Manœuvres du permis : comment les réussir ?

Les candidats à l’épreuve pratique du permis de conduire B ont tous obligation de réaliser deux manœuvres du permis parmi les 7 existantes. Pour réussir son examen du permis de conduire, le candidat doit satisfaire les exigences techniques de l’examinateur et éviter la faute éliminatoire. Découvrez ici les sept manœuvres de l’examen du permis et nos conseils pour bien les réussir.

Comment sont évaluées les manœuvres du permis ?

Les manœuvres du permis de conduire sont jugées dans le cadre des compétences de la grille d’évaluation du permis de conduire. Celle-ci comprend cinq niveaux d’appréciation :

  • La note 3 signifie que la compétence est bien acquise et convenablement restituée.
  • La note 2 signifie que la compétence est acquise, mais a été inégalement mise en œuvre au cours de l’examen.
  • La note 1 signifie que la compétence est en voie d’acquisition, mais que sa maîtrise n’est pas complète et que son application a été lacunaire au cours de l’épreuve.
  • La note 0 signifie que la compétence n’est pas acquise et que le candidat est incapable de la restituer.
  • Enfin, la lettre E correspond à une faute éliminatoire, c’est-à-dire toute action entraînant une situation où la sécurité dépend du comportement des autres usagers.
photo-shu-EG1A3866.jpg
Bon à savoir

Les manœuvres du permis ne sont donc pas évaluées directement mais indirectement, dans la mesure où elles sont notées à travers les différentes compétences (communiquer avec les autres usagers ou effectuer une prise d’information par exemple).

Rater sa manœuvre au permis : est-ce éliminatoire ?

Il n’est donc pas forcément éliminatoire de rater sa manœuvre lorsqu’on passe l’examen du permis de conduire, du moment que la sécurité a été bien assurée. En effet, les jeunes conducteurs doivent montrer à l’inspecteur qu’ils ne représentent pas un danger pour les autres usagers et qu’ils ne risquent pas de causer un accident.

Par exemple, buter légèrement contre le trottoir avec son véhicule ne fait pas partie des fautes éliminatoires. Cela affecte cependant votre note sur la compétence correspondante.

En revanche, si vous commettez une faute éliminatoire pendant votre manœuvre du permis, l’obtention de votre permis peut être compromise. Par exemple, si vous montez sur le trottoir, l'examinateur va cocher la case “E” sur votre grille d’évaluation. En effet, cette faute est éliminatoire car elle compromet la sécurité routière, en l'occurrence celle des piétons. Ceux-ci doivent alors compter sur leur propre réaction pour qu’aucun accident ne survienne.

Bon à savoir

Durant la phase de la conduite autonome et tout au long de l’examen, les apprentis conducteurs doivent veiller à la sécurité des autres usagers en réagissant correctement aux situations qui se présentent à eux.

Bon à savoir

Durant la phase de la conduite autonome et tout au long de l’examen, les apprentis conducteurs doivent veiller à la sécurité des autres usagers en réagissant correctement aux situations qui se présentent à eux.

L'appli N°1 de code en France

Révisez à votre rythme

L’appli N°1 de code en France, Révisez à votre rythme.png

Les sept manœuvres à connaître le jour du permis

Lors de l’examen pratique, deux manœuvres du permis doivent être réalisées par le candidat à la demande de l'examinateur. La première consiste en un arrêt de précision, tandis que la seconde correspond à l’une des manoeuvres du permis en marche arrière qui sont vues durant l’apprentissage :

  • la marche arrière en ligne droite ;
  • la marche arrière en ligne courbe ;
  • le rangement en créneau ;
  • le rangement en épi ;
  • le rangement en bataille ;
  • le demi-tour.

L’arrêt et freinage de précision

Au cours de votre examen pratique, l’inspecteur vous demandera obligatoirement d’effectuer un arrêt de précision. Il va désigner un point précis au niveau duquel vous arrêter, et vous devrez ensuite réaliser un freinage tout en assurant la sécurité.

C’est l’occasion pour l’expert d’évaluer vos compétences techniques, notamment la précision et la qualité du freinage (brusque ou en souplesse). Il note également votre capacité à prendre l’information. Par exemple, avant de freiner, vous devez notamment vérifier votre rétroviseur intérieur pour vous assurer qu’aucun automobiliste ne vous suit de trop près.

Pour rappel, les conducteurs doivent effectuer plusieurs vérifications avant de prendre et quitter leur véhicule. Ces bons réflexes permettent de détecter la présence des autres usagers ou de potentiels obstacles qui pourraient causer un accident.

Le permis accessible dès 17 ans

Dès le 1er janvier 2024

logo-17ans.png.png

Les manœuvres de stationnement

Parmi les manœuvres du permis comprenant une marche arrière, on trouve trois types de manœuvres de stationnement : en épi, en bataille et en créneau.

Se garer en épi

Un stationnement en épi est une place de parking qui se présente en biais par rapport à la route. Il existe trois angles d’attaque différents pour aborder la manœuvre du permis de stationnement en épi : 45°, 60° et 75°.

photo-fc-garer en-epi-arriere.jpg

Se garer en bataille

Un stationnement en bataille est une place de parking disposée de façon perpendiculaire à l’axe de circulation.

