EnVoitureSimone

Barrière et glissière de sécurité sur la route

Barrière de sécurité, glissière de sécurité, rail de sécurité ou encore garde-fou désignent tous le même dispositif de protection. Présente sur les accotements ou sur le terre-plein central, la barrière de sécurité sur la route a pour objectif d’éviter une sortie de route aux véhicules et protéger les usagers.

Qu’est-ce qu’une glissière de sécurité sur la route ?

La glissière de sécurité est un aménagement de la route qui remplit plusieurs fonctions :

  • éviter les sorties de route et les collisions à contresens en empêchant les véhicules de quitter la chaussée ou d’empiéter sur les voies de circulation inverses ;
  • offrir aux piétons un refuge hors de la chaussée en cas de panne de véhicule ou de malaise qui nécessite de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence.

Les rails de sécurité sont essentiels pour diminuer la gravité d’un accident et assurer la sécurité des usagers, surtout sur les réseaux routiers où la vitesse autorisée est élevée, comme les autoroutes ou les voies rapides.

Bon à savoir

Les règles sur une bande d’arrêt d’urgence sont très strictes. Les usagers de la route (automobilistes, motards, etc.) ont l’interdiction d’y circuler, même en cas de file de voiture continue. Elle est strictement réservée aux cas d’urgence (accidents, pannes, etc.).

Où sont installées les glissières de sécurité ?

Les barrières de sécurité sont installées le long des voies de circulation routière, à gauche de la chaussée (au niveau du terre-plein central) et sur la voie de droite (au niveau de l’accotement ou derrière la bande d’arrêt d’urgence).

Sur les autoroutes et les voies rapides, on les trouve tout au long de l’axe routier, derrière la bande d’arrêt d’urgence et avant les panneaux d’autoroutes.

Sur les autres types de routes, ces dispositifs sont installés dans les zones à risques pour les usagers (sur les ponts, au niveau des échangeurs et voies d’entrecroisement, en montagne lorsque les ravins et lacets sont nombreux, dans les virages, etc.).

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Quels sont les différents types de barrières de sécurité ?

Pour garantir la sécurité des usagers, les barrières de sécurité sur route sont spécialement conçues pour amortir les chocs et peuvent résister à l’impact d’un véhicule. Elles sont fabriquées en différents types de matériaux : acier, béton et bois.

La glissière en acier

Les barrières de sécurité en acier galvanisé sont conçues pour se déformer en cas de choc et rediriger le véhicule vers sa voie de circulation. Peu onéreuses, les glissières métalliques sont les dispositifs de retenue les plus courants.

Cependant, les glissières en métal sont des équipements prévus surtout pour les automobilistes. Elles sont, extrêmement dangereuses pour les usagers vulnérables que sont les deux-roues. Cette glissière métallique est d’ailleurs surnommée « la guillotine des motards ». En effet, en cas de choc, les poteaux qui soutiennent la structure peuvent entraîner de graves blessures et des dommages physiques importants, voire parfois mortels. Les motards réclament leur suppression depuis très longtemps ou que la barrière de protection soit doublée dans sa partie basse pour limiter la gravité des accidents de moto.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

La glissière en béton

Les glissières de sécurité en béton sont les dispositifs les plus efficaces pour garantir la sécurité routière de tous les usagers, mais ils sont aussi les plus coûteux. C’est pour cette raison que leur installation se limite aux sections des voies de circulation routière les plus dangereuses (routes de montage, voies rapides…). Elles ont l’avantage supplémentaire d’empêcher les animaux de traverser les chaussées.

Les barrières en bois

Les barrières en bois sont très présentes sur le réseau routier français et sont tout aussi efficaces que les bordures en béton ou en acier. Plus écologiques et esthétiques, on les trouve surtout à l’entrée des agglomérations ou sur les routes boisées. Elles ont l’avantage de préserver la nature, mais aussi de provoquer moins de dégâts lorsqu’un engin léger les percute. Il existe des systèmes de protection mixtes (bois et métal) qui sont encore plus performants et qui permettent de conjuguer sécurité et esthétique.