Quelles sont les conséquences d’un choc frontal en voiture ?

Les chocs frontaux sont malheureusement la cause la plus fréquente des accidents graves. Pourtant, des solutions existent pour réduire les risques de collision et leurs conséquences. Découvrez lesquelles avec En Voiture Simone.

image-accident-impliquant-deux-voitures.jpg

Qu’est-ce qu’un choc frontal en voiture ?

Un choc frontal est un type de collision durant lequel l’avant d’un véhicule percute un obstacle, comme une autre voiture ou un arbre par exemple. Ce type d’accident est causé par la déviation de la trajectoire d’un des conducteurs. La collision frontale peut alors être très lourde de conséquences lorsqu’elle implique deux véhicules, car l’intensité du choc repose sur leur vitesse. Aujourd’hui, les chocs frontaux sont responsables de 20 % des accidents de la route mortels.

Quelles sont les conséquences des chocs frontaux ?

0098cD.jpg

Les collisions frontales font partie des accidents les plus dangereux à cause de la violence du choc. Elles causent ainsi des dégâts matériels et corporels qui peuvent être gravissimes lorsque la vitesse est élevée. En effet, un choc frontal entraîne une décélération brutale qui fait passer cette vitesse à 0 km/h en seulement un dixième de seconde.

Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Dommages matériels pour le véhicule

Quand deux véhicules se percutent dans un choc frontal, une dispersion d’énergie se produit. La violence du choc est telle que la carrosserie se déforme et les éléments de la voiture sont pulvérisés. Les objets qui ne sont pas fixés dans l’habitacle peuvent également causer de nombreux dégâts.

Dommages corporels pour le conducteur et les passagers

En cas de freinage brutal, la force d’inertie projette le conducteur et les passagers présents à l’intérieur d’une voiture vers l’avant tandis que les éléments du moteur sont projetés dans l’habitacle. Ils infligent alors de nombreux dégâts sur les jambes et le bassin des personnes présentes à l’avant du véhicule. La violence de la décélération peut causer de nombreuses blessures internes qui peuvent être fatales.

Toutefois, les éléments de sécurité passive, tels que la ceinture de sécurité et l’airbag, permettent de réduire la force de décélération du véhicule. Celle-ci est également amoindrie par la déformation de l’avant de la voiture qui absorbe une partie du choc.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Quels sont les facteurs de risques d’un choc frontal ?

Lorsqu’un choc frontal a lieu entre deux voitures, cela signifie qu’un des deux véhicules a dévié sa trajectoire vers la gauche. Plusieurs facteurs peuvent en être à l’origine :

  • Un dépassement dangereux ;
  • L’endormissement ou un malaise ;
  • Un virage pris trop à droite déportant la voiture à gauche à cause de la force centrifuge ;
  • Des conditions climatiques dangereuses (route glissante à cause de la pluie, brouillard, éblouissement par le soleil).

Par ailleurs, le non-respect des limitations de vitesse entraîne l’aggravation des risques. En effet, plus la vitesse est élevée, plus les dégâts matériels et corporels sont nombreux.

Quels comportements pour prévenir les chocs frontaux ?

Si les conséquences d’un choc frontal sont malheureusement désastreuses, il est toutefois possible de limiter les risques en adoptant les comportements recommandés par la prévention routière.

Pour cela, il est indispensable de respecter les limitations de vitesse en vigueur en ayant une conduite souple et en s’assurant d’être bien placé sur sa voie. En étant parfaitement concentré sur la route, sans se laisser distraire, le conducteur réagit rapidement. Ainsi, s’il s’aperçoit qu’une voiture est en train de dévier sur sa voie, il peut réaliser une manœuvre d’évitement en freinant et en serrant le plus à droite possible.

Par ailleurs, la majorité des chocs frontaux ont lieu sur des routes bidirectionnelles en dehors des agglomérations. Pour réduire les risques, la vitesse a été abaissée de 90 à 80 km/h sur ce type de voie. Cette mesure permet de sauver des vies, car au-dessus de 80 km/h, un choc frontal peut entraîner des séquelles irréversibles, voire la mort des passagers, même lorsqu’ils sont ceinturés. D’autres aménagements sont également mis en place pour éviter les chocs frontaux. C’est notamment le cas de la présence d’un séparateur entre les voies ou de la construction d’autoroutes et de routes express qui remplacent les routes à deux voies traditionnelles.

Dans le même temps, la sécurité active des véhicules récents est renforcée pour prévenir les risques d’accident, comme le système de détection de collision, par exemple.

La FAQ du choc frontal

  • Comment calculer la force d’un choc frontal en voiture ?

    La force d’un choc frontal est déterminée par la masse du véhicule multipliée par la décélération. Celle-ci est obtenue par la variation de vitesse divisée par la durée de la collision. Lors d’une collision, cette force est équivalente pour les deux véhicules.

  • Comment déterminer la personne fautive en cas de choc frontal ?

    En cas de choc frontal, les forces de l’ordre tentent de reconstituer les raisons de l’accident. Faute de témoins, d’autres éléments permettent de déterminer la personne responsable de la collision comme la présence de boîte noire sur les voitures. Depuis 2022, tous les nouveaux véhicules homologués en Europe doivent en être équipés.