Formation post-permis : un stage qui permet de réduire la période probatoire

Depuis le 1er janvier 2019, une formation post-permis est proposée aux jeunes conducteurs et conductrices afin de réduire la durée du permis probatoire. Au programme : des débats et des échanges qui leur permettent de prendre confiance, avec des conseils sur la bonne conduite à avoir sur la route.

photo-fc-formation-post-conduite.jpg

Une formation après le permis, c’est possible !

Vous venez de décrocher le précieux sésame en ayant obtenu un résultat favorable au permis ? Félicitations à vous ! Vous voilà désormais en période probatoire durant 3 ans pour un permis classique et 2 ans pour un permis en conduite accompagnée. Durant celle-ci, vous devez respecter certaines règles qui vous distinguent des autres automobilistes : vous devez placer un disque A à l’arrière de votre véhicule, votre vitesse est limitée sur certains types de route et votre alcoolémie ne doit pas dépasser 0,2 g/l de sang.

Pour les jeunes usagers et usagères, il peut parfois être difficile de prendre la route sans avoir de moniteur à côté de soi pour être conseillé. En effet, il n’est pas rare qu’ils et elles se retrouvent face à des situations différentes de celles qui ont été vues durant les leçons et cela peut être une source de stress : après l’obtention du permis, il reste encore beaucoup à apprendre.

La formation post-permis, qu’est-ce que c’est ?

Les leçons de perfectionnement proposées par les auto-écoles sont ouvertes aux automobilistes novices et expérimentés. Il vous est possible de suivre une formation post-permis qui vous permet de réduire la durée de votre permis probatoire. Elle est dispensée par les établissements agréés afin de gagner en confiance et d’être plus responsable au volant.

Pour pouvoir participer à une formation post-permis, plusieurs conditions sont à remplir. En effet, il faut être titulaire du permis B, A1 ou A2. Celui-ci doit être valide depuis plus de 6 mois, mais moins d’un an. Attention : vous ne devez pas avoir commis d’infraction ayant entraîné un retrait de point pour être éligible !

Autre alternative : les leçons de perfectionnement proposées par les auto-écoles. Avec En Voiture Simone, il vous est possible de prendre des heures de conduite à l’unité pour vous améliorer. Si vous craignez d’oublier les règles du code de la route, pas de panique, vous pouvez le réviser facilement grâce à notre application gratuite.

On vous accompagne jusqu'au permis

Prêt à vous lancer ?

On vous accompagne jusqu'au permis Prêt•e à vous lancer .png

Les différents objectifs de la formation post-permis

Selon les chiffres de la Sécurité routière, 15 % des tués sur les routes sont des jeunes conducteurs et conductrices. Ce chiffre est d’autant plus impressionnant qu’ils et elles ne représentent que 8 % des automobilistes ! Autre facteur important : les accidents ont généralement lieu dans les 6 mois après l’obtention du permis.

Face à ce constat, la Sécurité routière a décidé de mettre en place la formation post-permis. Elle vise donc à réduire le risque accru d’accident en sensibilisant les jeunes usagers et usagères sur différents éléments de la conduite comme le comportement à adopter avec les autres automobilistes, le respect du code de la route ou l’anticipation par exemple.

photo-shu-shutterstock_683838889 (1).jpg

Quels sont les avantages de la formation post-permis ?

Le stage post-permis présente de nombreux avantages, à commencer par une meilleure assurance au volant. De plus, à l’issue du stage, la durée du permis probatoire est réduite de 3 ans à 2 ans pour un permis en apprentissage traditionnel et de 2 ans à 1 an et demi pour le permis en conduite accompagnée. L’obtention des 12 points est ainsi plus rapide grâce à la formation post-permis.

Avec la réduction de la durée probatoire, les jeunes automobilistes réaliseront des économies plus rapidement sur leur assurance automobile qui peut parfois coûter très cher à cause du surrisque qu’ils et elles représentent pour les compagnies d’assurance. Idem pour la location de voiture qui voit ses tarifs diminuer à l’issue de la formation post-permis pour celles et ceux qui souhaitent se tourner vers l’auto-partage.

Comment se déroule la formation post-permis ?

La formation post-permis est proposée par les écoles de conduite disposant du label qualité. La liste de ces auto-écoles est disponible sur le site de la Sécurité routière. La formation post-permis se déroule sur une journée complète de 7 heures. Celle-ci évolue autour de débats et d’échanges sur les situations de conduite et les difficultés rencontrées sur la route par les stagiaires. Les intervenants et intervenantes évoquent également les différentes situations complexes qui peuvent arriver au volant et rappellent certains éléments essentiels de la conduite comme la vitesse, l’usage du téléphone en conduisant ou la prise de drogue ou d’alcool par exemple.

À l’issue de cette journée, un livret d’attestation de suivi de formation est remis au stagiaire. Il doit être conservé pour les démarches à réaliser sur le site de l’ANTS pour voir sa période probatoire réduite. La formation post-permis a pour but d’assurer des déplacements plus sûrs par les jeunes conducteurs et conductrices, dans le respect du code de la route, des autres automobilistes mais également de l’environnement grâce à une conduite plus responsable.

FAQ

  • Comment se déroule la formation post-permis ?

    La formation post-permis se déroule sur une journée de 7 heures pendant laquelle les jeunes automobilistes sont sensibilisés à la conduite avec des intervenants qualifiés. L’objectif : être plus responsable au volant grâce à des conseils et des échanges autour des bonnes habitudes à adopter durant la conduite et éviter les erreurs faites par les jeunes conducteurs et conductrices.

  • Comment raccourcir la durée du permis probatoire ?

    Il est possible de réduire la durée du permis probatoire grâce à la formation post-permis. Plusieurs conditions sont à remplir pour pouvoir suivre la formation : être titulaire du permis B, A1 ou A2 depuis au moins 6 mois et moins d’un an et n’avoir commis aucune infraction ayant entraîné la perte de points.

  • Comment réduire sa période probatoire ?

    Le statut de jeune conducteur diffère selon le type de permis. Le permis traditionnel a une période probatoire de 3 ans tandis que la conduite accompagnée se limite à 2 ans. Il est possible de réduire la durée du permis probatoire grâce à la formation post-permis. Le permis classique passe de 3 ans à 2 ans et la conduite accompagnée passe de 2 ans à 1 an et demi.