Zones de travaux : que dit le code de la route ?

La voirie, élément du domaine public, est souvent affectée par des travaux la concernant directement ou indirectement. Bien que ces zones de chantier soient bien balisées en amont et tout au long de leur traversée, elles restent notablement génératrices d’accidents. On fait le point sur ce que vous devez savoir des règles du code de la route en rapport avec les travaux sur la voie publique.

Quels sont les risques liés aux travaux ?

Les chantiers menés sur le domaine public routier peuvent être de toutes sortes, mais se caractérisent par le fait qu’ils dégradent la circulation et sont souvent lieux d’accidents.

Risques pour les agents du chantier

Circuler dans des zones de travaux correspond à traverser des zones dangereuses. D’une part, les ouvriers, très vulnérables, courent plusieurs risques graves :

  • être percutés par un véhicule ;
  • voir leur attention détournée par la circulation et être impliqués dans un accident avec un engin ou des matériaux du chantier.
Bon à savoir

Entre 2014 et 2021, la Direction Interrégionale des Routes (DIR) a noté une augmentation des accidents de 13% sur les zones de chantier et d’intervention. Elle compte 23 morts chez les automobilistes, 6 chez les agents et 900 blessés. Il arrive que les véhicules passent à moins de 30 cms des agents.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Risques pour les conducteurs

D’autre part, les automobilistes peuvent se trouver confrontés aux situations à risque suivantes :

  • l’indisponibilité de la bande d’arrêt d’urgence ;
  • la réduction du nombre de voies ;
  • la formation de bouchons ;
  • la circulation à proximité d’engins actifs ;
  • la présence de chantiers en activité la nuit.
Bon à savoir

L’occupation du domaine public routier, chaussée et trottoirs, doit être temporaire et reste soumise à autorisation. La demande est adressée au Conseil départemental et les riverains en sont informés.

Quelle est la signalisation pour les zones de travaux ?

Le code de la route lié aux travaux prévoit une signalisation temporaire particulière pour les zones de chantier. Celle-ci vise à assurer la sécurité à la fois des usagers de la route (automobilistes et poids lourds, deux-roues et piétons) et des ouvriers intervenants. Pour cela, elle doit être mise en place, avant le commencement de travaux, sur les emplacements autorisés suivants :

  • sur la route ouverte à la circulation ;
  • en bordure de chaussée hors agglomération ;
  • sur les trottoirs en ville.

Les panneaux de chantier routier

Ils appartiennent à la signalisation temporaire et prévalent toujours sur la signalisation pérenne. Tous les panneaux du code de la route (de danger, d’interdiction, d’obligation) peuvent avoir un équivalent en signalisation temporaire.

Les panneaux de travaux, ainsi que ceux équipés de panonceaux de fauchage (élagage d’arbres, tonte des talus et abords de la route) et de bouchon , se caractérisent par un fond jaune et un filtre réfléchissant. Ils vous donnent toutes les informations sur la conduite que vous devez adopter (vitesse, déviation, etc.).

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

La signalisation de la circulation alternée

Les panneaux de travaux sont souvent complétés par des piquets mobiles ou des feux de stop temporaires. Ceux-ci organisent l’alternance de la circulation pour en conserver la fluidité malgré un rétrécissement de la voie.

Bon à savoir

Cette signalisation peut s’accompagner de plots pyramidaux rouges (ou orange) ou des barrières à chevrons pour délimiter l’espace de circulation temporaire.

Règles de conduite pour approcher et traverser une zone de travaux routiers

La conduite doit s’adapter à la zone de travaux, toujours potentiellement dangereuse. Pour cela, il convient d’adopter une attitude de prudence particulièrement marquée.

Effectuer des contrôles visuels

La sécurité sur la voie publique reste dépendante de la bonne perception de l’environnement. Pour cela, vous devez rester vigilant et attentif à :

  • la présence des ouvriers et leur déplacement en bordure de circulation ;
  • la signalisation ;
  • l’activité sur la zone de travaux ;
  • l’activité des engins que vous croisez ou dépassez ;
  • l’usage régulier de vos rétroviseurs.

Rouler lentement en zone de travaux

Un chantier sur le domaine public routier se traverse à vitesse modérée. Cela permet au conducteur de :

  • contrôler visuellement un environnement à risques ;
  • pouvoir immobiliser le véhicule plus rapidement en cas d’événement imprévu.

En pratique, il convient de :

  • ralentir dès que vous voyez une zone de travaux ;
  • désactiver le régulateur de vitesse ;
  • adopter la vitesse indiquée par la signalisation ;
  • ralentir encore plus en présence d’ouvriers ;
  • n’accélérer qu’à une certaine distance de la fin du chantier.
Bon à savoir

Les accidents étant nombreux dans les zones de travaux routiers, des contrôles de vitesse et des radars automatiques y sont régulièrement installés.

Maintenir les distances de sécurité

Dans ces zones spéciales, il reste primordial de pouvoir anticiper tout événement ou réagir à l’imprévu. Pour cela, veillez à :

  • maintenir les distances de sécurité :
    • avec le véhicule précédent,
    • avec les agents de la route ;
  • changer de voie (si possible) ;
  • vous écarter latéralement le plus possible.

FAQ

  • Comment savoir s’il y a des travaux sur la route ?

    Le site de Bison futé vous renseigne sur l’état des routes et de la circulation en temps réel.

  • Quel est l’ordre de pose d’une signalisation temporaire de chantier ?

    Vous rencontrez d’abord la signalisation d’approche (« Travaux à 800 m », « Ralentir, travaux », etc.) puis la signalisation de position qui balise, canalise et guide les usagers dans la traversée de la zone.