EnVoitureSimone

Comment fonctionnent les radars de contrôle routiers ?

Il existe de nombreux types de radars routiers, et leur rôle principal est de contrôler que les règles de sécurité routière sont respectées, notamment la vitesse autorisée. Les radars peuvent prendre des formes variées pour s’adapter aux différents types de routes et aux conducteurs, dont certains ont des comportements dangereux. Les automobilistes les voient souvent d’un mauvais œil, car ils relèvent des excès de vitesse qui sont sanctionnés par des contraventions et des retraits de points de permis. En Voiture Simone passe en revue les différents types de radars existants et vous explique leur fonctionnement.

00234qA.jpg

Comment fonctionne un radar sur la route ?

Quelle que soit sa forme, un radar peut être perçu comme un système de sensibilisation à la circulation routière. Il incite les automobilistes à surveiller leur vitesse de croisière afin de limiter les excès et les infractions.

00326qA.jpg

Pour comprendre le fonctionnement des radars, vous devez savoir ce qu’est l’effet Doppler-Fizeau. Il s’agit d’un phénomène physique permis par l’émission d’ondes provenant du système radar. Lorsque cette onde rencontre un véhicule en mouvement, elle est directement renvoyée au radar, et sa vitesse de retour permet de déterminer à quelle vitesse roule l’automobiliste. Le radar est donc une sorte d’instrument de mesure, qu’on appelle cinémomètre, qui peut établir par un simple calcul s’il y a eu infraction.

Si l’excès de vitesse est caractérisé, le radar émet le fameux flash qui indique qu’il vient de prendre la plaque en photo. Celle-ci sera ensuite envoyée au Centre national de traitement. Ce fonctionnement peut toutefois différer en fonction du type de radar.

Bon à savoir

L'ajout d’autocollants sur une plaque d’immatriculation est une infraction passible d’une contravention de 4ème classe. Le numéro d’immatriculation des automobilistes doit être visible en cas de contrôle (excès de vitesse, stationnement en double file, non-respect des feux tricolores,etc.)..

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Quels sont les différents types de radars ?

Radar fixe ou automatique

Les radars fixes sont posés en permanence au même endroit et n’ont pas besoin qu’une personne soit présente pour fonctionner (excepté pour la maintenance). Il en existe de toutes sortes (radar tronçon, radar double face, etc.). Une fois que ces radars ont transmis la photo de la plaque d’immatriculation du véhicule en infraction, la contravention est automatiquement envoyée par courrier au conducteur pour lui notifier son excès de vitesse. En plus de veiller à la sécurité routière, ce système de radar automatique facilite le travail des autorités en automatisant les contrôles de la limitation de vitesse.

Radar mobile ou embarqué

Ce sont les forces de l’ordre qui manipulent les radars mobiles. Ils se postent au bord de la route et laissent le radar mesurer la vitesse de chaque automobiliste qui passe. S’il y a infraction, les policiers ou gendarmes rejoignent le conducteur pour lui signifier qu’il a été flashé.

Les radars embarqués fonctionnent de la même manière, excepté qu’ils sont encore plus discrets, puisqu’ils sont placés directement dans des véhicules banalisés. Cela permet de surveiller et de verbaliser dans des zones où les automobilistes se croient à l’abri des contrôles.

photo-fc-radar-mobile-gendarmerie.jpg

Radar pédagogique

Comme leur nom l’indique, les radars pédagogiques ont un but seulement préventif. Ils informent les usagers de leur vitesse en temps réel afin qu’ils la réajustent par eux-mêmes. Ces radars n’ont pas pour objectif de verbaliser les automobilistes. C’est pourquoi ils ne sont pas annoncés par un panneau de signalisation.

photo-fc-radar-pedagogique .jpg

Radar lecteur de plaque

Le radar lecteur de plaque sert aux forces de l’ordre pour :

  • contrôler les excès de vitesse ;
  • retrouver les véhicules volés ;
  • vérifier qu’un véhicule est assuré ;
  • contrôler les passages de frontière ;
  • contrôler les entrées en parking payant…

Pour vérifier ces paramètres de sécurité routière, ce radar particulier est composé de deux éléments techniques : une caméra qui enregistre les images et un logiciel de reconnaissance de plaque minéralogique. Ces deux dispositifs permettent de photographier les plaques d’immatriculation des véhicules en infraction et de les identifier.

Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Radar feu rouge

Le radar de feu rouge se trouve en particulier dans les agglomérations, là où la circulation est dense. Ce sont les infractions aux feux tricolores qui sont contrôlées, en particulier pour veiller à la protection des cyclistes et des piétons. Il permet de vérifier que les véhicules s’arrêtent bien au feu rouge. S’ils ne le font pas, le radar automatique les verbalise directement.

Ce radar suit deux étapes de déclenchement : l’une au franchissement de la ligne, l’autre 3 mètres plus loin. À quoi ça sert ? Cela évite que les automobilistes qui s’arrêtent un peu après la ligne soient sanctionnés sans avoir commis d’infraction.

photo-fc-radars-feux-rouges .jpg

Les autres radars sur la route

De nouveaux radars de la route sont utilisés. Ils sont moins répandus, mais vous aurez certainement l’occasion d’en croiser. Par exemple, le radar tronçon mesure la vitesse d’un véhicule à deux reprises afin de calculer si les automobilistes ont fait un excès de vitesse entre les deux. Le radar double face permet, lui, de flasher l’immatriculation à la fois de l’avant et de l’arrière d’un véhicule dès qu’il dépasse la limitation de vitesse. Là encore, en cas d’infraction, la contravention est expédiée automatiquement.

photo-fc-radar-troncon.jpg

Comment connaître la présence d’un radar ?

Les radars fixes automatiques sont toujours annoncés en amont de la route par des panneaux de signalisation et ce, sur toutes les routes françaises. Ils indiquent que les automobilistes peuvent être flashés sur un certain tronçon de la route s’ils ne respectent pas la limitation de vitesse, sans pour autant dire à quel endroit précisément. Ces panneaux signalant un radar mentionnent clairement « pour votre sécurité, contrôles automatiques » ou « pour votre sécurité, contrôles radar fréquents ». De nouveaux panneaux de signalisation se substituent aux anciens petit à petit depuis 2017, et l’information textuelle est remplacée par des symboles figurant la vitesse à respecter.

Bien sûr, les radars mobiles ne sont pas annoncés à l’avance, tout comme les radars pédagogiques. De même, les radars de feu rouge ne sont jamais annoncés par une signalisation. Ils sont toutefois visibles quand on y regarde de plus près, bien qu’ils soient à 3 m de hauteur.

1537qA.jpg
Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Peut-on demander l’implantation d’un radar ?

Demander l’implantation d’un radar ne se fait pas si facilement. Une telle démarche fait intervenir beaucoup d’acteurs, et c’est le préfet du département concerné qui prend la décision finale. Pour décider de l’implantation d’un radar, il doit se baser sur certains critères : Est-ce que c’est une zone où surviennent de nombreux accidents causés par des excès de vitesse ? Est-ce que les contrôles classiques peuvent être mis en place, considérant le personnel à disposition ? Est-ce que cela suit la logique nationale pour mailler l’ensemble des routes de France ?

FAQ

  • Quand se déclenche un radar fixe ?

    Un radar fixe se déclenche quand il reçoit l’information qu’un véhicule est en mouvement. Si celui-ci dépasse la limitation de vitesse indiquée par le panneau, le radar le flashe. Le conducteur est notifié de son excès de vitesse par courrier quelques jours plus tard.

  • Comment un radar mesure la vitesse ?

    Un radar mesure la vitesse d’un véhicule grâce à l’effet Doppler-Fizeau. Il s’agit d’un phénomène physique basé sur l’envoi d’une onde continue en direction des voitures circulant sur la route. La vitesse de retour des ondes permet au radar de faire un rapide calcul qui détermine la vitesse réelle des automobilistes.

  • Comment savoir si on s’est fait prendre au radar ?

    Le meilleur moyen de savoir si vous vous êtes fait flasher par un radar est d’attendre la contravention envoyée par courrier. Toutefois, vous pouvez également guetter le flash du radar, et bien que sur l’autoroute il soit difficile de déterminer quelle voiture a été détectée, vous avez quand même un indice sur votre dépassement des limitations de vitesse.