Pour réussir votre manoeuvre du permis et vous garer en bataille, vous devez :

  • signaler votre manœuvre à l’aide du clignotant ;
  • utiliser les repères visuels adéquats ;
  • enclencher la marche arrière et reculer en vision directe ;
  • tourner le volant pour obtenir un angle de 90° ;
  • contrôler votre environnement dans les rétroviseurs et les angles morts ;
  • ramener le volant en position neutre pour réaligner votre véhicule ;
  • mettre le point mort et lever le frein à main.
Illus-fc-Rangement-en-bataille.png

Se garer en créneau

Un stationnement en créneau est un emplacement de parking situé le long de la route, parallèle au sens de la circulation.

Pour réussir votre manoeuvre du permis et vous garer en créneau, vous devez :

  • signaler votre manœuvre à l’aide du clignotant ;
  • utiliser les repères visuels adéquats ;
  • enclencher la marche arrière et reculer en vision directe ;
  • braquer totalement pour vous insérer dans la place ;
  • contrôler votre environnement dans les rétroviseurs et les angles morts ;
  • contre-braquer totalement pour vous réaligner ;
  • mettre le point mort et lever le frein à main.
Illus-fc-Creneau-par-la-droite.png
Bon à savoir

Ce créneau ne doit pas être confondu avec le créneau de dépassement. Celui-ci permet aux conducteurs de dépasser les usagers lents.

Les différentes marches arrière

À l’examen pratique du permis, l’inspecteur peut aussi vous demander de faire une marche arrière simple. Selon les situations de conduite, celle-ci peut être **en ligne droite ou en ligne courbe. **

Et n’oubliez pas, la réussite du permis ne repose pas sur ce rangement ! 😉

Marche arrière en ligne droite

Pour réussir votre manoeuvre du permis et réaliser une marche arrière en ligne droite, vous devez :

  • signaler votre manœuvre à l’aide des clignotants ;
  • enclencher la marche arrière et reculer en vision directe ;
  • maintenir le volant en position neutre ;
  • contrôler vos rétroviseurs et vos angles morts ;
  • freiner, mettre le point mort et lever le frein à main.

Marche arrière en ligne courbe

Pour réussir votre manoeuvre du permis et réaliser une marche arrière en ligne courbe, vous devez :

  • signaler votre manœuvre à l’aide du clignotant ;
  • enclencher la marche arrière et reculer en vision directe ;
  • tourner le volant dans la direction souhaitée ;
  • contrôler vos rétroviseurs et vos angles morts ;
  • freiner, mettre le point mort et lever le frein à main.

Le demi-tour

Le demi-tour en voiture est une manœuvre qui permet de tourner son véhicule à 180° quand la voie est trop serrée pour envisager de le faire en un seul virage. Il s’agit d’une manœuvre en trois temps :

  • premier virage à gauche ;
  • marche arrière à droite ;
  • nouveau virage à gauche pour se remettre dans l’axe.

Chaque phase de l’opération doit être signalée avec le clignotant adéquat. De même, vous devez surveiller en permanence votre environnement, en vision directe et dans les rétroviseurs.

Illus-fc-Etapes-demi-tour.png
Bon à savoir

Cette règle doit être appliquée dans de nombreuses circonstances pour ne pas causer d’accident. En effet, les conducteurs doivent veiller à bien se positionner sur une voie de stockage en contrôlant la présence des autres usagers.

Manœuvres du permis : qui a la priorité ?

Quand vous manœuvrez, vous n’avez pas la priorité. Vous devez donc céder le passage aux véhicules qui arrivent dans les deux sens de la circulation routière. Nous vous conseillons donc d’éviter les manœuvres lorsque le trafic est trop dense, et de vous assurer à l’avance de la fluidité de la circulation.

Si vous ne maitrisez pas encore toutes les manœuvres à réaliser le jour du permis, ne vous inquiétez pas, vous aurez l'occasion de voir chacune d'entre elles avec votre moniteur En Voiture Simone pendant vos leçons de conduite. Vous pouvez également vous appuyer sur les contenus dédiés listés dans cet article pour potasser chaque manœuvre depuis chez vous. Et souvenez-vous, les manœuvres ne sont pas éliminatoires, du moment que les règles de sécurité sont respectées 😉.

Bon à savoir

Vous souhaitez être paré à toutes les situations pour obtenir votre code de la route ?

Révisez efficacement avec En Voiture Simone : nos leçons vous permettront de viser la réussite ! 😉

FAQ

  • Quelles sont les manœuvres au permis ?

    Pour obtenir son permis de conduire, il est obligatoire de réaliser au moins deux manœuvres parmi les sept existantes.

    Dans un premier temps, vous devez obligatoirement effectuer un arrêt de précision. Ensuite, l’examinateur vous évalue sur l’une des six manœuvres suivantes, qui comprennent toutes une marche arrière :

    • stationnement en épi ;
    • stationnement en bataille ;
    • stationnement en créneau ;
    • marche arrière en ligne droite ;
    • marche arrière en ligne courbe ;
    • demi-tour.
  • Est-ce que la manœuvre est éliminatoire au permis ?

    À l’examen de conduite, rater votre manœuvre n’est pas forcément éliminatoire si la sécurité des autres usagers n’a pas été compromise.

    En effet, les manœuvres du permis ne font pas l’objet d’une note spécifique. Elles sont évaluées dans le cadre des différentes compétences de la grille d’évaluation. En conséquence, une manœuvre ne peut vous coûter le permis que si vous commettez une faute éliminatoire au cours de celle-ci.