Tout savoir sur les radars mobiles et les radars embarqués

Les radars mobiles et les radars embarqués permettent, comme les radars fixes, de contrôler la vitesse des conducteurs. Pour assurer la protection de tous les usagers de la route et faire respecter les limitations de vitesse, les forces de l’ordre et les autorités utilisent plusieurs modèles de radars mobiles. Ils sont indispensables pour sanctionner les infractions commises sur les routes françaises. En Voiture Simone fait le point sur ces types de radars.

Qu’est-ce qu’un radar mobile ?

Les radars sur la route sont des dispositifs permettant de contrôler la vitesse des usagers. En cas d’excès de vitesse, l’automobiliste est flashé par le radar. Il reçoit ensuite une contravention, une amende et un retrait de points selon le niveau de gravité de l’infraction.

Les radars portatifs ou mobiles sont ainsi des dispositifs pouvant être positionnés et déplacés rapidement. Certains, comme les jumelles, permettent de contrôler pendant quelques dizaines de minutes, voire quelques heures. D’autres, comme les radars autonomes, visent à faire respecter les limitations sur une route pendant plusieurs jours ou semaines.

Dans tous les cas, leur objectif est d’inciter les automobilistes et autres usagers à respecter les limitations en toutes circonstances. En effet, ceux-ci ne peuvent connaître la position de ces radars à l’avance.

photo-fc-radar-mobile-gendarmerie.jpg
Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Quels sont les différents types de radars mobiles ?

Il existe différents types de radars mobiles, utilisés par les gendarmes ou les forces de l’ordre.

Radars laser ou jumelles

Les jumelles, aussi appelées radars laser, sont considérées comme un système de radar portatif. En général, les forces de l’ordre établissent deux stations : l’une avec des agents placés sur le bord de la route et l’autre avec un groupe d’intervention situé un peu plus loin. La première contrôle la vitesse des véhicules grâce aux jumelles. La seconde vise à interpeller les conducteurs en excès de vitesse, mais pas toujours.

La plupart du temps, ce ne sont que les gros excès qui déclenchent une interpellation. Pour les plus petits, le conducteur reçoit uniquement le PV par voie postale.

photo-fc-radar-jumelle.jpg

Radars embarqués

Les radars embarqués sont placés dans un véhicule spécial, qui peut être positionné en bord de route. Mais ce radar mobile de gendarmerie ou de police peut également être sorti et posé directement sur le côté de la voie pour faire des contrôles de vitesse.

Radars mobiles ou voitures radar

Les voitures radar sont des voitures banalisées équipées de radars. Ce sont de nouveaux radars qui permettent de contrôler la vitesse tout en étant eux-mêmes en circulation sur la route. Ils peuvent être opérés par des policiers, des gendarmes ou des sociétés privées. Cependant, seuls les services de l'État ont accès aux données récoltées par le véhicule. Ce sont eux qui se chargent donc d’analyser les données, d’établir les infractions et d’envoyer ensuite les PV et les amendes aux usagers en faute.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Radars autonomes

Les radars autonomes sont disposés à un endroit pendant plusieurs semaines. Ils ont un fonctionnement similaire à celui des radars automatiques ou des radars fixes. Les forces de l’ordre les utilisent principalement lors de travaux sur les voies de circulation, comme sur une autoroute. Généralement, la limitation de vitesse est temporairement abaissée pour les travaux sur la chaussée. Le radar autonome permet alors de garantir la sécurité des ouvriers. Ces radars peuvent aussi être utilisés pour contrôler temporairement la vitesse sur une voie.

photo-fc-radars-automatiques.jpg

Quelle est la portée d'un radar mobile ?

La portée ou distance d’un radar mobile dépend du type, du modèle et de la génération du dispositif de contrôle. Par exemple, les jumelles sont efficaces jusqu’à 600 m, contre moins de 100 m pour les radars autonomes. Si le radar embarque une technologie de pointe, sa distance d’action peut être allongée. Pour éviter de se faire flasher, il convient donc de respecter le code de la route et les limitations de vitesse indiquées par les panneaux en toutes circonstances.

Les sanctions suite à un contrôle radar

0088cA.jpg

Comme pour un contrôle radar autonome fixe, le conducteur en excès de vitesse commet une infraction au code de la route. La sanction dépend de la gravité de l’infraction :

  • moins de 20 km/h : amende de 135 € et retrait de 1 point si limitation inférieure ou égale à 50 km/h, 68 € et 1 point retiré si limitation supérieure à 50 km/h ;
  • entre 20 et 29 km/h : 135 € d’amende et 2 points retirés ;
  • entre 30 et 39 km/h : 135 € d’amende et 3 points retirés ;
  • entre 40 et 49 km/h : 135 € d’amende et 4 points retirés ;
  • égale ou supérieure à 50 km/h : jusqu’à 1 500 € d’amende et 6 points retirés.

Au-delà de 30 km/h, d’autres sanctions peuvent également intervenir : stage de sensibilisation obligatoire, suspension du permis de conduire, confiscation du véhicule, etc.

77,8% de réussite au code

Contre 56,6% de moyenne nationale

82,1% de réussite au code Contre 50,2% de moyenne nationale.png

FAQ

  • Quelle est la différence entre un radar mobile et un radar fixe ?

    Un radar mobile peut être déplacé contrairement à un radar fixe. Selon le type de radar mobile, il pourra être disposé à un endroit pour quelques dizaines de minutes jusqu’à plusieurs semaines.

  • Comment savoir si l’on a été flashé par un radar mobile ?

    Certains radars mobiles émettent un flash, comme les radars autonomes disposés lors de travaux par exemple. D’autres n’en émettent pas, comme les jumelles ou les voitures radar. Dans ce cas, vous ne serez informé de votre infraction que lors de la réception de la contravention.