Tout savoir sur la ligne continue : règles et franchissement

Souvent considérée comme un mur invisible, la ligne blanche continue ne doit pas être franchie ou chevauchée, au risque de s’exposer à une contravention de 4e classe. Seules quelques exceptions autorisent un conducteur ou une conductrice à la traverser. En Voiture Simone vous explique toutes les règles à connaître sur la ligne continue.

0062cB.jpg

Qu’est-ce qu’une ligne blanche continue ?

La ligne continue est un marquage au sol qui permet de réguler la circulation. Le code de la route définit les lignes blanches comme des “lignes longitudinales continues axiales ou séparatives de voies de circulation”. Une ligne continue délimite ainsi le sens de circulation tout en séparant la chaussée en deux voies distinctes.

Bon à savoir

La ligne continue est généralement présente sur des portions de route sur lesquelles le dépassement d’un véhicule est dangereux afin de prévenir les accidents. C’est notamment le cas au niveau des virages, à proximité des villages ou lorsque les routes sont sinueuses ou étroites.

Comment agir en tant que conducteur face à une ligne continue ?

La ligne blanche continue permet de partager la chaussée entre les usagers. Pour garantir la sécurité de tous, il est indispensable de connaître la signification des différents marquages au sol.

illus-fc-franchissement-ligne-continue.png
Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Interdiction de dépasser

Lors de vos leçons de conduite, votre moniteur vous a peut-être déjà parlé d’un “mur” pour désigner la ligne blanche continue. Il est ainsi interdit de franchir ou de chevaucher cette ligne, si bien qu’il n’est pas possible de dépasser un véhicule en sa présence.

Bon à savoir

L’interdiction de franchir une ligne continue est valable pour toutes les catégories de permis, elle ne s’adresse pas uniquement aux voitures.

Cas de la ligne continue avec ligne discontinue

Parfois, la ligne blanche continue est accolée à une seconde ligne discontinue. Cela signifie que les conducteurs et les conductrices qui circulent dans la voie qui possède la ligne discontinue sont autorisés à dépasser le véhicule qui les précède, si les conditions de sécurité le permettent. Il est toutefois indispensable d’avoir achevé le doublement avant la fin de la ligne discontinue.

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png

Différence avec la ligne continue jaune

La ligne blanche continue ne doit pas être confondue avec la ligne jaune qui possède une signification tout autre. En effet, une ligne jaune continue sur le côté d’une voie symbolise l’interdiction de stationner sur toute sa longueur.

Quelles sont les sanctions avec une ligne continue ?

Franchir ou chevaucher une ligne blanche continue constitue une infraction de 4ᵉ classe. Cependant, ces deux notions doivent être nuancées, car les sanctions encourues ne sont pas les mêmes.

0084cG.jpg

Chevauchement : rouler temporairement sur le marquage

Lorsqu’une partie d’un véhicule roule sur un marquage au sol, on parle de chevauchement. Cette situation peut être dangereuse sur une route à double sens puisque les usagers arrivant face à la voiture sont obligés de réaliser une manœuvre d’évitement afin d’éviter une collision. Le conducteur ou la conductrice s’expose ainsi à :

  • Une amende forfaitaire de 135 € ;
  • Un retrait d’1 point sur le permis de conduire ;
  • Une suspension de 3 ans du permis de conduire.

Franchissement : dépasser la ligne blanche

Le franchissement d’une ligne continue désigne le fait de se déporter sur la voie de gauche. Cette situation est particulièrement risquée puisqu’elle met en danger le conducteur et ses passagers ainsi que les usagers arrivant face à lui. Franchir une ligne blanche continue est ainsi sévèrement sanctionné face au risque important d’accident :

  • Une amende forfaitaire de 135 € ;
  • Un retrait de 3 points sur le permis de conduire ;
  • Une suspension de 3 ans du permis de conduire.

Dans quels cas est-il possible de franchir une ligne continue ?

Bien que le franchissement et le chevauchement d’une ligne continue soient interdits, il existe toutefois une exception : le doublement d’un véhicule lent. Cependant, les cas autorisés sont spécifiques à des situations très précises. En effet, depuis juillet 2015, il est possible de doubler un cycliste sur les routes à double sens dont la vitesse est limitée à 50 km/h, à condition de respecter ces règles de sécurité :

  • La visibilité doit être suffisante pour dépasser le cycliste sans que cela représente de risque ;
  • Le conducteur ou la conductrice doit pouvoir se réinsérer dans sa voie sans perturber la circulation ;
  • La vitesse des deux véhicules doit permettre de réaliser le doublement rapidement ;
  • L’usager ne doit pas être sur le point d’être dépassé par un autre véhicule.

Si la loi n’autorise pas d’autre dépassement sur une ligne continue, une certaine tolérance est accordée pour d’autres situations de conduite :

  • Les tracteurs et autres engins agricoles ;
  • Un chantier mobile en cours de travaux ;
  • Des animaux ou des cavaliers ;
  • Un obstacle présent sur la chaussée pouvant constituer un danger.

Néanmoins, il est strictement interdit de franchir une ligne blanche pour dépasser un véhicule lent qui s’apprête à reprendre la route comme un bus.

Bon à savoir

Le conducteur ou la conductrice doit manifester clairement son intention de chevaucher la ligne continue avec l’utilisation des clignotants. Il doit également effectuer son dépassement avec une distance latérale de sécurité de 1 mètre à 1 mètre 50 avec le véhicule lent.