RÉUSSIR SON EXAMEN DU PERMIS B EN 10 ÉTAPES

Hxdpnxpssea40krp87tp

En Voiture Simone

EXAMEN PRATIQUE

#1 - Installez-vous confortablement

L’examen commence à partir du moment où vous êtes appelé par l’examinateur du permis de conduire. Ce qui signifie qu’il prendra soin de vous observer dès les toutes premières secondes ! Et pour conduire sereinement et en toute sécurité, il faut avant toute chose bien s’installer derrière son volant. Alors, surtout, prenez votre temps. Asseyez-vous, bouclez votre ceinture, puis… Prenez vos repères, réglez convenablement la hauteur du siège, tendez vos bras pour évaluer la distance qui vous sépare du volant. Vérifiez que vous voyez clairement dans chacun de vos rétroviseurs, et respirez à fond.


#2 - Pensez à vos passagers

Vous avez bouclé votre ceinture dès votre arrivée dans le véhicule. Pourtant, peut-être que vos passagers n’en ont pas fait autant. En tant que conducteur, il vous revient donc de vérifier que tout le monde a bien mis sa ceinture de sécurité avant de démarrer. N’hésitez pas à poser la question à haute voix pour vous rassurer et prendre totalement le contrôle de la situation.

#3 - Gauche ou droite ?

Ça vous paraît accessoire, et pourtant ! Nous sommes nombreux à ne plus toujours savoir distinguer notre gauche de notre droite quand le stress pointe le bout de son nez. Pour vous éviter un coup de pression monstre le jour de votre examen de la conduite, faites-vous un petit pense-bête de votre choix ! Que ce soit d’écrire un petit D et un petit G sur chacun de vos poignets, ou de mettre un bijou du côté de la main avec laquelle vous écrivez… peu importe, tant que cela peut vous aider à ne pas vous mélanger les pinceaux. Et si malgré tout une erreur arrive, ne paniquez pas : ce n’est pas éliminatoire.



#4 - Respectez le code de la route

Votre examen de la conduite est supposé montrer à l’examinateur que vous êtes capable de conduire seul et de façon autonome. C’est le moment pour lui de vérifier que vous avez donc totalement intégré les règles du code de la route et que vous savez les appliquer ! Respect des limitations de vitesse, application des distances de sécurité, utilisation du clignotant, contrôles avant de tourner, dépassement d’une voiture… tout ça, vous savez le faire, alors pas de panique. Tout va bien se passer.

#5 - Observez tout autour de vous

En tant que conducteur, vous devez être capable de comprendre votre environnement en quelques coups d’oeil. Si l’examinateur vous demande de tourner à la prochaine à droite, vérifiez simplement les panneaux. Sens interdit ? OK, vous ne tournerez donc pas immédiatement mais à la prochaine intersection. Rond-point ? Pas de problème, vous avez appris à les prendre correctement, donc vous choisissez la bonne file pour vous engager.

#6 - Contrôlez régulièrement

L’examinateur va à la fois vous juger sur votre conduite mais aussi sur votre attitude au volant. Veillez donc à regarder régulièrement dans vos rétroviseurs ! N’hésitez pas, d’ailleurs, à faire chaque fois un petit mouvement de tête pour montrer que vous effectuez des contrôles en permanence et que, donc, vous avez totalement conscience et connaissance de l’environnement dans lequel vous évoluez. Et évidemment, on n’oublie pas l’angle mort !

#7 - Soyez imperturbable

Un mythe entoure le rôle de l’examinateur du permis de conduire. Pourtant, sachez qu’il n’est pas là pour vous empêcher de réussir ! Il se doit simplement de vérifier que vous êtes apte à conduire seul. Alors, s’il vous fait certaines remarques, écoutez-le et intégrez les informations. Ne cédez pas à la panique ou au stress et adaptez simplement votre conduite à ses retours. Si vous êtes arrivé jusque-là, c’est parce que vous en êtes capable. Alors croyez en vous et prouvez à votre examinateur que vous êtes prêt à devenir un jeune conducteur.


#8 - Glanez des points bonus

Votre conduite est jugée à partir d’une grille d’évaluation très précise. Parmi les différents éléments susceptibles de vous faire gagner des points, il y a… les points bonus ! Ils concernent la courtoisie au volant et la conduite économique. Alors : restez bienveillant envers les autres conducteurs, cela ne pourra vous être que bénéfique. Et n’oubliez pas que les secrets de l’éco-conduite ne sont autres que la constance, la fluidité et la souplesse !

#9 - Ne faites pas de zèle

Inutile de chercher à trop en faire pour impressionner l’examinateur. Appliquez simplement ce que vous avez appris à faire au fil de vos leçons de conduite ! Et n’oubliez pas : vous devrez effectuer deux manoeuvres au cours de votre examen, dont une de votre choix. Ne vous embêtez pas à choisir une manoeuvre complexe et optez pour celle que vous maîtrisez le mieux parmi toutes celles qui existent. Marche arrière en courbe ou en ligne droite, rangement en épi, en bataille ou en créneau, demi-tour ou arrêt de précision : la balle est dans votre camp.

#10 - Restez concentré jusqu’au bout

De façon tout à fait humaine, on peut avoir tendance à légèrement relâcher la pression et donc la concentration quand on sent que l’examen touche à sa fin. Pour autant, il est essentiel de rester concentré jusqu’au bout pour éviter de faire une erreur à la dernière minute !

Maintenant, c’est à vous de jouer : bonne chance !