EnVoitureSimone

Permis probatoire : ce que vous devez savoir en tant que jeune conducteur

Vous venez d’obtenir votre permis de conduire ? Félicitations ! Vous êtes donc titulaire d’un permis de conduire probatoire. En effet, en tant que jeune automobiliste, vous êtes soumis à des restrictions et à une réglementation différente lorsque vous conduisez. Rassurez-vous, cela ne dure pas, et au bout de quelques années vous aurez les mêmes droits que les autres conducteurs. Vous souhaitez en savoir plus sur le permis probatoire et vos obligations ? On vous dit tout dans cet article !

photo-fc-permis-probatoire.jpg

Permis probatoire : quelques explications

Après avoir obtenu votre permis favorable, vous allez entrer en période probatoire. Le but du permis probatoire est d’accompagner progressivement les conducteurs ayant encore peu d’expérience sur la route. Ce permis a été mis en place en 2004 et concerne les conducteurs qui obtiennent le permis pour la première fois ou ceux qui ont obtenu leur permis de conduire suite à une annulation de leur précédent permis.

La durée du permis probatoire varie de 2 à 3 ans en fonction de la méthode choisie pour apprendre à conduire. Ce permis en poche, vous allez pouvoir conduire librement (en respectant le code de la route bien sûr 😉), avec toutefois quelques contraintes en plus. Autre différence par rapport au permis B, vous n’avez que 6 points. À l’issue de la période probatoire, vous pourrez récupérer vos 12 points si entre-temps vous n’avez pas commis d’infraction au code de la route comme un excès de vitesse par exemple.

Bon à savoir

Les conducteurs novices doivent obligatoirement signaler leur statut d’apprentis automobilistes avec le disque A. Il en va de même pour les conducteurs en formation à la conduite accompagnée qui doivent placer un disque spécifique. Ils doivent également respecter les limitations de vitesse imposées durant la période probatoire.

Quelle est la durée de la période probatoire ?

En fonction de la méthode d’apprentissage que vous avez choisie pour passer votre permis de conduire, la durée de la période probatoire diffère. Si vous avez fait de la conduite accompagnée, la période probatoire est de 2 ans. Si vous avez appris à conduire de façon classique (en auto-école), la durée de la période probatoire est de 3 ans. Toutefois, les conducteurs novices peuvent suivre une formation complémentaire qui permet de réduire la durée du permis probatoire de 3 à 2 ans. Attention toutefois, la formation post-permis s’adresse uniquement aux jeunes conducteurs n’ayant pas commis d’infraction.

photo-shu-shutterstock_143765848 (1).jpg
Votre permis boîte automatique dès 599€

Le stress et les vitesses en moins.

permis-boite-vitesse-automatique.png

Quelles sont les restrictions du permis probatoire ?

Le but du permis probatoire est de laisser aux jeunes conducteurs le temps d’acquérir de l’expérience en conduite et de les responsabiliser. Ces derniers sont donc soumis à des restrictions, qu’ils doivent respecter sous peine de commettre une infraction et d’être exposés à des sanctions plus ou moins lourdes. Les premières restrictions concernent les limitations de vitesse :

  • Sur les autoroutes, votre vitesse doit être de 110 km/h au maximum au lieu de 130 km/h ;
  • Lorsque la limitation est fixée à 110 km/h, vous devez rouler au maximum à 100 km/h ;
  • Hors agglomération, vous devez rouler au maximum à 80 km/h.

Durant toute votre période probatoire, vous devez aussi placer un disque « A » (pour apprenti) de façon visible à l’arrière de votre véhicule. Dans le cas contraire, vous êtes passible d’une amende de 22 €.

Les interdictions concernent aussi l’alcool, une des causes principales des accidents mortels sur la route. Il faut savoir que la majorité des personnes impliquées dans ce genre d’accident sont des jeunes. Ainsi, depuis 2004, le taux d’alcool toléré est de 0,2 g par litre de sang, ce qui représente environ un verre d’alcool. Si lors d’un contrôle vous dépassez la limite autorisée, vous perdez 6 points (oui, vos seuls 6 précieux points 😉) et vous écopez d’une amende de 135 €.

Bon à savoir

Afin d’éviter de causer un accident, la conduite sur les autoroutes française est soumise à de nombreuses règles. Les conducteurs doivent ainsi respecter des limitations de vitesse spécifiques, au risque de commettre une infraction. Plusieurs manœuvres sont également interdites.

