Route à grande circulation : caractéristiques et réglementations

Il existe plusieurs catégories de routes qui se distinguent les unes des autres, à l’exemple des autoroutes ou des routes nationales. Parmi celles-ci figurent les routes à grande circulation. Si vous ignorez de quoi il s’agit, rassurez-vous, En Voiture Simone vous explique ce que sont les routes à grande circulation.

Qu’est-ce qu’une route à grande circulation ?

Les routes à grande circulation sont des types de voies bien spécifiques qui sont définis par l’article L. 110-3 du code de la route. D’après lui, une route à grande circulation permet d’assurer la continuité des itinéraires principaux. Les routes dites RGC complètent ainsi les autoroutes françaises et assurent l’aménagement du territoire dans son ensemble. Elles ont toutes un caractère prioritaire, reconnaissable grâce à la présence du panneau AB6.

Ce sont les collectivités locales qui, en association avec l’État, forment le réseau de routes à grande circulation. Celles-ci sont régulées par les forces de police placées sous les ordres des préfets départementaux. Ils assurent ainsi la bonne gestion des routes et l’entretien du trafic routier.

Les routes à grande circulation ont été instaurées en 1932, lorsque le trafic automobile s’est intensifié. Désormais, ce réseau représente pas moins de 44 000 km de voies de circulation, dont :

  • 34 000 km de routes départementales (71 %) ;
  • 9 000 km de routes nationales (27 %) ;
  • 1 000 km de routes communales (2 %).

Comment sont définies les routes à grande circulation ?

Une route à grande circulation doit répondre à des critères précis pour pouvoir être considérée comme telle. Elle doit en effet assurer :

  • le délestage du trafic routier ;
  • la circulation des transports et des convois militaires ;
  • la circulation des convois exceptionnels ;
  • la desserte économique du territoire.

Une route à grande circulation impose également des contraintes au niveau de l’aménagement du territoire puisqu’elle contourne les agglomérations. En dehors des communes, les constructions et les installations sont par ailleurs interdites sur une bande de 75 m autour de l’axe d’une route classée RGC.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Les routes à grande circulation en dehors de la France métropolitaine

Afin de faciliter la gestion du réseau routier, les territoires d’outre-mer (la Guyane, la Réunion et la Martinique) possèdent des routes à grande circulation. Celles-ci sont également définies par les collectivités locales et l’État. À l’inverse, en Polynésie française, c’est le gouvernement polynésien qui gère les routes à grande circulation.

De son côté, le réseau de routes à grande circulation corses est choisi par l’assemblée de Corse et non par l’État. La Corse a, en effet, obtenu une dérogation de l’article L.110-3 du code de la route.