EnVoitureSimone

Panneaux d’indication de vitesse conseillée

En plus des panneaux indiquant la vitesse maximale autorisée, certaines portions de route disposent de panneaux de vitesse conseillée. Bien qu’ils soient rares sur le réseau routier français, En Voiture Simone vous explique toute l’importance de leur rôle, sur notre territoire, mais également à l’étranger.

À quoi sert un panneau d’indication de vitesse conseillée ?

Contrairement au panneau de limitation de vitesse ou au panneau de vitesse minimale qu’il est obligatoire de respecter, le panneau de vitesse conseillée indique aux conducteurs la vitesse idéale à laquelle circuler. Ce type de panneaux de signalisation se reconnaît grâce à sa forme carrée à fond bleu avec un listel blanc sur le pourtour. Le panneau de fin d’indication conseillée possède un trait rouge pour montrer aux conducteurs que l’indication est terminée.

Vous n’encourez aucune sanction si vous circulez au-dessus de la vitesse conseillée ; à condition, bien sûr, de ne pas dépasser la limitation en vigueur ! Pour autant, en cas de collision, le non-respect de la vitesse conseillée peut être considéré comme une négligence qui aura un impact sur la responsabilité du conducteur.

1502qA.jpg
Bon à savoir

Sur la route, les panneaux de signalisation sont nombreux. Panneau d’interdiction, panneau d’indication de limitation de vitesse ou de dos d’âne, panneau d’obligation, panneau de direction, panneau d’interdiction de dépasser, panonceau et panneau de virage, etc. Ce sont autant de panneaux de dangers et de signalisation d’indication à connaître des conducteurs !

Comment sont implantés les panneaux de vitesse conseillée en France ?

Depuis son implantation sur le réseau routier français en 1979, les panneaux de vitesse conseillée sont toujours implantés dans des zones stratégiques. En effet, ils sont placés à des endroits où il peut être difficile pour les conducteurs de savoir quelle vitesse est la plus adaptée à la situation. Ils servent également à anticiper une portion de route qui peut être potentiellement dangereuse en cas de vitesse élevée, aux abords de virages ou de zones très fréquentées par les piétons, par exemple. Puisque la vitesse conseillée est ponctuelle, un panneau de fin de vitesse est présent à la sortie de la zone. Celui-ci est principalement présent en agglomération. De ce fait, si vous n’apercevez aucun panneau de fin d’indication hors agglomération, vous devez vous référer à la vitesse en vigueur grâce aux panneaux de limitation.

L’objectif du panneau de vitesse conseillée est à la fois de vous protéger et de protéger les autres usagers. La prudence est donc de mise lorsque vous en voyez un. Pourtant, ce panneau d’indication est de plus en plus rare, si bien que de nombreux Français pensent que la vitesse conseillée est la vitesse maximale.

photo-fc-panneau-vitesse-conseille.jpg
Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Les panneaux d’indication de vitesse conseillée à l’étranger

Si en France, les panneaux d’indication de vitesse conseillée n’ont qu’un rôle de mise en garde, ils sont toutefois très utilisés dans de nombreux autres pays. Là-bas, ne pas les respecter expose les conducteurs à des contraventions.

À titre d’exemple, en cas d’accident en Australie, la compagnie d’assurances de l’automobiliste peut refuser de le rembourser s’il circulait au-dessus de la vitesse conseillée. La Grande-Bretagne et les États-Unis ont implanté ce type de panneau uniquement dans les zones à risque. À l’inverse, en Allemagne, le panneau d’indication de vitesse est le seul utilisé : aucune limitation de vitesse n’est présente sur la signalisation. Pour autant, le conducteur sera en tort s’il roule à une vitesse supérieure en cas d’accident.

photo-fc-panneau-routier .jpg

Pourquoi cette signalisation n’est-elle pas standardisée dans tous les pays ?

D’un pays à l’autre, les panneaux d’indication de vitesse conseillée se distinguent les uns des autres. En effet, ils sont généralement bleus en Europe tandis qu’ils sont jaunes en Australie, aux États-Unis et au Canada. Ces différences s’expliquent par le fait que la notion de vitesse conseillée ne dispose pas d’une signalisation formalisée.

La notion de vitesse conseillée a été approuvée par la Convention de Vienne de 1968. Cette convention avait pour objectif d’améliorer la circulation routière internationale tout en harmonisant la réglementation de chaque pays participant.

FAQ

  • Quelle vitesse est conseillée en l’absence de panneau ?

    Si aucun panneau de vitesse conseillée n’est présent, vous devez circuler à la vitesse relative à la portion de route sur laquelle vous vous trouvez :

    • 30 km/h ou 50 km/h en agglomération ;
    • 80 km/h sur une route à double sens ;
    • 110 km/h sur une route séparée par un terre-plein central ;
    • 130 km/h sur autoroute.

    Quelle que soit la route, vous devez adapter votre vitesse à la situation, selon la densité du trafic mais également la météo.

  • Comment reconnaître la fin d’une vitesse conseillée ?

    Vous pouvez identifier facilement la fin d’une zone de vitesse conseillée grâce à un panneau de fin d’indication, reconnaissable grâce à son trait rouge. Ce type de panneau est principalement présent en agglomération. Hors agglomération, vous identifierez la fin d’une vitesse conseillée grâce aux panneaux de limitation de vitesse.