Perte de points en période probatoire, comment cela fonctionne ?

Perdre des points pendant votre période probatoire peut être handicapant pour la suite, vous pouvez en effet aller jusqu’à l’invalidation de votre permis de conduire. En effet, lorsque vous perdez des points, le processus de récupération automatique du solde de points est interrompu et le compteur est remis à zéro depuis la date de retrait des points. Par exemple, si vous perdez un point en début de période probatoire, vous ne pourrez le récupérer que 6 mois après, et vous n’aurez la totalité de vos 12 points que 3 ans après, à condition bien sûr de ne pas commettre d’infraction. Les points sont majorés si vous ne commettez pas d’infraction. Si vous avez passé votre permis en conduite accompagnée, vous gagnez 3 points par an pendant deux ans et par un apprentissage classique, vous gagnez 2 points par an pendant 3 ans.

Le saviez-vous ?

Le délit routier est l’infraction la plus grave du code de la route. Il peut être commis en conduite sans permis, d’alcoolémie supérieure à celle autorisée ou à des blessures involontaires après un accident par exemple. Les sanctions peuvent aller de l’amende, à la suspension du permis jusqu’à la peine de prison.

Quelle est la différence entre permis probatoire et permis provisoire ?

Le permis probatoire et le permis provisoire sont deux notions différentes. Lorsque vous réussissez votre permis, vous devez signer la charte du conducteur responsable. Ce document engage tous les jeunes conducteurs à respecter le code de la route et ses nombreuses règles (limitations de vitesse, consommation d’alcool, règles de sécurité…) pour ne pas commettre d’accident avec les autres usagers. Une fois la charte signée, vous obtenez un permis probatoire, mais bien sûr, vous ne recevez pas immédiatement le document officiel plastifié au format d’une carte de crédit. On vous remet donc un permis provisoire vous permettant en cas de contrôle de police de prouver que vous êtes en règle. Le permis provisoire est valable 4 mois, après cela, vous devriez recevoir le nouveau permis de conduire si vous en avez effectué la demande…

Bon à savoir

Les routes à accès réglementé ne doivent pas être confondues avec les autoroutes. Si ce deux types de voies sont interdites à certains types de conducteurs, elles ne possèdent toutefois pas les mêmes limitations de vitesse.

Votre permis à partir de 749€

Soit 450€ de moins qu'en auto-école traditionnelle

Votre permis pour 749€ Soit 450€ de moins qu'en auto-école traditionnelle.png

FAQ

  • Quand se termine le permis probatoire ?

    Le permis probatoire prend fin au bout de 2 ans si vous l’avez obtenu après avoir fait de la conduite accompagnée et de 3 ans si vous avez appris à conduire avec la méthode classique d’apprentissage...

  • Quand a-t-on 12 points ?

    Vous obtenez vos 12 points au bout de 2 ou 3 ans en fonction de la manière dont vous avez appris à conduire et si vous n’avez pas commis d’infraction au code de la route au cours de votre période probatoire.

  • Comment ça se passe quand on perd un point en permis probatoire ?

    Si vous perdez un point en période probatoire, vous le récupérerez au bout de 6 mois à condition qu’il n’y ait pas d’autres infractions entre-temps. Toutefois, vous ne gagnerez pas de nouveaux points avant la fin de votre période probatoire et le solde de points restera le même pendant toute votre période probatoire.

  • Est-ce qu’on peut conduire seul avec un permis probatoire ?

    Si vous avez obtenu votre permis de conduire et que vous avez plus de 17 ans, vous avez tout à fait la possibilité de prendre la voiture seul si vous le souhaitez.

  • Qu’est-ce que le stage de récupération de points ?

    Il est possible de récupérer vos points et redevenir titulaire du permis en suivant un stage de récupération de points de permis. Ce dernier vous permet de récupérer 4 points par an maximum si vous avez commis une infraction, mais vous ne pouvez dépasser le nombre de points acquis par année (vous gagnez 2 ou 3 points par an en fonction du type d’apprentissage choisi). Si vous perdez 3 points ou plus en une seule fois, vous devrez obligatoirement suivre un stage de récupération de points qui va vous permettre de récupérer des points.