Conseils pour conduire sous la pluie en toute sécurité

Conduire sous la pluie peut être stressant aussi bien pour un jeune conducteur que pour un conducteur expérimenté. Pour éviter tout risque d’accident et surtout un aquaplaning, En Voiture Simone vous conseille sur le comportement à adopter en cas de pluie.

Bien conduire sous la pluie avec une visibilité réduite

Conduire sous la pluie, c’est circuler en conditions de conduite difficiles. Sur une chaussée glissante et humide, la perte d’adhérence est fréquente. Il est donc essentiel que les automobilistes redoublent de vigilance et adaptent leur façon de conduire (sans oublier les feux !) tout au long de leur trajet pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route.

photo-blog-0105cF.jpeg

Réduire la vitesse

La première chose à faire quand on circule sur une route mouillée, c’est de réduire l’allure de son véhicule. À cause de la pluie, l’adhérence sur la route est moins bonne et les distances de freinage augmentent.

D’ailleurs, l’abaissement des limitations de vitesse est prévu par le code de la route par temps de pluie. La vitesse maximale autorisée est alors de 110 km/h sur autoroute, de 100 km/h sur voies rapides, de 80 km/h sur les voies hors agglomération (elle reste inchangée en ville). De plus, si la visibilité est inférieure à 50 mètres, les conducteurs doivent limiter leur vitesse à 50 km/h.

Ces limitations de vitesse sont aussi valables pour conduire avec du brouillard. L’humidité, le manque de visibilité et le manque d’adhérence augmentent considérablement le risque d’accident. Sans parler du fameux phénomène de “l’aspirateur” qui pousse les automobilistes à accélérer pour ne pas perdre de vue les feux de croisement des autres usagers. Attention aussi au vent latéral, fréquent par temps de pluie. Réduisez vos vitesses car il peut faire dévier votre véhicule de son trajet et causer un accident !

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Augmenter la distance de sécurité

Les règles de sécurité routière du code de la route stipulent que sur route sèche, l’intervalle de sécurité entre deux voitures doit être de 2 secondes et qu’il doit être doublé sur sol mouillé. Donc, en cas de pluie, pensez à augmenter les distances de sécurité avec le véhicule qui précède pour éviter une collision.

Allumer les phares

Dès que les conditions climatiques deviennent défavorables, pensez à actionner vos phares !

Feux de croisement

La pluie réduit votre visibilité, mais aussi celle des autres conducteurs. Donc pour bien voir et être vu, il est impératif d’allumer ses feux de croisement pour ne pas éblouir les conducteurs arrivant en sens inverse.

Feux de brouillard

Si la pluie est très dense, en cas d’averse notamment, vous pouvez aussi allumer vos feux de brouillard avant. Par contre, n’enclenchez pas vos feux arrière de brouillard, c’est interdit et vous risqueriez d’éblouir les véhicules derrière vous.

Bon à savoir

si vous tournez ou en cas de dépassement, pensez également à mettre votre clignotant suffisamment à l’avance pour que l’automobiliste derrière vous puisse anticiper et ralentir doucement.

Vérifier ses équipements de sécurité

Si vous avez des pneus usés et/ou sous-gonflés, soyez extrêmement vigilant ! Rouler avec des pneus en bon état est primordial, car ils doivent être en mesure d’évacuer le maximum d’eau pour éviter une perte d’adhérence. Vérifiez régulièrement l’usure et la pression des pneus, mais aussi l’état de vos balais d’essuie-glace et de votre éclairage.

Bon à savoir

Pour évacuer la buée formée par la condensation sur les vitres et le pare-brise, pensez à utiliser le système de ventilation du véhicule et si besoin aussi la climatisation. L’air sec qu’elle dégage va très vite chasser l’humidité de l’habitacle.

En cas d’aquaplaning

Même en adoptant une conduite prudente, un aquaplaning peut très vite arriver sur un sol mouillé ou sur une plaque de verglas, surtout dans les virages !

Voici quelques conseils si vous sentez que vous perdez le contrôle du véhicule :

  • surtout, n’appuyez pas brusquement sur les freins et ne lâchez pas le volant ;

  • relevez tout doucement votre pied de la pédale d’accélération ;

  • essayez de maintenir votre direction en fixant un point loin devant, sans tourner le volant, jusqu’à ce que vos pneumatiques retrouvent de l’adhérence.

Si vous ne parvenez pas à contrôler votre véhicule, ne paniquez pas. Allumez vos feux de détresse pour alerter les usagers du risque d’accident sur leur trajet. Freinez tout doucement pour ralentir la course du véhicule. Une fois stoppé, contactez la dépanneuse pour qu’elle vienne remorquer votre véhicule. Ne restez pas dans l’habitacle de la voiture en attendant. Installez votre triangle de signalisation pour prévenir les automobilistes de l’accident et installez-vous dans un endroit sécurisé.

Bon à savoir

En ville, faites très attention aux piétons et aux cyclistes. Entre le manque de visibilité et le mauvais temps, les personnes sont plus pressées et moins attentives à leur environnement.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

FAQ

  • Est-ce dangereux de conduire sous la pluie ?

    Conduire sous la pluie augmente le risque d’accident et lorsque la visibilité est extrêmement réduite, notamment en cas de fortes intempéries, il est préférable de limiter ses déplacements dans la mesure du possible. Si vous n'avez pas le choix, soyez très prudent et adoptez les bons réflexes comme garder une distance suffisante avec les autres automobilistes tout en adaptant la vitesse du véhicule aux conditions météorologiques.

  • À quelle vitesse doit-on rouler sous la pluie ?

    Pour rouler en toute sécurité en cas de fortes pluies, la limitation de vitesse est abaissée sur tout le réseau routier et autoroutier. Sur les autoroutes, la vitesse maximale passe à 110 km/h, sur les routes à chaussées séparées par un terre-plein central elle descend à 100 km/h et sur les routes à double sens sans séparateur, elle passe à 80 km/h. Surveillez bien votre tableau de bord, les excès de vitesse sont des infractions sanctionnées par des amendes et des retraits de points sur le permis !