Route à accès réglementé : tout ce qu’il faut savoir

Une route à accès réglementé, aussi appelée voie rapide ou voie express, ressemble à une autoroute. Pourtant, ces deux types de voies présentent des différences majeures, que les candidats au permis doivent connaître pour réussir l’épreuve du code de la route et l’examen pratique.

0027cJ.jpg

Comment différencier une autoroute d’une route à accès réglementé ?

Dans ce cours, vous apprendrez à reconnaître une route à accès réglementé telle qu’elle est définie dans le code de la route.

Points communs

Si les conducteurs ont tendance à confondre les routes à accès réglementé avec les autoroutes, c’est parce que ces deux types de voies ont beaucoup de points communs et des règles de circulation routière identiques.

Ces deux voies de circulation sont interdites aux usagers et aux véhicules lents :

  • les piétons et les animaux ;

  • les véhicules sans moteur, les véhicules à moteur sans immatriculation et les voitures sans permis ;

  • les cycles, les tricycles et les quadricycles à moteur dont le poids à vide est inférieur ou égal à 550 kg et dont la puissance du moteur n’excède pas 15 kW ;

  • les véhicules agricoles.

De même, certaines manœuvres sont interdites aussi bien sur autoroute que sur route à accès réglementé. Sur ces deux axes routiers, les automobilistes n’ont pas le droit de :

  • faire demi-tour ou de reculer ;

  • rouler à contresens ;

  • circuler sur la bande d’arrêt d’urgence ;

  • stationner ou s’arrêter sur la bande centrale qui sépare les chaussées ;

  • stationner sur les bas-côtés et sur la bande d’arrêt d’urgence.

Pour finir, les bretelles de sortie et les voies d’engagement sont soumises aux mêmes règles de conduite et de priorité. Pensez à mettre vos clignotants quand vous entrez ou sortez de ces deux types de routes !

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Différences

La première différence entre une autoroute et une route à accès réglementé, c’est la gratuité de cette dernière. Vous ne trouverez donc aucun péage sur une route à accès réglementé.

Ensuite, sur une route à accès réglementé, la vitesse autorisée est plus basse que sur autoroute. La vitesse maximale autorisée y est de 110 km/h sur chaussée sèche, de 100 km/h par temps de pluie et de 50 km/h lorsque la visibilité est inférieure à 50 m (brouillard ou fortes pluies par exemple).

Dernière différence, si dans les deux cas, les usagers de la route ne peuvent pas circuler à double sens (les voies de circulation sont généralement séparées par un terre-plein central), les conducteurs peuvent rencontrer des intersections, des ronds-points ou des carrefours giratoires sur une route à accès réglementé.

00583qA.jpg

Signification du panneau bleu de la route à accès réglementé

Vous reconnaîtrez une voie rapide par sa signalisation verticale. Le panneau de la route à accès réglementé (panneau indicateur C107) est carré avec un fond bleu et un pictogramme blanc de voiture. Pour bien faire la différence, le panneau qui indique l’entrée d’une autoroute représente deux voies surmontées d’un pont.

Qui peut circuler sur une route à accès réglementé ?

Nous l’avons vu, l’accès aux voies rapides est interdit aux véhicules lents à moteur (les cyclomoteurs, les tracteurs…), aux piétons et aux cyclistes. Il existe toutefois des exceptions et cas particuliers…

00809qA.jpg

Exceptions et cas particuliers

Cas particuliers : Les engins de travaux publics sont autorisés à y circuler en cas de travaux. Les convois articulés, dits de grande longueur exceptionnelle, doivent eux bénéficier d’une autorisation préfectorale pour y rouler.

Exceptions : Les tunnels, les berges, les rocades sont aussi des routes à accès réglementé, pourtant les vitesses autorisées peuvent varier. Sur le périphérique parisien, la limitation de vitesse est par exemple de 70 km/h.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Quelles sont les sanctions en cas de circulation non autorisée ?

Les conducteurs qui circulent sur une route à accès réglementé avec un engin non autorisé s’exposent à une contravention de 2e classe et de 4e classe.

Bien sûr, cette réglementation ne s’applique pas aux fonctionnaires de police ou de gendarmerie non motorisés

Quelles sanctions pour manœuvres interdites sur une route à accès réglementé ?

Le non-respect des règles de sécurité routière sur les routes à accès réglementé est une infraction punie par une contravention de 4e classe.

Ainsi, circuler, s’arrêter ou stationner sur la bande d’arrêt d’urgence sont sanctionnés d’une amende forfaitaire de 135 €, d’un retrait de 3 points, et éventuellement d’une suspension de permis et d’une mise en fourrière du véhicule.

La sanction pour avoir fait demi-tour ou pour avoir reculé sur une route à accès réglementé est la même, sauf qu’ici 4 points sont retirés du permis.

Bon à savoir

Depuis le décret du 17 septembre 2018, les manœuvres interdites peuvent être constatées par vidéo-verbalisation ! Les automobilistes peuvent donc être verbalisés sans intervention directe des forces de l’ordre