PERMIS DE CONDUIRE : REBONDIR APRÈS UN ÉCHEC

Hxdpnxpssea40krp87tp

En Voiture Simone

EXAMEN PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE

Maître-mot : relativiser

Concrètement, dans la vie, on ne peut pas toujours tout réussir du premier coup. Et on ne peut d’ailleurs pas tout réussir tout court. La toute première chose que nous recommandons, en cas d’échec à l’examen pratique de la conduite, c’est donc de relativiser. Ce n’est pas grave. C’est agaçant, sans doute ; frustrant, certainement. Mais ce n’est pas grave. Ca ne remet pas en question la personne que vous êtes, vos qualités et vos capacités. Ce n’était simplement pas le moment, mais hors de question d’abandonner pour autant : vous allez retenter votre chance, et vous allez y arriver.

Objectif : analyser

Une fois que vous avez arrêté de vous auto-flageller, vient le temps d’essayer de comprendre pourquoi, cette fois-ci, ça n’a pas fonctionné. Il est très important pour vous d’essayer d’analyser les causes de votre échec, pour pouvoir travailler dessus et réussir votre prochain examen. Etait-ce le stress ? Il existe des solutions anti-stress pour arriver sereinement à l’examen. Une faute éliminatoire ? Alors vous êtes certain de ne pas la reproduire la prochaine fois. Peut-être n’étiez-vous pas assez préparé ? Ça peut arriver et ce n’est pas grave, il vous suffit simplement de reprendre quelques heures de conduite pour vous sentir complètement à l’aise derrière un volant. Tout cela vous aidera à réussir votre permis, la prochaine fois.

Finalité : se réinscrire

Que vous soyez inscrit en auto-école traditionnelle ou en tant que candidat libre, nous vous conseillons de demander rapidement une nouvelle date d’examen car les délais, surtout pour un second passage, peuvent parfois être très longs. Et en attendant votre nouvelle convocation, ne lâchez rien et entraînez-vous autant que vous l’estimez nécessaire. Vous avez parcouru la quasi-totalité du chemin, il n’y a aucune raison pour que vous n’y parveniez pas.