Quelles sont les aides technologiques à la conduite ?

L’innovation technologique s’est emparée de l’industrie automobile, pour le plus grand bonheur des conducteurs et conductrices. En l’espace d’une vingtaine d’années seulement, une multitude de systèmes d’aide technologique à la conduite ont vu le jour, facilitant le quotidien de millions d’usagers à travers le monde. Amélioration du confort, automatisation, systèmes d’alerte et dispositifs de sécurité active… En Voiture Simone vous explique tout ce que vous devez savoir sur les aides à la conduite. 😊

Qu'est-ce qu’une aide technologique à la conduite (ADAS) ?

L’acronyme ADAS, pour Advanced Driver Assistance Systems, peut être traduit par « système avancé d’aide à la conduite ». Il désigne l’aide technologique à la conduite. 🚗 Ses multiples équipements contribuent à la sécurité et au confort de conduite, permettent d’informer ou d’alerter l’automobiliste, et l’assistent lors de tous ses déplacements.

De nos jours, la plupart des véhicules en circulation disposent d’équipements d’aide à la conduite, et l’évolution de l’industrie automobile devrait se poursuivre en ce sens. En effet, depuis 2022, certains ADAS sont devenus obligatoires afin d’améliorer la sécurité routière pour tous les usagers. Ils permettent de mieux appréhender l’environnement de conduite en prévenant de la présence d’un obstacle pouvant causer un accident. Les conducteurs peuvent avoir des réflexes plus rapides tout en pouvant mieux anticiper les risques. Ces systèmes améliorent ainsi le confort de conduite. Leur nombre peut être plus ou moins élevé dans une voiture en fonction de la gamme du véhicule.

L’ADAS regroupe notamment de nombreuses technologies de sécurité active. Grâce à la présence de capteurs, ces dispositifs visent à réduire les accidents de la route et leur gravité pour le conducteur et ses passagers. Ces différents équipements ont un impact sur la motricité du véhicule (accélération, freinage, direction).

À côté de ces équipements de sécurité active visant à limiter le risque d’accident, se trouvent les dispositifs de sécurité passive. Ces éléments visent à protéger le conducteur et ses passagers grâce à des technologies toujours plus performantes développées par les constructeurs. Airbags, sièges auto, ceintures… tous ces éléments permettent de limiter les blessures et de sauver la vie des usagers en cas de collision. Voilà pourquoi ces systèmes de sécurité sont obligatoires et indispensables lors d’un choc.

00130qA.jpg

Aides pour le confort de conduite

Certaines aides de conduite favorisent le bien-être du conducteur et de ses passagers. GPS, direction assistée et climatisation, zoom sur les aides pour le confort de conduite.

Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

GPS

Le GPS a remplacé les cartes routières en papier dès le début des années 2000. Cette assistance à la navigation permet de géolocaliser le véhicule, de prévoir un itinéraire et d’être guidé visuellement et/ou oralement jusqu’à destination. De nombreux systèmes de navigation permettent au conducteur d’optimiser le trajet selon ses préférences. Ce dernier peut alors choisir parmi plusieurs itinéraires selon des critères variés (autoroute, prix du trajet, rapidité, fluidité du trafic, etc.). Mieux encore : le GPS informe le conducteur en temps réel sur son environnement (accidents, contrôles routiers, embouteillages, voies en travaux, etc.). Ce système d’aide à la conduite peut être :

  • indépendant : application smartphone ou boîtier ;
  • intégré au véhicule : positionné sur le tableau de bord.
00961qA.jpg

Direction assistée

La direction assistée est une aide à la conduite systématiquement installée sur les véhicules de série depuis plus de 15 ans. Elle permet de limiter les efforts du conducteur pendant la manipulation du volant. Son système hydraulique s’enclenche automatiquement et facilite considérablement le braquage des roues directrices, simplifiant toutes les manœuvres.

photo-kp-vlcsnap-2022-06-28-17h01m55s435.png

Système de climatisation

La climatisation contribue activement au bien-être du conducteur et de ses passagers. Son système de ventilation permet de rafraîchir l’habitacle et de désembuer le pare-brise lorsque cela est nécessaire.

