EnVoitureSimone

Conduite supervisée : que faut-il savoir ?

La conduite supervisée n'est pas à l'ordre du jour, chez En Voiture Simone. Nous ne le proposons pas encore. Mais nous comprenons très bien que vous ayez besoin d’infos pour choisir les meilleures modalités. Donc, nous vous avons préparé une petite fiche bien complète sur ce que vous devez savoir de cette autre option de conduite avec accompagnateur.

Et voilà. Non, non, ne nous remerciez pas… 😊…

Conduite supervisée : de quoi s’agit-il ?

La conduite supervisée est une option de formation à la conduite permettant de compléter sa formation initiale au permis de conduire par une pratique avec accompagnateur. Plus souple que la conduite accompagnée, elle permet cependant, et de la même manière, de développer de véritables compétences (par la variété des situations). L’examen du permis devient moins stressant et s’appuie sur une véritable expérience.

00365qA.jpg

À qui s’adresse la conduite supervisée ?

Les conditions de la conduite supervisée sont simples :

  • vous avez au minimum 18 ans, et bien sûr le code de la route validé ;
  • vous avez suivi la formation de 20 heures obligatoire en auto-école ;
  • vous avez également l’attestation de fin de formation initiale ;
  • vous avez l’accord de l’assureur.

Ce dispositif s’avère particulièrement adapté si :

  • vous ne voulez pas prendre plus de cours de conduite, mais vous souhaitez vous entraîner avant l’épreuve pratique. Vous apprécierez des heures de conduites supplémentaires mais dans des conditions moins exigeantes que celles de la conduite accompagnée ;
  • vous avez raté votre examen pratique de conduite, mais en ayant validé les compétences minimales.

La conduite supervisée ne coûte rien au jeune conducteur. Avec ce type d’apprentissage de la conduite, le coût est moindre par rapport aux autres types de formation.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagnés Rejoignez la communauté !.png

Quelle est la différence entre conduite supervisée et conduite accompagnée ?

La formation AAC ou supervisée offrent une expérience de conduite qui permet de prendre confiance au volant. L’apprenti automobiliste apprend ainsi à respecter le code de la route aux côtés de son accompagnateur, au risque de s’exposer à une infraction en cas de non-respect des limitations de vitesse par exemple. Les différences avec la conduite accompagnée ne sont pas très nombreuses, mais elles ont un impact important.

  • Âge minimum pour l’examen du code : 15 ans pour la conduite accompagnée contre 17 ans pour la conduite supervisée ;
  • Âge minimum pour l’apprentissage de la conduite: 15 ans pour la conduite AAC contre 18 ans pour la formation supervisée ;
  • Modalité d’accès : la conduite accompagnée est choisie dès l’inscription et commence lorsque l’auto-école l’autorise après, tandis que pour la conduite supervisée peut démarrer à n’importe quel moment de la formation sur avis du moniteur mais à condition d’avoir le code depuis 5 ans au moins. ;
  • Déroulement : la conduite AAC dure au minimum 1 an et 3000 km, tandis que la conduite supervisée n’a pas de contrainte de durée ou kilométrage lors de la formation. L’apprenti conducteur est tenu de respecter les limitations de vitesses comme lors de la formation initiale.sous peine de commettre une infraction ;
  • Durée de la période probatoire : 2 ans (réduction d’un an) pour la conduite accompagnée contre 3 ans pour la conduite supervisée.
  • Prix : la conduite AAC a un coût différent de la conduite supervisée, la formation étant différente.
Bon à savoir

Ces deux types de conduite ne doivent pas être confondues avec la conduite assistée. Cette dernière expression signifie que le conducteur est assisté dans sa conduite par des dispositifs d’automatisation et des technologies ajoutées.

Points positifs et points négatifs de la conduite supervisée ?

Comme tout dispositif, le permis supervisé se partage entre points positifs et points négatifs. En voici le détail.

