EnVoitureSimone

Comment fonctionne un radar de feux  ?

Griller un feu rouge est un comportement particulièrement dangereux et constitue une grave infraction au code de la route. Les risques de collision et d’accidents divers impliquant notamment des usagers vulnérables tels que les piétons poussent les autorités à multiplier les méthodes de régulation en la matière. Le radar de feux, héros des agglomérations et des zones piétonnes, contribue à rendre l’espace urbain plus sûr. Quel est le fonctionnement d’un radar de feux, où est-il positionné et quelles sanctions s’appliquent en cas d’infraction ? En Voiture Simone vous dit tout ! 🚦

photo-fc-radars-feux-rouges .jpg

Qu’est-ce qu’un radar de feux ?

Les radars de feux, aussi appelés radars de feux tricolores, sont des dispositifs de contrôle automatisés. L’objectif de ces gros boîtiers électroniques est d’assurer le respect de la réglementation en matière de feux de signalisation à un carrefour. « Griller » un feu rouge, c’est-à-dire franchir sa limite (matérialisée par une ligne d’effet) malgré le feu rouge, est une infraction de 4e classe au code de la route. Les radars de feux détectent et enregistrent automatiquement ces infractions.

Comment fonctionnent les radars de feux ?

Les radars de feux sanctionnent uniquement les passages au rouge ; le franchissement d’un feu orange ne constitue pas une infraction. Par ailleurs, le franchissement d’un feu rouge n’est pas sanctionné lorsque le radar détecte le passage d’une remorque ou de l’arrière d’un véhicule long au feu rouge, alors même que l’avant du véhicule est passé au feu vert ou orange.

Le fonctionnement d’un radar de feux est assez spécifique. La chaussée est équipée de deux lignes de capteurs magnétiques permettant de constater l’infraction et de capturer deux clichés distincts à quelques secondes d’intervalle. On photographie l’arrière du véhicule :

  • lorsqu’il franchit ou chevauche la ligne d’effet alors que le feu est rouge ;
  • 3 mètres plus loin, en l’absence d’arrêt.

En ce sens, il est possible de franchir la ligne d’effet par erreur sans pour autant commettre une infraction. Il faut pour cela que le véhicule entier (ses quatre roues) ait franchi le feu rouge sans s’être arrêté. Si seul le premier flash est déclenché, l’infraction n’est pas relevée et il n’y a pas de verbalisation.

Pour autant, il existe différentes versions du radar de feux de signalisation. Les modèles des différentes marques (Aximum Captor, Gatso GTC GS11 et Mesta 3000 FFR) n’émettent pas tous de flash visible à l’œil nu. Il ne faut donc pas se fier aux seuls flashs pour être sûr d’avoir été verbalisé ou non.

photo-fc-radar-feu .jpg
Le saviez-vous ?

Lorsque vous êtes à une intersection, vous pouvez apercevoir des feux orange clignotants sur des feux tricolores. Ils invitent les automobilistes à la prudence en les avertissant d’un danger potentiel. Contrairement aux feux rouges, leur franchissement ne constitue pas une infraction au code de la route.

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png

Où sont positionnés les radars de feux rouges ?

Les radars de feux sont installés dans les zones urbaines des grandes, moyennes et petites agglomérations. De fait, ils contribuent à la protection des usagers les plus vulnérables et régulent le trafic lorsque celui-ci est dense. On les retrouve notamment à des carrefours jugés dangereux, ainsi qu’à proximité des établissements scolaires, des rues commerçantes, ou encore des zones piétonnes.

Le boîtier d’un radar de feux tricolores est installé sur un mât à 3 m de hauteur, à une vingtaine de mètres avant le feu de signalisation.

Contrairement aux autres radars automatiques, les radars de feux ne sont pas signalés par des panneaux, les feux tricolores constituant eux-mêmes des éléments de signalisation verticale.

0050cC.jpg
Bon à savoir

Si le panneau de sens interdit est l’un des éléments de signalisation les plus connus, sa réglementation peut parfois être floue pour les jeunes automobilistes. Les conducteurs qui ne respectent pas le code de la route s’exposent à de lourdes sanctions avec une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 4 points.

