EnVoitureSimone

Passage à niveau : comment traverser une voie de chemin de fer ?

Le passage à niveau avec barrière, quoique protégé, reste un lieu dangereux que tous les usagers de la route doivent traverser avec une grande prudence. Voici tout ce que vous devez savoir pour les franchir en toute sécurité, que vous soyez conducteur, piéton ou cycliste.

00110qA.jpg

Comment anticiper un passage à niveau ?

Pour traverser des zones dangereuses, les usagers de la route doivent adapter leur comportement en diminuant au maximum les risques d’accident. Le code de la route recommande les précautions suivantes :

  • diminuez nettement votre vitesse dès le premier panneau de signalisation de croisement avec un passage à niveau ;
  • respectez les signaux et barrières de sécurité en cours de fermeture, ne tentez pas de traverser in extremis ; ne démarrez que lorsqu’elles sont entièrement relevées ;
  • arrêtez-vous aux feux clignotants, même s’ils ne sont pas passés au rouge ;
  • avant de traverser les rails de la voie ferrée, vérifiez qu’aucun train n’est en approche ;
  • demandez-vous si vous êtes sûr de pouvoir sortir en urgence du passage à niveau, notamment en cas d’embouteillage. Si vous n’en êtes pas absolument certain, attendez que le passage soit bien dégagé avant de vous engager ;
  • comme les automobilistes, les usagers vulnérables : deux-roues, cyclistes et piétons, doivent également rester particulièrement vigilants à ces croisements particuliers en raison d’un fort risque d’accidents.
Bon à savoir

parce qu’ils ont besoin d’une très longue distance pour s’immobiliser (jusqu’à 800 m), les trains sont toujours prioritaires

Qu’est-ce qu’un passage à niveau ?

Un passage à niveau peut se définir comme un croisement, une intersection entre une voie routière et une voie ferrée. Les véhicules automobiles sur route cèdent la priorité à ceux sur rails de chemin de fer. Il s’agit de laisser passer un train, souvent lancé à grande vitesse, sur un carrefour protégé par des barrières de sécurité, un signal sonore, ou simplement par un feu ou un panneau de stop.

Bon à savoir

si votre véhicule se trouve pris entre les deux barrières :

  • enfoncez celle qui est devant vous avec votre voiture. Elle est conçue pour ne pas y résister ;
  • en cas de panne, évacuez tous les passagers hors de la voie ferrée ; prévenez immédiatement la SNCF avec le téléphone du passage à niveau ou au numéro mentionné sur la pancarte.

Signalisation du passage à niveau

Il s’agit d’une signalisation verticale de danger. Le panneau train, triangulaire à bordure rouge contenant une barrière de bois ou un train à vapeur noir (pas de barrières), indique une intersection avec une voie de chemin de fer.

Le conducteur est prévenu par des balises J10 sur le pied du panneau. Ces balises signalétiques prennent la forme de bandes rouges, chacune représentant 50 m. Les panneaux indicateurs ainsi balisés se succèdent à 150, 100 et 50 m du passage à niveau.

La vitesse des automobilistes est généralement limitée par un panneau à l’approche du passage à niveau.

0039cH.jpg
77,8% de réussite au code

Contre 56,6% de moyenne nationale

82,1% de réussite au code Contre 50,2% de moyenne nationale.png

Passage à niveau et code de la route

L’article R412-30 du code de la route dit très précisément : « Tout conducteur doit marquer l’arrêt absolu devant un feu de signalisation rouge, fixe ou clignotant. »

De plus, il est strictement interdit de dépasser un autre véhicule ou de s’arrêter sur un passage à niveau.

Illus-fc-Depassement-sur-voie-chemin-de-fer.png

Quelles sanctions en cas d’infraction ?

Franchir un passage à niveau alors que la signalisation l’interdit ou qu’un train est en approche est une infraction au code de la route. Les sanctions encourues sont les suivantes :

  • une amende forfaitaire de 135 € ;
  • un retrait de 4 points de permis ;
  • une peine complémentaire de suspension du permis (3 ans maximum).

Si les règles de la prévention routière sont aussi strictes pour les conducteurs, ce n’est pas sans raison. Avec ou sans feux, les passages à niveau sont des zones dangereuses pour tous les usagers de la route, les automobilistes,comme les usagers vulnérables : cyclistes, deux roues, piétons, etc.. Les risques d’accidents mortels sont conséquents. Ne vous aventurez pas près des rails si vous n'êtes pas sûr de pouvoir les traverser en urgence.

À lire également : comment récupérer son permis après une suspension ?

Les différents types de passages à niveau

Dans le code de la route, il existe plusieurs types de passages à niveau différenciés par leur type de protection. Dans tous les cas, les règles de sécurité routière restent les mêmes.

Le passage à niveau avec demi-barrières automatiques

Ses feux rouges commencent à clignoter 20 secondes avant le passage du train. Les barrières s’abaissent au même moment et un signal sonore retentit. En France, 7 passages à niveau sur 10 en sont équipés.

Le passage à niveau sans barrières

Il est signalé aux usagers par une croix de Saint-André, le cas échéant complétée par un panonceau de stop ou de feu rouge clignotant.

1428qA.jpg
Bon à savoir

le non-respect du feu stop entraîne chaque année de nombreux accidents, souvent mortels.

Le passage à niveau d’un tramway

Le panneau routier de danger spécifique représentant un véhicule long branché à une ligne aérienne horizontale, est généralement situé 50 m avant l’intersection et la traversée d’une voie de tramway.

FAQ

  • Comment se passe le passage à niveau ?

    Avant le passage à niveau, il faut rigoureusement prendre en compte la signalisation et rester très vigilant. Il est interdit de dépasser et de s’arrêter sur la voie.

  • Comment savoir si un passage à niveau comporte une ou deux voies ?

    Le passage à niveau est signalé par une croix de Saint-André. Des branches doubles indiquent la présence de plusieurs voies.