Panneaux de danger : généralités et implantation

1. Les panneaux triangulaires

Les panneaux de danger sont reconnaissables à leur forme triangulaire. Ils doivent inciter à ralentir. Ils peuvent annoncer un danger réel (série de virages, rétrécissement de la chaussée...) ou probable (risque de vent latéral, risque de traversée de piétons...).

Leur taille varie selon les limitations de vitesse. Plus celle-ci est élevée, plus les panneaux sont grands (et ceci est valable pour tous les panneaux).

Les panneaux de danger sont implantés en amont de ce qu'ils annoncent, afin que les usagers aient le temps d'adapter leur vitesse. Ce sont des signaux "avancés".

2. Implantation en agglomération

En agglomération, les panneaux de danger sont implantés à 50 mètres environ de ce qu'ils annoncent. Cette distance est souvent respectée, mais il arrive que la configuration des lieux ne le permette pas. Dans ce cas, il peut être implanté plus près du danger. Je ne dois pas attendre de voir le danger pour commencer à ralentir !

3. Implantation hors agglomération

La vitesse étant plus rapide hors agglomération, les panneaux de danger sont implantés à 150 mètres environ de ce qu'ils annoncent. Là encore, je n'attends pas de voir le danger effectif pour ralentir.

4. Les panonceaux de distance et d'étendue

Attention de ne pas confondre ces 2 panonceaux !

Le premier indique à quelle distance se trouve le danger (si la règle des 50 mètres en agglomération/150 mètres hors agglomération n'est pas respectée).

Le second indique sur quelle distance s'étend le danger annoncé. Mais il ne modifie pas la règle d'implantation des 50 mètres en agglomération/150 mètres hors agglomération. Il se reconnaît aux 2 flèches situées de chaque côté. Dans ce cas, la succession de virages commence à 150 mètres et s'étend sur 500 mètres.

5. Exception à la règle

Le SEUL panneau qui n'est pas un panneau avancé, mais un signal de position est celui-ci : il m'informe que la rue (ou route) est désormais à double sens de circulation. Il est donc implanté là où commence ce danger.

6. Les panneaux de danger temporaires

Lorsqu'un danger est temporaire (en raison de travaux, d'un événement exceptionnel ou d'un incident), il est à fond jaune. Son implantation et sa signification sont les mêmes que pour sa version à fond blanc.

7. Les panneaux de danger lumineux

Les panneaux de danger lumineux annoncent les dangers réels, pas les dangers potentiels. Ici par exemple, il annonce qu'un vent latéral souffle réellement.

S'il n'y avait pas de vent, le panneau serait éteint.

Ils sont généralement implantés à plusieurs centaines de mètres, voire plusieurs kilomètres en amont du danger. Un panonceau lumineux peut préciser la distance qui m'en sépare.