Les principales sanctions d’un flash par un radar feux rouges

Le non-respect d’un feu tricolore peut avoir de lourdes conséquences. C’est la raison pour laquelle cette grave infraction est sévèrement sanctionnée par le code de la route. La détection automatique d’un franchissement de feu rouge constitue une infraction de 4e classe sanctionnée par une contravention entraînant une perte de 4 points sur le permis de conduire et une amende forfaitaire de 135 €. Sachez toutefois que celle-ci peut être minorée à 90 € ou majorée jusqu’à 750 €.

N’oubliez pas que les radars de feux, comme tous les autres dispositifs de contrôle automatisés ou non, contribuent à la sûreté de tous les usagers. Certains automobilistes mécontents déplorent l’existence de ces radars. Ils sont pourtant vos alliés ! Pour éviter une verbalisation, pas de secret : adaptez votre allure à l’approche d’un feu tricolore, anticipez son passage à l’orange si celui-ci est vert depuis un certain temps et respectez le marquage au sol. N’accélérez jamais en vue de passer au vert pour gagner du temps ! Quelques secondes économisées valent moins que votre sécurité ainsi que celle des autres usagers. 😉

0003cA.jpg
Bon à savoir

Connaissez-vous le radar double face ? Il a été mis en service sur l’ensemble du territoire en 2019. Ils sont capables de photographier l’avant et l’arrière d’un véhicule afin de capturer l’immatriculation des conducteurs qui circulent au-dessus de la vitesse autorisée.

Réception de la contravention au domicile

Le cliché pris par un radar de feux est systématiquement contrôlé par un agent de verbalisation avant que le procès-verbal soit envoyé par voie postale à votre domicile. Vous recevrez alors un PV accompagné des éléments suivants :

  • la date et le lieu précis de l’infraction ;
  • l’identification du véhicule (sa plaque d’immatriculation) ;
  • la référence du texte législatif réprimant cette infraction au code de la route.
Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Le cas spécifique des véhicules prioritaires

Il est nécessaire de respecter le marquage au sol et la signalisation du feu tricolore. Un cas précis permet toutefois de franchir la ligne d’effet à un feu au rouge sans être verbalisé : le passage des véhicules prioritaires. En effet, les usagers ont le devoir de céder le passage aux ambulances, aux véhicules des pompiers, du SAMU et de la police lorsque ceux-ci sont en intervention. Bien que le franchissement de la ligne soit enregistré, le CACIR (Centre automatisé de constatation des infractions routières) ne relève pas d’infraction.

Peut-on contester un PV pris par un radar feux rouges ?

Il est parfaitement possible de contester un PV pris par un radar de feux rouges. Il faut pour cela remplir le formulaire de contestation joint au courrier. L’un des trois motifs suivants peut être retenu :

  • véhicule détruit ;
  • véhicule volé ;
  • autre conducteur au volant.

D’autres motifs peuvent être invoqués. Il faudra tout de même vous acquitter d’une consignation de 135 € dans l’attente de la validation de votre contestation.

Bon à savoir

Certains conducteurs sous le coup d’une suspension ou d’une annulation de leur permis de conduire peuvent être tentés de circuler avec un faux permis. Cela constitue pourtant une grave infraction au code de la route passible de lourdes sanctions.

FAQ

  • Est-ce que les radars de feux flashent à l’orange ?

    Les radars de feux tricolores ne verbalisent pas le franchissement d’un feu orange ! L’infraction est seulement commise lorsque le véhicule entier trépasse la ligne d’effet du feu rouge sans s’arrêter.

  • Comment savoir si l’on est passé au rouge ?

    Observez attentivement le feu tricolore et adaptez progressivement votre allure. Le feu orange permet une latence entre le feu vert et le feu rouge, il évite d’être brutalement surpris. Si le passage au rouge semble s’être effectué au moment précis où vous avez franchi la ligne, il se peut que vous ayez commis une infraction enregistrée par un radar de feux. Auquel cas, vous en serez notifié par courrier dans un délai de 5 à 10 jours.