EnVoitureSimone

Quels sont les différents types de voies de circulation ?

Vous révisez le code la route mais peinez à saisir les subtilités entre les différents types de routes ? En effet, il peut être difficile de s’y retrouver entre les routes métropolitaines, zones trente et autres voies vertes. Découvrez avec nous les nuances entre les différentes routes et voies de circulation et ne vous trompez plus à l’examen. Il existe en France de nombreux types de routes et autres de voies de circulation, chacune disposant de ses spécificités. Elles sont généralement distinguables grâce à différents indices, que les conducteurs avertis sauront repérer.

0021cG.jpg

Les différents lieux de circulation

Routes communales, départementales, autoroutes, etc., pour réviser votre code de la route, vous pourriez avoir besoin de connaître les différents types de route qui existent sur votre trajet et leur limitation. Par ailleurs, il peut également vous être utile de connaître plus en détail la signalisation de chacune d’entre elles, ainsi que les consignes en vigueur sur ces routes pour tous les usagers (automobilistes, cyclistes, etc.).

Avec une certaine expérience de la circulation routière, vous apprendrez rapidement à les différencier et à les aborder.

Qu’est-ce qu’une route départementale ?

Une route départementale est un axe de circulation essentiellement local, qui relie différents points d’intérêt d’un même département. Il permet un maillage plus fin que le réseau routier national, constitué des autoroutes et des différentes routes nationales. Les routes départementales sont gérées et financées par le département où elles se trouvent.

Abrégées RD sur les cartes routières, elles sont reconnaissables grâce à des bornes kilométriques au chapeau jaune. La limitation de vitesse est à 80 km/h, mais des réductions peuvent être mises en place localement pour des raisons de sécurité routière, par exemple à proximité d’habitations ou en approche d’un virage serré ou d’une intersection. Le dépassement y est autorisé, sauf en cas de ligne continue, ou en présence d’un terre-plein central en guise de séparateur. Le réseau départemental totalise environ 324 000 km de routes.

1576qA.jpg
Révisez le code gratuitement !

Vous aimez quand c'est gratuit ? Nous aussi !

Vous aimez quand c'est gratuit _ Nous aussi Révisez le code gratuitement !.png

Qu’est-ce qu’une route nationale ?

Les routes nationales, quant à elles, ont vocation à relier différentes villes au niveau national, ou à organiser le contournement de grandes agglomérations. C’est par exemple le cas des périphériques parisien et lyonnais. C’est l’État qui a la charge de ce type de voie de circulation.

Les routes nationales sont généralement limitées à 80 km/h. Abrégées N, on les distingue par les bornes kilométriques au chapeau rouge qui les parsèment. On compte environ 8 500 km de réseau, soit nettement moins que pour les départementales.

photo-fc-route-nationale.jpg

Qu’est-ce qu’une route communale ?

Pour leur part, les routes communales, aussi appelées voies communales ou chemins vicinaux, ont pour but de permettre la circulation routière au sein des communes et des agglomérations. Elles sont construites et entretenues par la mairie de la commune en question. Elles sont généralement limitées à 50 km/h, du fait de leur étroitesse générale et de la présence d’habitations et de passages piétons les traversant. Du fait de leur maillage très fin, elles représentent en longueur le plus grand réseau routier de France, avec un total d’environ 700 000 km.

00352qA.jpg

Qu’est-ce qu’une zone 30 ?

Les zones 30 sont des espaces, généralement urbains et très fréquentés, où la vitesse maximale autorisée est de 30 km/h. Elles sont signalées par des panneaux d’entrée ou de sortie de zone 30, et parfois par un marquage au sol au niveau des chaussées.

1482qA.jpg
Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Qu’est-ce qu’une voie privée ?

Les voies privées n’appartiennent pas au réseau routier public. Ce sont des espaces de circulation appartenant aux propriétaires des alentours, contrairement à la voirie publique. Ils peuvent autoriser ou interdire l’accès à ces voies de circulation particulières à l’aide d’un panneau adapté. Par exemple, il peut s’agir de voies menant à des habitations, mais également de voies menant au parking d’un établissement commercial.

photo-fc-vehicule-stationne-sur-propriete-privee.jpg

Qu’est-ce qu’une impasse ?

Les impasses sont également appelées les voies sans issue. Parmi les différents types de routes, leur particularité est de n’être accessibles que d’un seul côté. En effet, elles ne sont pas à double sens. De ce fait, les automobilistes qui les empruntent doivent faire demi-tour pour en sortir.

1505qA.jpg

Qu’est-ce qu’une route forestière ?

Une voie forestière est une route qui traverse une forêt. Les conducteurs qui l’empruntent le font généralement pour franchir un massif forestier, ou pour y pénétrer en direction d’un lieu en particulier.

photo-fc-route-forestiere(1).jpg

Qu’est-ce qu’une voie verte ?

Une voie verte ne peut être empruntée que par des usagers de modes de transport sans moteur. Le respect de la faune et de la flore fait partie des conditions essentielles pour pouvoir les emprunter, car il s’agit de routes à accès réglementé.

Qu’est-ce qu’une route à grande circulation ?

Les routes à grande circulation sont des voies particulières dont la première utilité est d’assurer la continuité des itinéraires routiers principaux. Ce type de voie nécessite une certaine réglementation et la gestion de la police de la circulation.