0005cC.jpg
Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Aides pour l’automatisation de la conduite

Parmi les technologies d’aide à la conduite, les équipements d’automatisation simplifient, optimisent et sécurisent les trajets en voiture. Régulateur et limiteur de vitesse, caméra de recul, aide au démarrage en côte et système Start and Stop… focus sur les aides pour l’automatisation de à la conduite !

Attention toutefois : si ces équipements apportent un réel confort à vos déplacements, vous ne devez pas baisser en vigilance pour autant ! En effet, vous devez pouvoir réagir rapidement en cas d’urgence. Un freinage brusque, une queue de poisson… les autres usagers peuvent avoir un comportement dangereux qui pourrait entraîner une collision si vous n’êtes pas pleinement concentré sur la route.

Régulateur et limiteur de vitesse

Le régulateur de vitesse est une aide à la conduite principalement utilisée hors agglomération. Il permet d’adopter une allure constante et stabilise la vitesse sans même que le conducteur ait à enclencher la pédale d’accélération. Une simple action de l’embrayage ou du frein désactive le régulateur.

Certains véhicules disposent d’un régulateur plus élaboré encore. En mesurant automatiquement l’allure du véhicule qui vous précède et la distance qui vous en sépare à l’aide d’un radar ou d’un laser, le régulateur de vitesse adaptatif (ou ACC, pour Adaptative Cruise Control) adapte l’allure de votre voiture selon l’environnement.

Enfin, le limiteur de vitesse permet au conducteur de ne pas excéder par inadvertance la limitation de vitesse en vigueur. L’automobiliste détermine une allure maximale et circule sans craindre d’enfreindre la réglementation. Ce système d’aide à la conduite contribue à la sécurité routière et peut être activé sur tout type de voie.

0100cE.jpg

Caméra de recul

La caméra de recul est, comme le radar de recul, un dispositif d’aide à la conduite. Plus précisément, elle fait partie des aides technologiques au stationnement. Ses capteurs analysent l’environnement à l’arrière du véhicule (distances, obstacles, etc.) pour faciliter les manœuvres. Utilisée en complément des contrôles visuels directs et des rétroviseurs, elle permet de déterminer la trajectoire idéale pour vous garer.

0077cB.jpg

Aide au démarrage en côte

Le démarrage en côte est une manœuvre souvent redoutée par les automobilistes. Caler, reculer et entrer en collision avec le véhicule qui est derrière est un risque écarté par l’aide au démarrage en côte. Ce système de sécurité active s’enclenche pendant quelques secondes après que le conducteur a relâché la pédale de frein pour démarrer.

Start and Stop

Le système Start and Stop est une aide à la conduite permettant de couper et de redémarrer automatiquement le moteur à chaque arrêt. Notamment active au feu rouge ou en cas d’embouteillages, cette technologie est particulièrement utile en agglomération. Les économies d’énergie réalisées diminuent l’impact environnemental de la conduite et réduisent la facture de carburant !

Système d’alerte pour le conducteur

L’aide à la conduite comprend de nombreux systèmes d’alerte. Ces dispositifs n’agissent pas directement sur le véhicule (allure et trajectoire) mais informent le conducteur sur divers paramètres (dangers et obstacles présents sur la chaussée, déviation de trajectoire, vitesse).

Bon à savoir

Grâce à ces différents dispositifs, vous êtes alertés face aux risques que vous pouvez rencontrer sur la route. Pour autant, le risque 0 n’existe pas et il est indispensable de savoir comment réagir en cas d’accident. Pour cela, les conducteurs doivent connaître les gestes de premiers secours.En effet, adopter les bons comportements dans une situation d’urgence permet de sauver la vie des usagers en danger.

