Compétence 3 du permis : circuler dans des conditions difficiles

Le REMC (référentiel pour l’éducation à une mobilité citoyenne) est un référentiel d’enseignement de la conduite introduit en France en 2014. Ses quatre compétences permettent d’enseigner à l’élève les notions de conduite et de sécurité essentielles sur le réseau routier français, mais également d’évaluer son aptitude à la conduite lors de l’examen pratique du permis de conduire. Vous souhaitez en apprendre davantage sur la compétence 3 du permis de conduire ? En Voiture Simone vous explique tout. 🤓

photo-shu-auto-ecole (1).jpg

La troisième compétence du REMC

Introduit en 2014, le REMC est un référentiel d’enseignement formulé en lien avec la grille d’évaluation de l’épreuve pratique du permis de conduire. Il se divise en quatre pôles de compétences distincts, eux-mêmes divisés en « sous-compétences.

Après avoir validé les compétences élémentaires concernant l’installation au poste de conduite, la circulation dans un trafic faible ainsi que la circulation en trafic normal, notions encadrées par les compétences 1 et 2, vient le moment d’appréhender la conduite dans des conditions difficiles : c’est la compétence 3 du permis de conduire. Le but de cette compétence est de renforcer les aptitudes de l’élève, d’améliorer son autonomie et d’éclaircir ses prises de décision en exploitant toutes les notions issues des compétences 1 et 2. Le jour de l’évaluation pratique, la compétence 3 du permis de conduire permet de tester les réactions du candidat lorsque celui-ci est confronté à des situations routières complexes (trafic dense, voie spéciale, etc.). Notez toutefois que votre examinateur assure votre sécurité et ne vous soumettra pas à des conditions dangereuses.

Les 7 sous-compétences

La compétence 3 du permis de conduire se divise en sept sous-compétences.

1. Évaluer et maintenir les distances de sécurité

Maintenir des distances de sécurité avec les autres véhicules est primordial, à plus forte raison en cas de situation routière complexe. Ce réflexe essentiel permet d’avoir le temps de réagir en cas d’imprévu. Il est nécessaire de ménager un intervalle de sécurité d’au moins deux secondes entre votre véhicule et celui qui vous précède.

Bon à savoir

Votre distance de freinage dépend de l’adhérence de vos pneus et de votre vitesse. Sur un sol verglacé, cette distance est multipliée par 10. Alors roulez prudemment, faites attention aux autres usagers et anticipez le risque d’accident pour éviter un freinage d’urgence !

Votre Permis avec vos droits CPF

Financez jusqu'à 100% de votre permis

Votre Permis pour 0€ avec le CPF Financez jusqu'à 100% de votre permis.png

2. Croiser, dépasser et être dépassé

Les croisements et dépassements mal effectués sont source d’accidents de la route, tout spécifiquement dans un trafic intense. La compétence 3 du permis de conduire évalue les capacités de l’élève à croiser, dépasser et être dépassé dans le strict respect des règles de la sécurité routière et sans danger. Cette sous-compétence nécessite une bonne connaissance de la réglementation et implique d’être rigoureusement attentif aux signalisations horizontales et verticales.

00756qA.jpg

3. Conduire et maintenir sa trajectoire en déclivité

En pente, l’inertie du véhicule impacte sa distance de freinage. Conduire un véhicule et maintenir une trajectoire en déclivité est une situation parfois complexe à gérer. Il est alors nécessaire de faire preuve d’une bonne maîtrise de la direction en dénivellation et de l’utilisation du frein moteur.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagnés Rejoignez la communauté !.png

4. Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie

La compétence 3 du permis de conduire exige un sens de l’observation aiguisé. Dans cette sous-compétence, le candidat est évalué selon sa capacité à anticiper le comportement et les éventuelles réactions des voitures, des piétons, des cyclistes et autres motards. Il s’agit de connaître les différents usagers ainsi que la réglementation appliquée à votre rencontre sur la chaussée, mais également d’user de courtoisie au volant.

00749qA.jpg

5. S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide

Les voies rapides peuvent être source de stress pour les apprentis conducteurs. Nos moniteurs partenaires mettent tout en œuvre pour vous permettre d’appréhender ce moment avec sérénité !

Cette notion de la compétence 3 du permis de conduire encadre plusieurs actions :

  • s’insérer dans une voie rapide en empruntant une voie d’accélération ;
  • circuler sur la bonne voie en maintenant une allure adaptée à la situation routière et en respectant la réglementation ;
  • sortir de la voie rapide en empruntant une voie de décélération et observer un freinage progressif.

Il s’agit d’être attentif à la densité du trafic et d’anticiper la vitesse de la circulation. Il est également primordial d’identifier toutes les signalisations.

00875qA.jpg

6. Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense

Un trafic dense peut occasionner des collisions. Rencontrer cette situation implique impérativement de signaler la densité de la circulation aux conducteurs situés derrière votre véhicule en actionnant les feux de détresse. Votre capacité à respecter strictement les distances de sécurité dans cette situation complexe sera évaluée. N’oubliez pas d’appliquer les règles habituelles de courtoisie, même si un trafic dense ou interrompu peut être source d’agacement.

00730qA.jpg

7. Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites

Cette dernière notion de la compétence 3 du permis de conduire conditionne notamment les prises de décision et les comportements de l’élève en cas d’intempéries (présence de neige, verglas, pluie battante). En cas d’adhérence à la route et de visibilité réduites, respectez les réglementations en vigueur (diminution de l’allure et augmentation des distances de sécurité avec les autres usagers) et adoptez une conduite souple, surtout dans une circulation dense pour éviter tout risque d’accident.

Vous voici prêt pour la compétence 4 du REMC “Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique”. Vous y apprendrez les comportements à adopter en cas d’accident ou en situation d’urgence, des recommandations sur l'éco conduite, les aides à la conduite pour faire un créneau, le limiteur de vitesse, etc.

Pour rappel, dans la compétence 1 “Maîtriser le véhicule dans un trafic faible”, plusieurs notions ont été abordées telles que les principaux organes d’un véhicule, prendre et quitter son véhicule en toute autonomie, avertir les usagers ou encore faire un demi-tour, etc.

Enfin, dans la compétence 2 “Appréhender la route en conditions normales”, vous avez pu apprendre des notions telles que les carrefours, le stationnement en créneau ou en épi, le respect des priorités tout en étant attentif aux comportements des usagers pour éviter l’accident, etc.

Si ces dernières notions vous sont familières, c’est parfait. Dans le cas contraire, revoyez-les avec votre moniteur d’auto-école !

0047cC.jpg