Que sont les boulevards périphériques et autres voies rapides ?

Les boulevards périphériques et les voies rapides dont font partie les autoroutes sont des axes routiers permettant de rouler à grande vitesse. On les trouve sur tout le territoire.

Leur limitation de vitesses est généralement fixée entre 70 km/h et 110 km/h. Seuls les automobilistes et conducteurs de poids-lourds et de bus sont autorisés à y circuler. Les autres usagers : piétons,cyclistes et cyclomoteurs y sont interdits en raison de leur incapacité à atteindre ces vitesses, ce qui rend leur présence dangereuse et source d’accidents.

0116cD.jpg

Qu’est-ce qu’une route européenne ?

Les routes européennes sont composées de différentes routes : les autoroutes et les routes express. Les normes de sécurité routière qui les définissent sont strictes, et la limitation de vitesse est habituellement de 130 km/h. Il est possible de les reconnaître grâce à un panonceau indiquant la lettre E ainsi que le code numérique de la voie, dans le sens de circulation.

Qu’est-ce qu’une voie de détresse ?

Une voie de détresse vous sera particulièrement utile en cas de panne sur une route à grande vitesse (autoroutes, voies rapides, etc.). Il s’agit d’une bretelle séparée par une ligne blanche permettant aux véhicules en détresse de s’arrêter en sécurité. La signalisation permet de la reconnaître grâce à plusieurs éléments : un damier rouge et blanc en marquage au sol, ou encore un panneau carré à fond bleu où est représenté le pictogramme de la voie de détresse.

photo-fc-marquage-au-sol.jpg

Qu’est-ce qu’une voie de stockage ?

Les voies de stockage permettent à certains conducteurs de changer de direction sans gêner la circulation. Ainsi les autres usagers de la route peuvent continuer de circuler sur l’axe principal sans que le trafic ne soit entravé.

Illus-fc-Croisement-indonesienne.png

Qu’est-ce qu’une route secondaire ?

Les routes secondaires font partie du réseau routier public, et sont généralement destinées aux espaces ruraux. Grâce à elles, tout usager de la route peut circuler en périphérie des agglomérations, ou suivre des itinéraires touristiques.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Qu’est-ce qu’une voie d’entrecroisement ?

Les voies d’entrecroisement se trouvent généralement aux abords des autoroutes (à la place de la bande d’arrêt d’urgence). Leur utilité est double, car elles permettent à la fois à certains usagers de quitter l’autoroute, et également à d’autres usagers d’y entrer.

Comme les autoroutes, elles sont interdites aux cyclistes et aux piétons et possèdent une limitation de vitesse dégressive ou progressive selon le cas.

Illus-fc-Voie-entrecroisement.png

Quels sont les autres types de voies ?

Les routes métropolitaines

Les routes métropolitaines sont des routes spécifiques à certaines localités disposant du statut de métropole, comme Paris, Lyon, Dijon ou Brest.

Comment différencier les types de routes et de voies ?

La signalisation peut sembler complexe pour un œil non averti. Laissez-nous vous donner les clefs pour comprendre les types de routes et de voies sur lesquelles vous êtes sur le point de vous engager.

0037cB.jpg

Connaître le type de route actuelle

Pour savoir sur quel type de voie on roule, rien de plus simple : il suffit de repérer les cartouches sur les panneaux de direction, ou les bornes kilométriques sur le bord de la route. Les uns comme les autres indiquent la route exacte que l’on emprunte, grâce à une lettre et un numéro. La couleur permet également d’identifier facilement le type de voie dont il est question.

Appréhender les changements de voie de circulation

Les changements de voie de circulation sont indiqués par les panneaux de direction, que l’on trouve au-dessus ou sur le côté des routes ou autoroutes. Ils précisent généralement, au moyen d’une cartouche, le type et le numéro de voie sur laquelle on va ensuite rouler.

Échangeur d’autoroute, jonction et bifurcation d’autoroute, bande d’arrêt d’urgence, etc. Sur le trajet des automobilistes, les types de routes et axes d’autoroutes sont nombreux. Mais les usagers qui ont l’habitude de parcourir le territoire s’y font très vite. Soyez-en sûr, avec un peu de pratique vous aussi !

FAQ

  • Quels sont les différents types de voies ?

    Selon le moyen de locomotion utilisé et le type de trajet effectué, on pourra emprunter en France différentes routes et voies parmi les suivantes :

    • routes communales, départementales, nationales et européennes ;
    • autoroutes, voies de détresse, voies de stockage et voies d’entrecroisement ;
    • routes métropolitaines, boulevards périphériques et routes à grande circulation ;
    • impasses, voies privées et zones trente ;
    • routes secondaires, routes forestières et voies vertes ;
    • etc.
  • Quelles sont les trois voies réservées ?

    Certaines voies sont réservées à une catégorie précise d’usagers. Par exemple, les usagers ayant une vitesse trop faible (piétons, vélos, véhicules sans moteur) sont interdits de circulation sur autoroute. En effet, la législation de ce type de route nécessite de rouler à plus de 80 km/h, c’est pourquoi les moteurs limités n’y ont pas accès. De même, les pistes cyclables sont strictement réservées aux cyclistes. Enfin, seuls les piétons peuvent emprunter les trottoirs, aires piétonnes et autres rues piétonnes.