AFIL

AFIL signifie « alerte de franchissement involontaire de ligne ». Cette aide technologique à la conduite est basée sur des capteurs qui analysent le marquage au sol. L’AFIL ne corrige pas la trajectoire du véhicule (certains dispositifs particulièrement évolués intègrent toutefois des technologies de sécurité active). Lorsque le conducteur franchit une ligne blanche sans avoir activé le clignotant, l’avertisseur se met en marche : l’AFIL déclenche un signal sonore (un bip) ou encore une vibration sur le siège ou le volant afin d’avertir le conducteur.

Détecteur de piéton

Le système de détection de piéton est une technologie d’aide à la conduite particulièrement évoluée. Ce dispositif présente un complexe intelligent de caméras permettant d’analyser l’environnement visuel. Il permet d’avertir le conducteur en cas de danger, mais certains systèmes intègrent également une action directe sur les freins du véhicule.

Détecteur de fatigue

Le détecteur de fatigue (ou de manque de vigilance) a été développé dès les années 2000. Cette aide à la conduite essentielle analyse le comportement du conducteur lors des 15 premières minutes de conduite, puis étudie ses mouvements tout au long du trajet. Son système intelligent est capable de détecter une anomalie dans la conduite (déviation de trajectoire, à-coups sur le volant, etc.) et de conclure à une diminution de la vigilance. Dès lors, il déclenche une alerte sonore, visuelle et/ou un signal vibratoire dans le volant. Comme les avertisseurs de piéton et d’alerte de franchissement involontaire de ligne, le détecteur de fatigue peut intégrer un système de sécurité active et corriger la trajectoire déviante du véhicule.

Pour rappel, il est vivement recommandé de faire des pauses régulières et de ne prendre le volant que si vous vous sentez en forme. Un manque d’attention maximise le risque d’accident. Par ailleurs, la fatigue n’est pas la seule cause de somnolence. Les médicaments peuvent, en effet, altérer le comportement des conducteurs et représentent un réel danger.

Aides au freinage

On distingue plusieurs types d’aides au freinage :

  • l’ABS (Antiblockiersystem) ;
  • l’AFU (assistance au freinage d’urgence) ;
  • l’ESP (Electronic Stability Program) ;
  • l’AEB (Automated Emergency Braking) ;
  • ou encore les répartiteurs électroniques de freinage (REF, EBD, EBV).

Le terme ABS provient de l’allemand « Antiblockiersystem ». Ce dispositif d’aide à la conduite est un système de sécurité active essentiel, obligatoire pour toutes les voitures de grande série depuis 2004 dans l’Union européenne. Il évite automatiquement le blocage des roues lors de freinages d’urgence. Attention, l’ABS n’a aucune action sur la distance de freinage !

L’AFU est une assistance au freinage d’urgence. Ce dispositif de sécurité amplifie le freinage lorsque le conducteur passe rapidement de la pédale d’accélération à la pédale de frein (freinage brutal). À la différence de l’ABS, cette assistance au freinage diminue significativement la distance d’arrêt. Comme son nom l’indique, l’AFU est un dispositif capable d’agir dans l’urgence afin d’éviter un accident. Il permet ainsi de protéger les usagers d’une collision en réduisant le risque d’un choc.

L’ESP, pour Electronic Stability Program, est un programme de stabilité électronique. En prévenant le dérapage des roues, l’ESP permet à l’automobiliste de maîtriser sa trajectoire pendant un freinage d’urgence.

L’AEB est un dispositif de freinage automatique permettant de détecter des obstacles sur la chaussée. Après avoir alerté visuellement et de façon sonore le conducteur, l’AEB se déclenche pour éviter une collision.

Les aides technologiques au freinage regroupent également les répartiteurs électroniques de freinage (REF, EBD, EBV) permettant de gérer plus efficacement la pression de freinage sur chacune des roues.

0044cC.jpg