Sécurité du véhicule et des passagers - Cours de code

Vous allez bientôt vous installer au volant en tant que responsable de la sécurité de la voiture et des passagers. Celle-ci devient votre priorité de conducteur ou conductrice. Vous savez que la route est un espace partagé et donc porteur de dangers potentiels dont vous devez vous protéger. Connaître parfaitement la thématique sécurité du code de la route vous y aide, ainsi qu’appliquer systématiquement quelques gestes essentiels. Voici un petit tour d’horizon sur les règles et dispositifs de sécurité que vous allez vous approprier.

Améliorer la sécurité pour réduire le nombre d’accidents

La réforme du code de la route de 2016 avait mis au premier plan les questions de vulnérabilité des usagers, jusqu’alors loin derrière l’efficacité et la fluidité du trafic. De nouvelles règles ont ensuite été adoptées en 2019 par le Parlement européen pour continuer d’améliorer la sécurité routière. Elles concernent principalement l’installation obligatoire de nouveaux systèmes de prévention du danger.

Parallèlement, les cours du code de la route font apprendre les règles et dispositifs de conduite, de comportement, de communication et d’interaction avec les autres usagers.

0065cB.jpg
Bon à savoir

En Voiture Simone propose des cours de code gratuits sur le site et l’application. Qu’il s’agisse de préparer l’examen théorique ou de réviser tout le long du parcours de permis, les cours sont disponibles 24/7. S’y référer souvent contribue à la sécurité des jeunes conducteurs.

Sécurité active et passive : de quoi parle-t-on ?

Les dispositifs de sécurité équipant les véhicules se sont donc multipliés pour rendre la route plus sûre. Ils visent généralement à assister le conducteur en lui simplifiant la conduite. Ces très nombreux équipements auxiliaires se rangent en deux catégories, les équipements de sécurité active et de sécurité passive.

Les équipements de sécurité active

Leur fonction est de limiter le risque d’accident en apportant une assistance au conducteur. Ils peuvent éventuellement se substituer à lui dans l’urgence et prendre le contrôle du véhicule pour un temps limité. Vous trouverez notamment dans cette catégorie :

  • le freinage d’urgence, l’amplificateur de freinage dit AFU et l’ABS ;
  • le correcteur de trajectoire, dit ESP ;
  • le régulateur de vitesse ;
  • l’alerte de franchissement de ligne ;
  • les feux adaptatifs (orientables) ;
  • la caméra de vue arrière ;
  • le système antipatinage ;
  • etc.
0070cA.jpg

Les équipements de sécurité passive

Ces équipements de protection permettent de limiter les conséquences et la gravité des accidents. Il s’agit, par exemple :

  • des ceintures de sécurité ;
  • des airbags ;
  • des sièges enfants ;
  • des arceaux de sécurité.
0078cE.jpg
Bon à savoir

Le siège enfant dos à la route apparaît en 1964 sur un véhicule suédois, de la marque Volvo. Pour le mettre au point, son créateur, Bertil Aldman, s’est inspiré des recherches de la NASA pour protéger les astronautes de la force d’accélération des fusées entrant dans l’atmosphère.

Les équipements de sécurité tertiaire

À partir de 2022, apparaissent également les équipements dits de sécurité tertiaire, permettant après l’accident l’appel d’urgence automatique, et plus tard encore l’analyse des événements au travers de la boîte noire. Ils sont obligatoires sur les véhicules neufs(1).

0078cJ.jpg

Sécurité des passagers : les différents moyens

Il y a longtemps déjà qu’au-delà de la sécurité du conducteur, celle des passagers se trouve prise en compte et qu’un certain nombre d’équipements leur sont également destinés. Il s’agit principalement des équipements de sécurité passive.

Déjà 1 million d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Les équipements pour les enfants

Une attention particulière est portée à la sécurité des enfants.

  • les enfants de moins de 10 ans sont transportés à l’arrière dans un siège adapté ;
  • il convient de faire une pause lorsque les enfants s’agitent ou pleurent, et captent ainsi une part de l’attention du conducteur ;
  • la plupart des voitures sont équipées d’une sécurité enfant, bloquant l’ouverture par l’intérieur des portes arrière.
0076cA.jpg

Les dispositifs de sécurité pour tous

Certains équipements participent directement à la sécurité des plus vulnérables des usagers de la voie publique. Ils visent notamment à mieux percevoir les personnes dans la proximité immédiate du véhicule en mouvement. Bien qu’ils protègent des personnes extérieures au véhicule, ils participent à la sécurité psychologique des passagers.

Vous connaissez certainement deux de ces équipements :

  • la caméra de vue arrière ;
  • la détection de piétons et cyclistes.
0100cG.jpg

Systèmes de sécurité de la voiture et des passagers : options et obligations

Les systèmes de sécurité se trouvent donc particulièrement nombreux et il s’avère assez compliqué de les identifier. En effet, ils portent très souvent des noms de marque et peuvent être proposés en option. Dans ce foisonnement, vous devez surtout savoir lesquels d’entre eux sont obligatoires.

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

Équipements obligatoires pour tous les véhicules

Aussi ancien que soit le véhicule, il doit disposer d’un équipement minimal de sécurité. En voici le détail :

  • le gilet de sécurité, réfléchissant, homologué et marqué CE, facilement accessible ;
  • le triangle de signalisation de danger, homologué et marqué E27R, présent dans le véhicule ;
  • des feux en bon état (feux de route, de croisement, veilleuses, clignotants, brouillard, position arrière, stop et position latéraux pour véhicules attelés) ;
  • pneus et roue de secours en bon état ;
  • pare-brise et vitres latérales offrant une bonne visibilité ;
  • plaques d’immatriculation visibles.
0078cH.jpg

Équipements obligatoires pour les véhicules européens neufs

Depuis juillet 2022, les véhicules de fabrication européenne doivent être équipés des systèmes et dispositifs suivants(3) :

  • système d’adaptation intelligente de la vitesse ;
  • interface pour permettre le montage d’un éthylomètre antidémarrage (éthylotest) ;
  • systèmes d’alerte de somnolence et de perte d’attention du conducteur ;
  • systèmes d’alerte avancés de distraction du conducteur ;
  • signaux d’arrêt d’urgence ;
  • systèmes de détection en marche arrière ;
  • enregistreurs de données d’événement (boîtes noires) ;
  • système précis de surveillance de la pression des pneumatiques.

La prévention routière

L’association Prévention routière s’est constituée en 1949 avec pour objet de « réduire le nombre et la gravité des accidents de la circulation, quels que soient les modes de déplacement (…)(2) ». Elle assure encore aujourd’hui une importante fonction d’éducation populaire dans son domaine, de communication et de sensibilisation de tous les publics dont notamment les enfants.

La Prévention routière est en relation avec :

  • les usagers de la voie publique ;
  • les victimes ;
  • les assureurs ;
  • les collectivités locales ;
  • les services de l’État ;
  • les entreprises intervenantes.

Cette situation privilégiée et déjà très ancienne met l’association en position d’expert très écouté par les pouvoirs publics. Elle est à l’origine de nombreuses mesures adoptées en faveur de la sécurité de la voiture et des passagers.

FAQ

  • Est-ce que le conducteur est garant de la sécurité de ses passagers ?

    Oui, le conducteur est considéré comme garant de la sécurité de ses passagers. Il en est légalement responsable et en répond devant la loi et les assureurs.