Route nationale : que faut-il savoir ?

Les routes nationales couvrent l’ensemble du territoire français. Comme toutes les voies du réseau routier national français, elles disposent de règles de circulation et limitations de vitesse fixées par le code de la route.

Qu’est-ce qu’une route nationale ?

Les routes nationales représentent l’un des principaux types de voies de circulation. Elles permettent de parcourir de longues portions du territoire français. La majorité de ces voies de circulation sont gratuites. Elles sont utilisées tant pour des trajets quotidiens que des longs trajets, en remplacement des autoroutes payantes.

photo-fc-route-nationale.jpg

Quelles sont les caractéristiques des routes nationales en France ?

Les routes nationales du réseau français présentent certaines caractéristiques importantes à connaître :

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

L’ancien maillage des routes nationales françaises

Numérotées de 1 à 20, les premières nationales (N1 à N20) étaient pour majorité et à l’origine des routes royales. Elles permettaient alors de rejoindre d’autres villes de province depuis la capitale. Les routes démarrant à 21 ont été construites plus tard, pour obtenir un maillage complet de la France.

En 2006, le réseau routier français comptait ainsi plus de 30 000 kilomètres de routes nationales et d’autoroutes gratuites.

Le nouveau maillage depuis 2004

En 2004, la loi de décentralisation transforme de nombreuses routes nationales en routes départementales. Entre 2006 et 2008, plusieurs autres routes sont également reclassées via des arrêtés préfectoraux. Le réseau national devient alors moins dense et permet surtout de contourner les agglomérations.

La construction, l’entretien et l’exploitation de ces voies nationales sont ainsi à la charge de l’État via les directions interdépartementales des routes (DIR).

La signalisation et les limitations de vitesse des routes nationales

La signalisation des routes nationales est facile à reconnaître. Vous devez notamment identifier la couleur des panneaux et des bornes présents sur la chaussée. En effet, une route nationale est indiquée par un cartouche de signalisation de couleur rouge. Sur ce dernier est indiquée une lettre N suivie du numéro de la nationale. Ces cartouches sont généralement ajoutées à d’autres panneaux de signalisation, comme ceux indiquant le nom des agglomérations traversées.

Outre les cartouches de signalisation, les nationales sont bordées de bornes kilométriques blanches au sommet rouge. Le numéro de la nationale est également inscrit en blanc sur le fond rouge de la borne kilométrique.

00875qA.jpg

A quelle vitesse peut-on rouler sur une nationale ?

Comme les nationales sont souvent des routes à double sens sans séparateur central, la limitation de vitesse est généralement de 80 km/h. Mais vous pourrez aussi circuler sur des nationales séparées par un terre-plein central ou disposant de plus d’une voie dans le même sens de circulation. Dans ces cas-là, la vitesse peut être limitée à 90 km/h ou même 110 km/h pour celles ayant le statut de voie express.

Si une route nationale traverse une zone dangereuse, habitée ou avec une visibilité réduite, cette portion peut alors être limitée à 70 km/h. Des panneaux de limitation de vitesse vous indiqueront dès lors ce changement. Vous devez donc rester vigilant à la signalisation et aux panneaux lorsque vous conduisez.

Quelles différences entre une nationale et d’autres routes ?

Le dernier point important à propos des routes nationales concerne les différences entre ces dernières et les routes départementales ou les autoroutes.

0037cB.jpg

Route départementale

Au premier abord, il peut être difficile de différencier une route départementale d’une route nationale. Cependant, la signalisation vient ici vous aider. Les routes départementales sont en effet indiquées par des bornes et des cartouches jaunes, alors qu’ils sont rouges pour les nationales. Le numéro de la route est également précédé d’un D contrairement au N d’une nationale.

La limitation de vitesse sur les deux types de routes ne vous aidera cependant pas. Elles sont très similaires : 80 km/h en général, 90 km/h quand les deux sens de circulation sont séparés par un terre-plein central.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Autoroute

Contrairement à une autoroute, une route nationale est accessible gratuitement et surtout à tous les types de véhicules à moteur, sauf sur les routes express.

Des manœuvres interdites sur autoroute sont également autorisées sur les routes nationales, comme un demi-tour ou une marche arrière, sauf si un panneau d’interdiction vous indique le contraire.

Comme évoqué précédemment, les limitations de vitesse ne dépassent pas 80 km/h dans la plupart des cas. Alors que sur les autoroutes, vous pouvez généralement rouler jusqu’à 130 km/h. Cette vitesse est possible, notamment, car elles disposent de terre-plein central pour séparer les deux sens de circulation.