes, celles qui doivent attendre leur tour, figurent en traits noirs plus discrets.

Panonceaux de prescription

photo-fc-panonceaux-de-prescription.jpg

Grâce à une flèche noire, les panneaux M8 vous montrent où s’appliquent les règles d’interdiction de stationnement ou d’arrêt. Si vous voyez une flèche, c’est de ce côté que le panneau de stationnement prend tout son sens : le M8d à droite, le M8e à gauche et le M8f de chaque côté.

Panonceaux d’autorisation conditionnelle de franchissement

photo-fc-panonceaux-autorisation-conditionnelle-de-franchissement.png

Les cyclistes ont tout intérêt à connaître la signification des panneaux M12. Reconnaissables à leur forme triangulaire, bordure rouge et vélo jaune à l’intérieur, ils se tiennent toujours près d’un feu tricolore.

Ils indiquent aux cyclistes la direction qu’ils peuvent prendre au feu, même lorsque celui-ci est rouge. Bien sûr, cette liberté n’est pas sans responsabilité : céder le passage à tous ceux qu’ils croisent, et surtout aux piétons.

Panonceaux divers

photo-fc-panonceaux-divers.jpg

Pour finir, il existe de nombreux panonceaux inclassables qui n’indiquent pas spécifiquement une direction, une distance ou un emplacement. En revanche, ils vous dévoilent un pictogramme bien défini. Chaque signe est soigneusement choisi pour vous transmettre une information claire et précise. Une petite image qui en dit long sur ce qui vous attend sur la route !

Par exemple, ils peuvent indiquer :

  • Un danger aérien (pictogramme d’un avion) ;
  • Un emplacement d’arrêt d’urgence (pictogramme SOS avec un combiné téléphonique) ;
  • Un passage piéton surélevé (pictogramme de dos-d’âne) ;
  • Une voie ferrée électrique (pictogramme d’un éclair rouge) ;
  • Un risque de heurter des véhicules lents en descente ou en montée (pictogramme d’une voiture et d’un camion sur une route ascendante ou descendante) ;
  • Une indication qui exclut les cyclistes (pictogramme d’un vélo avec la mention « sauf »), etc.