Conduite en agglomération : quelles sont les règles ?

00279qA.jpg

La conduite en agglomération présente des spécificités, une densité et une mixité de trafic uniques. C’est la raison pour laquelle le code de la route distingue les voies du réseau routier français en deux catégories : en agglomération et hors agglomération. Sécurité routière, signalisation, stationnement, circulation, vitesse… Apprenez à différencier une route hors agglomération d’une route en agglomération, et découvrez toutes les règles liées à la conduite urbaine avec En Voiture Simone ! 😉

Comment reconnaître une agglomération ?

0038cB.jpg

Selon le code de la route, une agglomération est un espace regroupant des bâtiments rapprochés. On pense le plus souvent aux grandes villes, mais les petits villages (moins de 3 000 habitants) sont également considérés comme des agglomérations ! En réalité, la nature des paysages et la densité de l’urbanisation varient d’une agglomération à une autre (quartiers d’affaires, zones résidentielles, espaces destinés à recevoir du public, zones commerciales et industrielles, etc.). 🏡

Pour s’y retrouver, il suffit de se référer à la signalisation verticale ! L’entrée et la sortie d’une agglomération sont toujours signalées par des panneaux le long de la chaussée, sur les routes qui la traversent ou qui la bordent. Le panneau d’entrée est situé à moins de 100 m de la zone et des éléments urbains qui la caractérisent (trottoirs, éclairage, etc.). Il a une forme rectangulaire et un fond blanc bordé d’un liseré rouge. Le panneau de sortie est, quant à lui, barré d’un trait rouge.

Les agglomérations présentent des formes diverses. Pourtant, les automobilistes y appliquent les mêmes règles de circulation, adoptent la même allure et respectent la réglementation en vigueur relative au stationnement : on parle de « conduite urbaine ». Naturellement, les conducteurs adaptent leur conduite selon l’environnement. Mais alors, quelles sont les règles de conduite en agglomération ?

Bon à savoir

Carrefour, rond-point, panneau d’indication, marquage au sol, feux de circulation… Vous avez des doutes sur certaines notions du code de la route ? Pour vous préparer au mieux à affronter les différentes situations de conduite avec les autres conducteurs, découvrez notre lexique !

Quelles sont les règles de la conduite en agglomération ?

La conduite en agglomération implique des règles de priorité, de circulation, d’allure et de stationnement. Ces règles spécifiques s’appliquent à hauteur du panneau d’entrée en agglomération et prend fin dès le panneau de sortie. Ne pas respecter l’une de ces règles du code de la route représente une infraction et expose les conducteurs à une contravention assortie d’une amende forfaitaire ainsi que d’un éventuel retrait de points sur le permis de conduire.

Sachez également que l’usage de l’avertisseur sonore est strictement réglementé dans les zones urbaines et résidentielles ! Pour la tranquillité des riverains et de tous les usagers, la conduite en agglomération limite l’utilisation du klaxon à des situations d’urgence, de danger imminent.

Par ailleurs, si la circulation des conducteurs est réglementée, vous pouvez toutefois faire preuve de courtoisie avec les autres automobilistes, à condition de ne pas créer de situations dangereuses pour les autres usagers qui pourraient créer un accident.

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

Règles de priorité

La conduite en agglomération ne présente pas de spécificités relatives aux priorités. Les règles sont les mêmes que sur l’ensemble du réseau routier. Le plus souvent, c’est la priorité à droite qui s’applique aux abords d’une rue ou d’une intersection.

Si tourner à droite peut sembler simple, les automobilistes doivent faire preuve de vigilance lors de leur déplacement dans un carrefour ou une intersection pour ne pas causer d’accident avec les autres usagers. Les conducteurs doivent ainsi signaler leur intention avec l’usage des feux clignotants et respecter les limitations de vitesses en veillant à effectuer tous les contrôles en vision directe et indirecte.

1490qA.jpg

Circulation et types de voies

La conduite en agglomération implique de franchir des boulevards, des rues, des impasses et de nombreuses intersections (feux tricolores, panneaux stop, carrefours giratoires, etc.). La circulation y est parfois très dense. Toutes les rues ont un nom et un sens de circulation. On distingue :

  • les rues à double sens, qui autorisent la manœuvre du demi-tour ;
  • les rues à sens unique, trop étroites pour effectuer une telle manœuvre ;
  • les impasses, des voies ouvertes à la circulation, abordées en respectant une priorité à droite.

