EnVoitureSimone

Quelles sont les fautes éliminatoires lors de l’examen du permis de conduire ?

photo-fc-faire-une-marche-arriere.jpg

Vous avez réussi le code de la route, pris suffisamment de cours de conduite, et vous voici enfin prêt.e à passer l’examen du permis de conduire ? Pour réussir l’épreuve de la conduite, vous devez éviter toute faute éliminatoire. En Voiture Simone passe en revue les fautes éliminatoires du permis B les plus courantes, pour que vous sachiez comment les éviter.

Définition d’une faute éliminatoire au permis

Lors de l’épreuve du permis de conduire, l’examinateur a en sa possession une grille d’évaluation du permis. Elle se présente sous la forme d’un bilan de compétences, et le candidat ou la candidate doit obtenir un score de 20 points minimum sur 30 pour décrocher son permis de conduire.

Il existe différents types de fautes lors de l’épreuve pratique :

  • Les erreurs acceptées : Ce sont des erreurs qui ne vont pas à l’encontre des règles de circulation de la sécurité routière (une allure un peu lente, un appui sur le trottoir lors d’une manœuvre, mais sans heurt…). L’examinateur vous fera sûrement la remarque, mais elles ne mettent pas fin à l’examen.
  • Les fautes tolérées : Ces erreurs peuvent être considérées comme graves, mais si elles n’entraînent pas de danger immédiat et si vous ne les renouvelez pas pendant l’examen, l’inspecteur du permis de conduire peut les tolérer. Si ce genre d’erreur fait suite à une manœuvre, celui-ci vous demandera de l’exécuter à nouveau pour vérifier que vous la maîtrisez. Attention, un cumul de fautes tolérées peut entraîner un échec au permis de conduire !
  • Les erreurs éliminatoires : Ce sont des fautes qui mettent en danger la sécurité des passagers et des usagers de la route. Les candidats au permis qui commettent ces infractions au code de la route sont recalés à l’examen pratique, même s’ils ont obtenu les 20 points requis. Ils devront alors repasser le permis.
Bon à savoir

Ce n’est pas parce que l’examinateur touche le volant ou les pédales qu’il s’agit d’une faute éliminatoire. Ne paniquez pas et terminez votre épreuve du permis le plus sereinement possible !

Quelles sont les fautes éliminatoires à l’examen du permis ?

Globalement, une faute éliminatoire correspond à une infraction au code de la route. Le non-respect des règles de sécurité routière entraîne une mise en danger de la vie d’autrui et de la vôtre. Il est vrai que le stress peut très vite faire perdre leurs moyens aux candidat·e·s, même si leur moniteur ou monitrice d’auto-école est présent·e pendant l’épreuve du permis.

Vous devez donc prendre le temps de bien faire toutes vos vérifications et rester vigilant·e tout au long de l’épreuve. Pour vous aider, voici les fautes éliminatoires au permis B les plus fréquentes. Essayez de les garder en mémoire pour maximiser vos chances d’obtenir votre permis probatoire !

photo-shu-EG1A3866.jpg
Bon à savoir

L’épreuve finale se déroule uniquement lorsque vous maîtrisez la compétence 4 du permis. Cette compétence vous apprend à avoir une conduite sûre et autonome et à prendre des décisions dans l’urgence pour éviter de causer un accident avec les autres usagers.

Votre permis boîte automatique dès 599€

Le stress et les vitesses en moins.

permis-boite-vitesse-automatique.png

Les fautes éliminatoires au départ ou à l’arrêt du véhicule

Lorsque vous passez le permis, voici les erreurs à ne pas commettre au démarrage et à l’arrêt de la voiture.

Les fautes au démarrage du véhicule

  • Vous devez savoir démarrer en toute sécurité, donc analyser votre environnement et prendre toutes les informations nécessaires (angle mort, rétroviseurs…).

  • De nombreux calages peuvent être considérés comme une faute éliminatoire lors de l’épreuve de conduite. Cela peut constituer une gêne importante pour les usagers de la route et perturber la circulation routière.

  • Attention aux démarrages en côte. Si vous reculez de façon trop importante, c’est une erreur éliminatoire.

photo-fc-point-mort-voiture (1).jpg

Les erreurs à l’arrêt de la voiture

  • Pour réussir le permis de conduire, vous devez maîtriser votre vitesse lorsque l’inspecteur vous demande de vous arrêter. Si votre allure est trop lente ou trop rapide, vous risquez un accident, ce qui est bien sûr éliminatoire, car cela représente un danger pour les autres usagers.
  • Lorsque vous vous arrêtez, veillez à ne pas gêner la circulation ni sur votre voie ni sur la voie opposée, même en cas d’urgence. Une fois le permis de conduire obtenu, cela pourrait représenter une infraction au code de la route.
Illus-fc-Calcul-distance-arret.png
Déjà 2 millions d'élèves accompagnés

Rejoignez la communauté !

Déjà 1 million d'élèves accompagnés Rejoignez la communauté !.png

Les fautes éliminatoires à l’examen du permis pendant les manœuvres

Pendant l’examen de conduite, l’inspecteur demande au candidat de réaliser quelques manœuvres obligatoires : une marche arrière, un stationnement en bataille, un demi-tour…

Rassurez-vous : si vous ne parvenez pas à réaliser parfaitement votre manœuvre, vous ne serez pas recalé.

