Bien conduire sur la neige : tous nos conseils

En période hivernale, les conditions climatiques sont rarement favorables pour une conduite en toute sécurité. Conduire sur la neige peut s’avérer angoissant pour de nombreux conducteurs. Cependant, en adoptant une conduite prudente et respectueuse des règles de sécurité du code de la route, circuler sur une chaussée enneigée est à la portée de tous, même des jeunes conducteurs !

Les risques liés à la conduite en hiver

L’hiver est LA saison des conditions de conduite difficiles. Entre les fortes pluies, le vent, le brouillard, le verglas et les chutes de neige, les routes peuvent devenir très dangereuses. Les chaussées sont glissantes, les pertes d’adhérence fréquentes et la visibilité réduite par les intempéries. Sans oublier la baisse de luminosité typique des mois d’hiver qui limite encore plus la visibilité des usagers de la route.

C’est donc pour pallier tous ces risques que chaque conducteur doit prendre conscience des dangers de la route en hiver et veiller à adapter sa conduite en fonction des conditions météorologiques.

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

Les accessoires pour bien conduire sur la neige

Pour rouler en toute sécurité sur les routes enneigées, la première chose à faire, c’est anticiper !

Les chaînes à neige

Les chaînes à neige ou les chaussettes à neige font partie des équipements obligatoires en hiver dans les zones montagneuses dont l’entrée est signalée par un panneau autoroutier sur lequel figurent plusieurs pictogrammes (une montagne, une valise à chaîne et un pneu chaîné) ainsi que l’annotation « Zone ».

Tous les véhicules à quatre roues sont concernés tels que les voitures, les poids lourds ou encore les bus, sauf s’ils sont équipés de pneus cloutés ou de quatre pneus hiver. Les automobilistes qui traversent ces zones dangereuses sans ces équipements se verront infliger une amende forfaitaire de 135 € avec une possible immobilisation du véhicule. Aucun retrait de points n’accompagne cette sanction.

Par ailleurs, même si vous n’êtes pas concerné par cette obligation, il est vivement recommandé de posséder un jeu de chaînes à neige dans son coffre pour pouvoir équiper rapidement son véhicule en cas d’épisode neigeux.

La raclette à neige

Accessoire indispensable en période d’hiver, pour conduire sur verglas comme sur neige, la raclette permet de gratter le givre et la neige qui s’accumule rapidement sur le pare-brise, les vitres et les rétroviseurs. N’oubliez pas de déneiger aussi le toit du véhicule avant de prendre la route.

Des vêtements chauds et une lampe torche

Avec des journées qui raccourcissent très vite, posséder une lampe torche peut s’avérer très utile en hiver, surtout si vous tombez en panne à la tombée de la nuit ou en pleine nuit. Pensez également à laisser des vêtements chauds ou des couvertures dans le véhicule. Si vous êtes bloqué par la neige ou en panne, vous aurez de quoi vous protéger du froid. L’idéal étant bien sûr de glisser une ou deux couvertures de survie dans un des vide-poches.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

Conseils de conduite pour l’hiver

Maintenant que vous êtes équipé pour conduire sur la neige, voyons comment rouler sur une route enneigée, à commencer par la préparation du véhicule.

Préparer son véhicule

Pour préserver votre moteur du froid et du gel, pensez à vérifier tous vos niveaux : huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de frein et liquide lave-glace. Utilisez uniquement des produits antigel qui résistent aux températures extrêmes.

Testez la batterie avant l’hiver et assurez-vous que toutes vos ampoules fonctionnent. N’oubliez pas de refaire le plein d’ampoules neuves à chaque changement, vous devez avoir un jeu entier à votre disposition.

Les chutes de températures diminuant la pression dans les pneumatiques, vérifiez la pression des pneus pour limiter le risque de dérapage.

Pour finir, n’oubliez pas de déneiger vos vitres avant de prendre le volant !

Démarrer sur la neige

Le démarrage par temps de neige peut être compliqué. Pour éviter que votre voiture ne patine, désactivez l’option ESP (antipatinage) si elle en est équipée. Vos roues motrices auront alors plus de puissance pour démarrer (pensez à le réactiver dès que la voiture avance).

Avec ou sans l’option, appuyez sur l’accélérateur jusqu’à atteindre entre 1 500 et 2 000 tours/minute et stabilisez l’accélération à ce niveau. Ensuite, passez la première vitesse (voire directement la seconde si la chaussée est très enneigée) et levez tout doucement le pied de l’embrayage pour ne pas patiner.

Accélérer sur la neige

Une fois la voiture lancée, l’accélération doit être progressive et la conduite tout en souplesse. Modérez votre vitesse et soyez très prudent. Il est d’ailleurs fortement conseillé de ralentir et ne pas excéder les 50 km/h, surtout si vous êtes novice.

Freiner sur la neige

Pour éviter de déraper sur la neige, les freinages demandent là aussi beaucoup de douceur. N’appuyez jamais à fond sur la pédale de frein, freinez tout doucement et privilégiez le frein moteur. Anticipez les virages en réduisant votre vitesse en amont pour éviter d’utiliser vos freins dans le virage. Si malgré votre prudence, votre véhicule glisse sur la neige ou sur une plaque verglacée, ne freinez surtout pas ! Appuyez sur la pédale d’embrayage et relevez votre pied de la pédale dès que votre véhicule est immobilisé.

Respecter les distances de sécurité

Rouler dans la neige augmente la perte d’adhérence et donc les distances de freinage. Pour éviter tout risque d’accident, respectez bien les distances de sécurité et essayez d’anticiper le comportement des autres usagers, notamment les piétons, cyclistes et motards.

Bon à savoir

Si un engin de déneigement est devant vous, il est strictement interdit de le dépasser, même si vous circulez sur une route à voies de circulation multiples ! Tout dépassement d’une déneigeuse est une infraction aux règles de sécurité routière du code de la route sanctionnée d’une amende forfaitaire de 135 €.

L’utilisation des feux

Dès que les conditions de circulation se dégradent et particulièrement par temps de pluie ou de neige, le code de la route stipule que les automobilistes doivent circuler avec leurs feux de croisement. Si la visibilité est fortement réduite et uniquement en cas de neige ou de brouillard, il est possible d’allumer aussi ses feux de brouillard avant et arrière.

Adapter son itinéraire aux conditions météo

Même avec ces quelques conseils, nul n’est à l’abri d’une perte de contrôle sur une route verglacée et enneigée. Pour réduire les risques, privilégiez les grands axes routiers (autoroutes, voies rapides…) et les routes principales où le chasse-neige et la saleuse passent en priorité. Même si vous devez faire un détour, vous arriverez toujours plus rapidement à destination en empruntant une route dégagée.

FAQ

  • Comment faire pour ne pas glisser sur la neige en voiture ?

    Pour limiter les dérapages sur la route enneigée, il faut commencer par réduire sa vitesse, adopter une conduite souple en évitant les accélérations et les coups de volant brusques et privilégier le frein moteur pour ralentir son véhicule.

  • À quelle vitesse conduire sur la neige ?

    Les conditions de conduite sur la neige imposent de baisser les limitations de vitesse. Les vitesses maximales autorisées seront donc de 110 km/h sur autoroute, de 100 km/h sur route à chaussées séparées, de 80 km/h sur route nationale et 50 km/h dès que la visibilité est inférieure à 50 mètres.