Limiteur/régulateur

1. Le régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse est un dispositif qui permet d'atteindre une vitesse (après sa programmation) ou de conserver une allure sans garder le pied en permanence sur la pédale d'accélérateur.

Une commande dédiée permet d'activer ce système. Le conducteur choisit la vitesse de croisière, et la voiture conserve cette vitesse dans la limite de ce que son moteur peut supporter et selon le rapport de vitesses sélectionné (sur véhicule à boîte de vitesses manuelle).

Ponctuellement, le conducteur peut accélérer afin de dépasser la vitesse programmée. Il lui suffit ensuite de relâcher l'accélérateur pour que la vitesse de croisière revienne à son niveau initial.

Pour désactiver le régulateur de vitesse, il suffit d'utiliser la commande dédiée, d'appuyer sur la pédale de freins, ou , selon les véhicules, d'appuyer sur l'embrayage.

La plupart des véhicules ne permettent pas d'utiliser le régulateur de vitesse en dessous de 50 km/h.

2. Utilisation

Son usage est adapté aux longues lignes droites, plutôt sur routes plates, hors agglomération, lorsque la circulation est fluide et sans danger.

3. Utiliser au bon moment

Il serait dangereux de l'utiliser là où l'allure doit être modulée à de nombreuses reprises : en ville, dans les zones de travaux, lorsque la circulation est dense ou sur les routes sinueuses par exemple.

4. Dans les descentes

Attention dans les descentes : en version de base, ce dispositif n'agit pas sur les freins. Il y a donc un risque de dépasser la vitesse programmée (et donc d'être en excès de vitesse).

5. Régulateur de vitesse et consommation de carburant

Une allure stable permet de limiter la consommation de carburant. L'utilisation du régulateur de vitesse peut ainsi permettre de réaliser des économies.

Mais si la route est vallonnée (successions de montées et de descentes), son utilisation n'est pas adaptée : en effet, pour conserver l'allure, le régulateur provoque une accélération à chaque montée, entraînant une consommation de carburant importante, alors qu'il faudra parfois freiner dans la descente suivante.

Sur ce type de route, le régulateur de vitesse risque d'entraîner une surconsommation de carburant. Il est préférable que le conducteur le désactive afin de privilégier un léger ralentissement dans la montée, et de reprendre de la vitesse dans la descente suivante. Comme on le fait naturellement à vélo pour ne pas trop se fatiguer...

6. Le régulateur de vitesse adaptatif

Le régulateur de vitesse adaptatif comporte une fonction supplémentaire : il maintient automatiquement l'intervalle de sécurité avec le véhicule qui me précède (2 secondes minimum).

Attention cependant : il s'agit d'un accessoire de sécurité supplémentaire, mais il n'évite pas tout danger de collision. A moi de rester vigilant, et de laisser mon pied droit à proximité de la pédale de frein !

7. Le limiteur de vitesse

La plupart des voitures modernes sont équipées d'un limiteur de vitesse.

Cet équipement permet de ne pas dépasser la vitesse que le conducteur a programmée. Avec l'accélérateur, il lui est possible de faire varier la vitesse de 0 jusqu'à ce maximum. Il limite donc le risque d'être en excès de vitesse.

Mais attention : si le conducteur n'a pas vu un panneau de limitation de vitesse, il risque d'être en excès. De même, en descente, le limiteur n'agit pas sur les freins. Si la voiture est entraînée par la pente, il y a là encore un risque d'excès de vitesse.

Exactement comme pour le régulateur de vitesse !

En revanche, ce dispositif permettant de moduler sa vitesse de 0 à la vitesse maximum programmée, il peut être utilisé en ville, dans les zones de travaux ou sur les routes sinueuses.

Pour le désactiver, il suffit d'utiliser la commande dédiée. A noter qu'en appuyant à fond sur la pédale d'accélérateur, il est possible généralement de dépasser momentanément la vitesse programmée, utile pour effectuer un dépassement par exemple.