EnVoitureSimone

Définition de l’autopartage

Vous rêvez d’indépendance, sans les tracas d’une voiture personnelle ? Découvrez l’autopartage ! C’est une solution écolo, moderne et économique pour profiter des joies de la route. Intrigué ? En Voiture Simone vous donne toutes les infos à connaître sur cette conduite responsable.

0041cA.jpg

Qu’est-ce que l’autopartage ?

L’autopartage repense notre relation à la voiture. En effet, ce système ingénieux, initié par des sociétés, associations ou groupes de particuliers, propose un accès flexible à des véhicules en libre-service. Il incarne l’idée audacieuse de mutualiser l’usage d’une voiture, plutôt que de laisser dormir un véhicule personnel dans un garage.

Le Code des transports français le définit ainsi : chaque abonné peut bénéficier d’un véhicule sans chauffeur, pour la durée et le trajet de son choix. L’autopartage s’inscrit donc dans la grande famille de la mobilité partagée, aux côtés des trottinettes électriques et scooters en libre-service. Désormais, chaque trajet devient une opportunité de partage et d’économie, concrétisant ainsi une écomobilité accessible à tous.

Différence avec le covoiturage

Ces deux notions peuvent parfois prêter à confusion.

Le covoiturage se concrétise par une aventure commune, où le conducteur et les passagers partagent un trajet, se répartissant les frais inhérents. Il s’agit souvent de voyages à bord de la voiture personnelle du conducteur, rendus possibles grâce aux plateformes de covoiturage. Ces dernières offrent une solution économique et écologique pour se déplacer.

La définition de l’autopartage est toute autre. Ici, le propriétaire du véhicule n’est pas le conducteur, mais plutôt différents automobilistes qui se partagent l’utilisation d’un véhicule pour un laps de temps défini. En d’autres termes, l’autopartage, c’est le fait de partager non pas un trajet, mais l’usage d’une voiture.

Comment fonctionne l’autopartage ?

L’autopartage peut se décliner de différentes manières. Voici les différents types d’autopartage existants.

77,8% de réussite au code

Contre 56,6% de moyenne nationale

82,1% de réussite au code Contre 50,2% de moyenne nationale.png

Service entre particuliers

L’autopartage entre particuliers s’installe progressivement dans nos modes de vie. Ce système peut se faire de façon informelle entre proches ou via une plateforme de location en autopartage comme Getaround Connect. Celle-ci supervise la mise à disposition de véhicules, la gestion de l’administratif et l’assurance. Ainsi, vous pouvez prêter votre véhicule en toute simplicité et être récompensé financièrement pour cela.

D’accord, l’autopartage exige une réservation préalable et une déclaration de durée de location, ce qui peut sembler contraignant. Mais cette formule a l’avantage d’être accessible au-delà des frontières des grandes villes.

photo-kp-vlcsnap-2022-06-28-17h09m17s171.png

En libre-service dans les grandes villes

D’un autre côté, il y a l’autopartage en libre-service, aussi appelé « free-floating ». Pas de station, ni de borne ! Ici, des entreprises mettent à disposition des flottes de véhicules dans les villes, que les utilisateurs peuvent localiser, réserver et déverrouiller via une application mobile. La prise de possession du véhicule se fait de manière autonome, sans réservation nécessaire, et le véhicule peut être restitué à n’importe quel endroit dans une zone géographique délimitée.

Généralement basé sur un système d’abonnement ou une tarification à la minute, le free-floating convient particulièrement à ceux qui effectuent des déplacements fréquents dans une même ville. Son grand atout ? Il supprime la contrainte des stations fixes. Ces locations sont généralement de plus courte durée que celles de l’autopartage en boucle, ce qui rend ce système particulièrement flexible et pratique.

photo-fc-voiture-en-libre-service-autopartage.jpg
L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

En boucle sur des trajets définis

Très populaire dans les grandes villes, cet autopartage de voitures favorise une mobilité aisée et sans réservation. Des véhicules sont disposés dans une ou plusieurs stations astucieusement placées aux abords de gares, d’aéroports ou de centres commerciaux. Une fois que l’étape de l’abonnement est franchie, la lecture d’une carte à puce sur une borne suffit pour s’approprier le véhicule, sans avoir à se présenter à un guichet. Pour le retour, même principe, avec comme consigne de restituer le véhicule à la station de départ.

L’autopartage en boucle est une solution particulièrement appropriée si vous avez un besoin occasionnel de véhicule. Les trajets durent généralement assez longtemps, souvent une demi-journée ou une journée entière. Habituellement, la tarification se fait à l’heure, bien que celle-ci varie en fonction de chaque prestataire.

Quels sont les avantages de l’autopartage pour les automobilistes ?

L’objectif premier de l’autopartage est de faciliter la prise de possession d’un véhicule, pour une utilisation à la carte. Mais connaissez-vous vraiment tous les avantages de l’autopartage ?

Réduire l’impact carbone des véhicules

0004cE.jpg

En optant pour un véhicule partagé plutôt que pour un véhicule personnel, vous allégez nettement votre empreinte carbone. Le ministère de la Transition écologique nous le confirme : une seule voiture partagée remplace de 5 à 8 voitures personnelles. Ainsi, la production d’autant de véhicules est évitée, ce qui représente une belle économie de 36 tonnes de CO2 en dix ans ! Ajoutons à cela une belle tendance à privilégier les véhicules électriques dans l’autopartage professionnel.

De plus, en libérant des places de parking, l’autopartage offre à nos villes un grand bol d’air ! Ce geste écocitoyen, chaleureusement encouragé lors du Grenelle de l’environnement de 2007, a tout pour plaire.

Réduire les dépenses liées à l’entretien et à l’achat

0019cH.jpg

Grâce à l’autopartage, les propriétaires de voitures peuvent tirer profit de leur véhicule durant les périodes où ils ne l'utilisent pas. C’est un moyen astucieux d’amortir les coûts liés à l’entretien, à la consommation énergétique et à l’assurance du véhicule, tout en faisant un geste en faveur de l’écomobilité.

De plus, pour celui qui n’a pas de véhicule ou pas les moyens d’en acquérir un, l’autopartage offre une solution pratique.

Bénéficier de places de stationnement réservées

0041cG.jpg

Le gouvernement soutient activement l’autopartage, notamment en accordant des avantages pour le stationnement des véhicules portant le label « autopartage ». Ces véhicules bénéficient d’emplacements de parking dédiés et de tarifs réduits pour leurs déplacements urbains.

Comment évolue l’autopartage en France ?

Né à la fin des années 1990, l’autopartage a transformé la mobilité des travailleurs français, gagnant rapidement l’aval des autorités. Attirant chaque année des centaines de milliers d’adeptes dans les grandes villes, ce système s’immisce dans nos vies grâce à une gestion connectée de flottes facilitant l’usage des véhicules. Toutefois, souvent confondu avec le covoiturage, l’autopartage doit encore se faire une place pour devenir un pilier incontournable de notre mobilité nationale.

Bon à savoir

Depuis 2016, l’autopartage et le code de la route sont liés : les futurs conducteurs apprennent cette forme d’écomobilité pour favoriser des pratiques de conduite écocitoyennes.