J'ai atteint un palier : comment réduire mon nombre de fautes ?

reduire-nombre-fautes.jpeg

Si vous révisez le code de la route de manière sérieuse et régulière, vous allez progresser rapidement. Mais après quelques semaines à voir votre nombre de fautes moyen en chute libre, vous allez peut-être aussi rencontrer une période de stagnation (généralement quand vous approchez des 6 ou 7 fautes en moyenne par série). Si ça arrive, pas de panique ! En Voiture Simone vous propose une formation au code de la route gratuite et complète ainsi que plusieurs conseils pour réduire votre nombre d'erreurs.

A) Revenir au livre de code pour progresser sur les thèmes mal maîtrisés

Notre premier conseil est celui-là : lâchez un peu les séries de code. Dans les thématiques et leur fabrication, les séries de code sont souvent les mêmes. Si vous stagnez, c’est que vous avez des points faibles. Des thèmes, des sujets, qui vous mettent à la faute.

Pour progresser, il est essentiel d’apprendre à réviser efficacement son code. C’est un gage de réussite en salle d’examen. Hiérarchiser vos priorités en commençant par identifier les situations qui vous posent problème. Vous bloquez sur les équipements ? Sur les usagers vulnérables ? Sur les obligations de l’automobiliste en cas d’accident ? Prenez votre livre de code, parcourez nos guides sur le code, révisez attentivement les situations problématiques et vous devriez améliorer votre taux de réussite lorsque vous reprendrez les séries !

Bon à savoir

Pendant l’épreuve pratique, le candidat va réaliser une phase de conduite autonome. Avant l’examen, pensez aussi à réviser votre code, notamment sur la limitation de vitesses ou les risques d’accident. Vous parviendrez ainsi à mieux appréhender les situations, en toutes circonstances. À la clé ? La réussite à l’examen pratique !

B) Intensifier son entraînement

Une période de stagnation dans vos résultats peut aussi être liée à l’intensité de votre entraînement. Si le code peut être révisé “à son rythme”, pour franchir certains paliers, il faudra accepter de vous “plonger” un peu plus dans vos cours de code à certains moments. Cela vous permettra d’avoir bien les notions en tête le jour de l’examen théorique général (ETG) et de capitaliser sur vos progrès en matière d’équipements, d’accident,d’usagers, etc. Mais aussi de pour prendre certains réflexes et de fixer vos priorités pour vous éviter des fautes “bêtes” en salle d’examen.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

C) S’entraîner en conditions réelles

S’entraîner dans les conditions de la salle d’examen ajoute un niveau de difficulté. Un peu moins de temps, un peu plus de stress. Mais les examens blancs d’ETG, cela permettent aussi à tout candidat de progresser sur n’importe quel sujet : équipements, usagers de la route, etc. Avec l’habitude, vous gagnerez en efficacité, en confiance et donc vous progresserez sur des domaines qui ne sont pas purement de l’ordre de la connaissance. N’hésitez donc pas à faire quelques examens blancs.

Bon à savoir

Le code de la route n’est pas une course ou une compétition. Ne vous mettez pas trop la pression et progressez à votre rythme. Vous connaissez le dicton : “Rien ne sert de courir, il faut partir à point”.

D) Ne pas s’inquiéter

Le code, c’est un examen sur des règles qu’il faut connaître et savoir appliquer avec bon sens. Il ne faut pas de talent particulier. Si vous connaissez bien les règles, vous avez fait 90% du travail.

Et si vous stagnez, c’est qu’il ne vous manque plus que quelques détails à régler. Paniquer risque de vous faire perdre vos moyens. Soyez donc rationnels et relativisez. Continuez à travailler et ces doutes ne seront bientôt qu’un lointain souvenir !

Bon à savoir

Plusieurs situations peuvent amener un candidat à repasser le code : un permis annulé, après les 5 ans de validité pour préparer un autre permis (permis BE par exemple), etc.Pour garantir une totale réussite à l’ETG, n’oubliez pas de vous informer sur les réformes du code de la route. Les règles sur les équipements, les usagers, le comportement des conducteurs, etc.changent. Renseignez-vous avant de repasser votre code !

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png