Autres feux de circulation

1. Les feux jaunes clignotants

Le feu jaune clignotant, qui peut compléter un panneau ou signale un feu tricolore en panne, autorise à passer. Il ne donne aucune instruction sur les ordres de passage (priorité).

Il doit inciter à ralentir en raison d'un danger ponctuel.

2. Les feux rouges clignotants

Un feu rouge clignotant impose l'arrêt.

On le rencontre par exemple à un passage à niveau, au croisement d'une voie de tramways ou à un pont mobile.

Je n'ai aucun moyen de savoir qu'un feu rouge clignotant va s'allumer. En revanche, je dois m'attendre à en rencontrer un si l'un de ces dangers m'est annoncé. Ce qui me permet de ralentir au cas où il se déclencherait.

3. Les feux bicolores (rouge/vert)

Certains feux comportent 2 couleurs : rouge et vert.

On les rencontre notamment aux péages : le feu est rouge tant que l'usager n'a pas pris un ticket ou payé, puis il passe au vert. Une fois que l'usager a redémarré, le feu repasse au rouge, sans transition.

Ce type de feu est généralement complété d'une barrière, ouverte lorsque le feu est vert ; fermée lorsque le feu est rouge.

4. Les feux d'affectation de voie

Au-dessus des voies de circulation, je peux trouver des symboles lumineux qui m'informent de celles que je peux utiliser :
- une flèche verticale, droite, m'informe que la voie est ouverte dans mon sens de circulation,
- une flèche oblique m'informe que la voie va être supprimée dans mon sens de circulation,
- une croix rouge m'informe que la circulation dans cette voie est interdite dans mon sens de circulation.

5. Le péage

A un péage, une flèche verte verticale m'indique un poste ouvert où tous les moyens de paiement sont acceptés. Une croix rouge m'indique un poste fermé.

6. Les feux liés à certains usagers

Certains feux comportent le symbole d'un usager. Ils ne concernent que ces usagers. Donc pas les automobilistes.

D'autres comportent des symboles qui ne concernent que les véhicules qui circulent sur des voies qui leur sont réservées (tramways, trains...).