Route départementale : que faut-il savoir avant de circuler ?

Les routes départementales représentent plus d’un tiers du réseau routier français. Particulièrement fréquentées par les usagers, elles constituent un trafic important et nécessitent une bonne connaissance de leurs spécificités. Différences avec les autres axes routiers, limitations de vitesse et éléments de signalisation… En Voiture Simone vous dit tout ce que vous devez savoir sur les routes départementales ! 🚗

00298qA.jpg

Qu’est-ce qu’une route départementale ?

Situées entre les agglomérations et traversant de nombreux villages français, ces grandes voies de circulation très fréquentées sont quotidiennement empruntées par les automobilistes ainsi que les conducteurs de deux-roues. Zoom sur la signalisation et la limitation de vitesse d’une route départementale. 🔍

Limitation de vitesse sur une route départementale

En 2018, le gouvernement instaurait une limitation de vitesse à 80 km/h, commune à toutes les routes départementales. Cette mesure est aujourd’hui abandonnée et le retour aux 90 km/h a lieu progressivement sur de nombreuses voies départementales du réseau français.

Il appartient au Conseil départemental de déterminer la limitation de vitesse d’une route départementale, en s’adaptant à la nature des voies et à leur dangerosité. Généralement, on distingue :

  • les voies à double sens de circulation sans séparateur central : 80 km/h ;
  • les voies à double sens de circulation avec séparateur central : 90 km/h.

Certains tronçons, aux abords de villages ou de zones dangereuses, par exemple, peuvent également être limités à 70 km/h. Enfin, les portions de routes départementales qui traversent des communes de part en part sont limitées à 50 km/h.

00253qA.jpg
77,8% de réussite au code

Contre 56,6% de moyenne nationale

82,1% de réussite au code Contre 50,2% de moyenne nationale.png

Signalisation sur une route départementale

Comme tous les autres types de voies, les départementales présentent des codes spécifiques relatifs à la signalisation. La signalisation d’une route départementale est reconnaissable à sa couleur jaune. Différents éléments verticaux annoncent ces routes :

  • les panonceaux jaunes positionnés aux côtés des panneaux de direction ou d’indication, mentionnant la lettre « D » ainsi que le numéro de la voie départementale ;
  • les bornes kilométriques blanches à têtes jaunes positionnées le long des routes.

La réglementation en matière de vitesse est signifiée par les panneaux habituels. Lorsque la limitation est exceptionnellement baissée à 70 km/h, comme lorsque toute autre réglementation spécifique n’est pas prévue par le code de la route, la loi exige que celle-ci soit signalée par des panneaux après chaque intersection.

Il est enfin possible de rencontrer certains aménagements le long d’une route départementale, tels que des carrefours à sens giratoire, des aires de repos ou encore des parkings, tous annoncés par les éléments de signalisation classiques.

Dispositions légales liées aux routes départementales

Une route départementale, comme l’indique l’article L131-1 du code de la voirie routière, fait partie du domaine public routier départemental. Son accès est totalement gratuit, tandis que sa construction et son entretien incombent aux collectivités territoriales, à l’inverse du réseau routier national. Le Conseil départemental est également chargé de la mise en œuvre des règles de sécurité routière ainsi que de leur application.

L’article L131-2 du code de la voirie routière prévoit que les caractéristiques techniques des voies départementales sont fixées par décret. Toutefois, aucun décret n’a imposé une quelconque norme technique à ce jour.

La loi d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire du 25 juin 1999 prévoit que les régions et leurs départements se concertent afin de tracer le réseau routier sur leur territoire. Cette loi permet de traiter avec cohérence l’organisation du maillage routier.

Quelles différences entre une route départementale et les autres routes ?

Les usagers doivent savoir comment distinguer rapidement les routes départementales des autres types de voies.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

Quelles différences entre une route départementale et une nationale ?

C’est la couleur des bornes de signalisation et des cartouches (panonceaux) situés près des panneaux qui permettent principalement aux usagers de différencier une route départementale d’une voie nationale. Le jaune est affilié aux départementales, tandis que le rouge indique une route nationale. Les cartouches mentionnent également la lettre « D » pour « départementale », et « N » pour « nationale ».

1576qA.jpg

Quelles différences entre une route départementale et une communale ?

Les voies communales sont administrées par les communes. Situées au sein des villes et villages, elles relient les principaux lieux commerciaux et touristiques de la commune ainsi que les routes départementales entre elles. Les routes communales portent des noms, à l’inverse des voies départementales qui sont classées selon des numéros.