Les points positifs :

  • Possibilité de développer expérience et confiance au volant ;
  • Entrée en conduite supervisée à n’importe quel moment de la formation, sur avis du moniteur ;
  • Coût du permis de conduire moins élevé et consolidation économique des acquis après un échec ;
  • Souplesse du dispositif sans durée et kilométrage minimum.

La conduite AAC possède également des avantages qui expliquent sa popularité en comparaison à la formation traditionnelle en auto-école. Pour autant, le candidat est soumis aux mêmes règles de conduite avec des limitations spécifiques aux jeunes conducteurs qui peuvent conduire à une infraction en cas de conduite supérieure à la vitesse autorisée.

Les points négatifs :

  • Risque de prendre des habitudes pendant cette phase de conduite, qui pourront être pénalisantes le jour de l’examen ;
  • Pas de réduction de la période probatoire après l’obtention du permis ;
  • Pas d’impact sur les tarifs d’assurance jeune conducteur.
Bon à savoir

Durant la formation, l’élève suit des rendez-vous pédagogiques comme lors de la conduite accompagnée. Cela lui permet de perfectionner sa conduite avec un moniteur qui pourra lui apporter d’autres conseils que ceux de son accompagnateur pour viser la réussite le jour de l’examen.

Que fait l’accompagnateur de la conduite supervisée ?

Dans le cadre de la conduite supervisée, l’accompagnateur engage sa responsabilité et peut être contrôlé par les forces de l’ordre comme s’il était lui-même le conducteur. Au-delà d’une posture de vigilance, d’anticipation et de conseil, il doit être irréprochable au niveau de la sécurité routière, notamment en ce qui concerne l’usage de drogues et d’alcool.

Côté assurance, l’accompagnant doit demander une extension de garantie dès que l’apprenti conducteur s’inscrit à l’auto-école ou exprime son souhait de continuer sa formation en supervision. L’extension est en principe gratuite et prend la forme d’un avenant au contrat initial d’assurance pour couvrir la conduite supervisée.

Votre permis boîte automatique dès 599€

Le stress et les vitesses en moins.

permis-boite-vitesse-automatique.png

L’épreuve du permis B en conduite supervisée

La conduite supervisée permet au candidat de développer son expérience en situations variées et donc sa confiance en lui. Cela constitue certainement un avantage du permis supervisé comparé au permis classique. L’épreuve se déroule de la même manière et la notation s’appuie exactement sur les mêmes critères d’évaluation.

Voilà, la conduite supervisée n’a plus de secrets pour vous ! Pensez que si vous devez repasser l’épreuve de conduite, c’est une excellente solution de consolidation des acquis et d’amélioration, souple et peu stressante.

FAQ

  • Comment se passe une conduite supervisée ?

    Après avoir obtenu le code, l’attestation de fin de formation initiale (en école de conduite) et une évaluation favorable du moniteur, vous commencez à conduire avec un accompagnant. Il n’y a pas de durée minimale ni de kilométrage imposé. Le véhicule est équipé de doubles rétroviseurs et d’un disque formalisé AAC. C’est un choix intéressant après un échec à l’épreuve de conduite.

  • Quelles sont les conditions pour faire de la conduite supervisée ?

    Il faut avoir obtenu le code, l’attestation de fin de formation initiale (en école de conduite) et avoir une évaluation favorable du moniteur. Après un échec à l’épreuve du permis, le candidat peut être dispensé des 20 heures de formation initiale (sous réserve d’avoir validé les compétences minimales requises).

  • Quelle est la différence entre la conduite supervisée et la conduite accompagnée ?

    Les différences avec la conduite accompagnée sont essentiellement l’âge et les modalités d’accès à la formation, le déroulement de la conduite et l’impact sur les suites de l’obtention du permis (notamment la période probatoire).

    Est-ce que la conduite supervisée est payante ?

    La conduite supervisée n’est pas payante dans sa partie conduite sur route avec accompagnant, mais prévoyez, au cas échéant, le coût de la formation initiale en auto-école et le rendez-vous pédagogique initial.