Certaines rues sont réservées à des catégories d’usagers. C’est notamment le cas des rues piétonnes, qui permettent aux piétons de circuler librement dans l’espace urbain. La règle est signalée par un panneau aux abords de la zone concernée.

1488qA.jpg
Bon à savoir

En agglomération comme en dehors des villes, la bonne compréhension du marquage au sol est indispensable pour ne pas mettre en danger les autres usagers. Les automobilistes qui franchissent une ligne discontinue commettent ainsi une infraction tout en pouvant créer un risque d’accident avec les conducteurs arrivant face à eux.

Règles de stationnement

Le stationnement d’un véhicule en agglomération peut être gratuit ou payant. Pour le savoir, il faut observer la signalisation horizontale et verticale.

Un panneau de stationnement peut être positionné sur le panneau d’entrée en agglomération. Dans ce cas, sa réglementation s’applique à toute l’agglomération. Si le panneau de stationnement est seul, il concerne uniquement la rue dans laquelle il est implanté.

La conduite en agglomération implique de stationner :

  • dans les aires de stationnement (les parkings) ;
  • le long du trottoir.

Une règle simple organise le stationnement le long du trottoir. Les rues à sens unique autorisent le stationnement à gauche dans le sens de la marche, tandis que les rues à double sens l’interdisent strictement.

1471qA.jpg
Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Limitation de vitesse

La conduite en agglomération limite votre allure à 50 km/h. Cette règle n’est pas susceptible de varier en cas d’intempéries, mais les conducteurs sont évidemment invités à faire preuve de bon sens en la matière (diminuer l’allure en présence d’usagers vulnérables ou en cas de trop faible visibilité). Certaines zones ont une limitation de vitesse à 30 km/h : on parle de « zones 30 ». En modérant l’allure des véhicules, ces zones favorisent la mixité du trafic dans l’espace urbain et permettent aux piétons de circuler plus sereinement. Des panneaux d’entrée et de sortie délimitent la zone. Des aménagements peuvent être rencontrés, tels qu’un rétrécissement de la chaussée, un ou plusieurs ralentisseurs, ainsi qu’un marquage de couleur au sol. Bien souvent, les zones 30 sont des routes à sens unique. Elles se reconnaissent facilement grâce à leur panneau d’indication. Si les automobilistes ne rencontrent pas de conducteurs arrivant face à eux, ils risquent toutefois de croiser des usagers vulnérables. Il est donc indispensable de respecter la limitation et de les approcher avec la plus grande prudence pour ne pas créer de situation à risque pouvant engendrer un accident.

1457qA.jpg
Bon à savoir

Conduire sur les autoroutes nécessite de connaître les règles de circulation spécifiques à ce type de voies. Comme en agglomération, les conducteurs sont soumis à des limitations de vitesse spécifiques, au risque de s’exposer à une infraction au code de la route. Face au risque d’accident, les automobilistes doivent faire preuve de la plus grande vigilance. C’est notamment le cas pour les entrées d’autoroutes qui peuvent créer des situations dangereuses à cause de l’écart de vitesses entre les usagers.

Intersection autoroute

FAQ

  • Quelle est la vitesse recommandée en agglomération ?

    En agglomération, la vitesse est limitée à 50 km/h. Ne dépassez jamais cette allure ! Mieux encore, usez de bon sens et adoptez une vitesse modérée en présence d’usagers fragiles lorsque le trafic est complexe (jour de marché, manifestation) ou que la visibilité est compromise à cause d’intempéries par exemple. Parfois, dans certaines zones piétonnes notamment, la limitation de vitesse est abaissée à 30 km/h : ce sont les « zones 30 ».

  • Quelle est la différence entre agglomération et hors agglomération ?

    Une agglomération définit un ensemble de bâtiments rapprochés. Il peut s’agir d’une ville, d’un village, d’une zone commerciale, résidentielle, ou encore d’un quartier d’affaires. La conduite en agglomération représente souvent un trafic plus dense ainsi qu’une grande mixité d’usagers (piétons, cyclistes, voitures, motos, etc.). Il s’agit de respecter la réglementation en vigueur et d’user de prudence.