Les fautes éliminatoires en manœuvre sont : heurter violemment un trottoir ou l’escalader au risque de blesser des piétons, ainsi que tout risque de collision avec les conducteurs ou d’autres usagers de la route.

0139cH.jpg
Bon à savoir

L’utilisation du klaxon est réglementée. Ainsi, les conducteurs qui ne respectent pas le code de la route commettent une infraction. Il ne doit être utilisé que dans des situations particulières (risque de collision avec les autres usagers, signaler sa présence hors agglomération…).

Les erreurs éliminatoires en circulation lors du permis de conduire

Pour obtenir un certificat d’examen favorable, vous devez non seulement maîtriser la conduite, mais aussi faire preuve de courtoisie envers les usagers de la route. Vous devez ainsi faire preuve de vigilance pour éviter tout risque de collision avec les autres conducteurs, notamment dans les zones à risque, comme lors du franchissement d’un passage à niveau par exemple. Adoptez également une conduite respectueuse et évitez toutes les fautes éliminatoires du permis catégorie B qui suivent.

photo-fc-ecole-primaire.jpg

Les fautes éliminatoires aux intersections

  • accumuler les refus de priorité à droite ;

  • obliger les autres conducteurs à s’arrêter en urgence suite à un engagement dangereux ;

  • ne pas marquer l’arrêt au panneau stop ou à tout autre signal d’arrêt obligatoire ;

  • ne pas anticiper l’intersection et ne pas ralentir, ni réaliser les contrôles visuels.

photo-fc-code-de-la route .jpg
Bon à savoir

Les fautes éliminatoires permettent de préparer les futurs conducteurs aux dangers qu’ils risquent de rencontrer sur la route. Ils doivent ainsi faire preuve de prudence, pouvoir réagir dans l’urgence et garder tous les bons réflexes appris au cours de leur apprentissage pour ne pas représenter un danger pour les autres usagers. C’est notamment le cas lorsqu’ils abordent un échangeur d’autoroute qui nécessite d’anticiper, de contrôler la présence des autres automobilistes et de bien se placer dans sa voie.

Votre permis à partir de 749€

Soit 450€ de moins qu'en auto-école traditionnelle

Votre permis pour 749€ Soit 450€ de moins qu'en auto-école traditionnelle.png

Les erreurs lors d’un croisement ou d’un dépassement

  • ne pas respecter les distances de sécurité ;

  • se rabattre dangereusement ;

  • ne pas maîtriser son véhicule à cause d’un excès de vitesse ;

  • refuser la priorité ;

  • réaliser un dépassement interdit ;

  • commencer un dépassement alors que l’automobiliste vous suivant a mis son clignotant et qu’il est sur le point de vous dépasser ;

  • dépasser un conducteur par la gauche alors qu’il a clairement indiqué son intention de tourner à gauche ;

  • franchir la ligne continue.

Illus-fc-Croisement-indonesienne.png

Les fautes pendant un changement de direction

  • non-respect du cédez le passage ;

  • absence de contrôles avant de changer de direction ;

  • utilisation de la voie de circulation inverse.

Votre Permis avec vos droits CPF

Financez jusqu'à 100% de votre permis jusqu'au 1er mai 2024 !

Votre Permis pour 0€ avec le CPF Financez jusqu'à 100% de votre permis.png

Les erreurs éliminatoires dans un virage

  • ne pas adapter sa vitesse et faire une sortie de virage ;

  • franchir la ligne continue dans le virage ;

  • heurter un trottoir.

00304qA.jpg

Les fautes éliminatoires en ligne droite

  • le franchissement de la ligne continue ;

  • la perte de contrôle du véhicule ;

  • heurter un trottoir.

Illus-fc-Croisement-ligne-droite-route-normale.png
Bon à savoir

Lorsque vous souhaitez obtenir votre permis de conduire, vous pouvez vous inscrire auprès d’une auto-école ou passer l’épreuve en candidat libre. Visez la réussite avec En Voiture Simone : lorsque vous choisissez notre formule Pack Permis, nous vous offrons un livret de formation au code de la route. Vous pourrez réviser en toute facilité les différentes thématiques comme les conducteurs, les autres usagers, les différents types de feux ou la signalisation par exemple.

FAQ

  • Quelle erreur est éliminatoire au permis ?

    Toute faute qui ne respecte pas le code de la route et qui peut mettre en danger la vie des usagers et la vôtre est jugée éliminatoire. Celle-ci est sanctionnée par un ajournement de l’épreuve. Vous devrez passer l’épreuve à nouveau.

  • J’ai passé mon permis, comment savoir si j’ai fait une faute éliminatoire ?

    Si l’examinateur n’a pas mis fin à l’épreuve pratique, vous allez devoir attendre que les résultats du permis de conduire soient mis en ligne sur le site de l’ANTS (entre 2 à 4 jours ouvrables, donc en dehors du week-end et des jours fériés). Si la mention permis insuffisant apparaît, téléchargez votre bilan pour analyser vos erreurs !

  • Si je cale pendant l’épreuve de mon permis, est-ce que c’est grave ?

    Si vous calez une fois non, vous avez droit à l’erreur ! Mais si vous répétez la faute, elle devient éliminatoire…

  • Est-ce que le fait de caler au permis est éliminatoire ?

    L’accumulation des calages peut finir par devenir une faute éliminatoire mais uniquement si vous calez de façon répétée et que cela perturbe la circulation. Caler une fois ou deux le jour de l’examen ne doit pas pour autant vous faire paniquer.