EnVoitureSimone

Feux de détresse : à quoi servent-ils et quand les utiliser ?

Les feux de détresse, ou warnings, permettent d’allumer simultanément les quatre feux clignotants situés à l’avant et l’arrière d’une voiture. Leur objectif est d’alerter les autres usagers d’un danger immédiat. En Voiture Simone vous propose un éclairage sur ce type de feux qui sont un élément indispensable de la sécurité active à bord d’un véhicule.

0053cE.jpg

L’utilisation des feux de détresse

L’usage des feux dans le code de la route est strictement encadré. Afin d’éviter toute erreur, les automobilistes doivent ainsi connaître la signification de chacun d’entre eux. Ce dernier réserve l’utilisation des feux de détresse uniquement aux situations d’urgence et de danger. Ils doivent ainsi être employés avec parcimonie afin de ne pas induire en erreur les usagers.

Bon à savoir

Les feux de détresse sont obligatoires depuis 1979. En plus des dispositifs installés dans tous les véhicules, la réglementation stipule que les automobilistes doivent avoir plusieurs équipements obligatoires dans leur voiture comme le triangle de présignalisation. En cas d’absence de ces dispositifs, un usager s’expose à des sanctions. Rassurez-vous, il n’est pas obligatoire d’avoir une boîte d’ampoules de rechange. En revanche, les conducteurs risquent une contravention en cas d’éclairage défectueux.

En cas de panne

Si votre voiture montre des signes de défaillance technique, allumez vos feux de détresse. Les autres conducteurs comprendront ainsi que vous risquez de tomber en panne et ils pourront anticiper leur approche afin de limiter les risques de collision.

Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagés Rejoignez la communauté !.png

En cas d’arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence

Lorsque vous vous arrêtez sur la bande d’arrêt d’urgence, vous devez garder les warnings allumés. Même avec le moteur éteint, ils continueront de fonctionner. Procédez ensuite par étapes afin de garantir votre sécurité :

  • Mettez votre gilet haute visibilité qui se trouve à l’intérieur de votre voiture.
  • Sortez du côté passager du véhicule.
  • Installez un triangle de présignalisation à 30 m de votre véhicule.
  • Placez-vous derrière la glissière de sécurité en attendant l’arrivée du dépanneur.
0086cG.jpg
Bon à savoir

Ces règles de sécurité et premiers secours en cas d’accident sont identiques quelle que soit la chaussée sur laquelle vous vous arrêtez.

En cas d’accident sur la route

Que vous soyez témoin ou impliqué dans un accident de la route, allumez les warnings et placez-vous à droite de la chaussée. Mettez ensuite votre gilet de sécurité et positionnez le triangle de présignalisation à 30 m pour éviter les sur-accidents en attendant les secours. La puissance des feux de détresse pourront alerter les automobilistes plusieurs mètres avant le lieu de l’accident.

Avec nous, le code c'est gratuit

Mais pas au rabais

Avec nous, le code c'est gratuit Mais pas au rabais.png

En cas de ralentissement brutal

Si les conducteurs en amont de votre voie effectuent un ralentissement brutal, allumez les feux de détresse pour prévenir les usagers qui arrivent derrière vous. Ils pourront ainsi anticiper le freinage et diminuer le risque de collision. N’oubliez pas : le dernier véhicule pris dans un ralentissement brutal doit obligatoirement allumer ses feux de détresse. En cas d’absence de warnings, il risque une contravention.

Bon à savoir

Les automobilistes peuvent être avertis du ralentissement des véhicules qui les précèdent grâce aux feux stop.

Les utilisations inadéquates des feux de détresse

Vous avez probablement déjà vu une voiture ayant actionné ses warnings lors d’un arrêt en double file. Si cet usage est courant, il n’en est pas moins interdit. De ce fait, même si vous avez vraiment envie d’acheter une baguette de pain, vous n’avez pas le droit de vous stationner sur la chaussée le temps d’aller la chercher ! 😉

Le fonctionnement des feux de détresse

Le mécanisme des feux de détresse dépend du système des feux clignotants. Le dispositif des warnings comprend une centrale clignotante qui permet une alimentation électrique séquentielle. De ce fait, lorsque le conducteur appuie sur la commande des warnings, les feux clignotants avant et arrière s’allument simultanément. Leur voyant s’affiche immédiatement sur le tableau de bord de la voiture. L’utilisation des feux de détresse intervient dans des situations généralement imprévisibles.

Elle n’interfère donc pas avec les autres types de feux du véhicule. Les automobilistes continuent ainsi d’être éclairés par leurs feux de position ou de croisement s’ils sont activés.

Le saviez-vous ?

Les feux clignotants ne se trouvent pas uniquement sur votre voiture. Et oui, les feux clignotants oranges peuvent également être des éléments de signalisation routière présents au niveau des intersections. Ils permettent de limiter le risque d’accident entre les automobilistes et les autres usagers.

La réglementation liée aux feux de détresse

L’utilisation des feux de détresse est définie par deux articles du code de la route :

  • L’article R. 416-18 prévoit que les feux de détresse doivent être allumés lorsqu’un usager circule à allure réduite, pour ne pas surprendre les autres conducteurs.
  • L’article R. 416-19 stipule qu’un véhicule immobilisé sur la chaussée doit être signalé grâce à l’utilisation des feux de détresse et d’un triangle de présignalisation.

Les sanctions en cas de mauvaise utilisation

Le code de la route prévoit des sanctions en cas d’absence ou de mauvaise utilisation des feux de détresse :

  • En cas de non-respect de l’article R. 416-18, le conducteur encourt une amende forfaitaire de 2e classe de 35 €.
  • En cas de non-respect de l’article R. 416-19, le conducteur encourt une amende forfaitaire de 4e classe de 135 €.
  • En cas de stationnement en double file avec les warnings, c’est l’infraction au stationnement qui est retenue.
Bon à savoir

Lorsque les jeunes conducteurs décrochent leur permis de conduire, ils signent une charte qui les engage à respecter la réglementation en vigueur et à ne pas commettre d’infractions qui entraîneraient des sanctions plus ou moins lourdes selon leur gravité.

FAQ

  • Quand allumer les feux de détresse ?

    Les feux de détresse doivent être allumés lorsqu’un conducteur fait face à une situation dangereuse, afin de prévenir les autres usagers. C’est notamment le cas lors d’une circulation à allure réduite, d’un ralentissement brutal, d’un accident ou d’un arrêt sur le bord de la chaussée. L’absence ou la mauvaise utilisation des feux de détresse constituent des infractions au code de la route.