Les pneus HIVER

1. Des pneus spécifiques

L'hiver, selon les régions, les conditions de conduite se dégradent : routes souvent détrempées, neige, givre, verglas... L'adhérence est fortement réduite. Cela a des répercussions sur le freinage, la direction et la tenue de route.

2. Réglementation

Si un panonceau le mentionne, une voiture équipée de pneu HIVER est dispensée de chaînes à neige. En effet, ces pneus permettent de rouler sans déraper dans des déclivités plus importantes que les pneus ÉTÉ.

A la différence des chaînes, les pneus HIVER peuvent être utilisés même s'il n'y a pas de neige sur la route. En effet, ils ne dégradent pas la chaussée.

Dans certains pays Européens, le montage de pneus hiver peut être obligatoire à certaines périodes de l'année ou selon les conditions climatiques.

3. Performances

Lorsque le revêtement est sec mais froid (en dessous de 7°), la gomme des pneus classiques (les pneus ÉTÉ) durcit, ce qui augmente les distances de freinage. La gomme des pneus HIVER, plus tendre à basse température, assure une meilleure adhérence dans ces conditions/

Les pneus HIVER comportent aussi des lamelles plus fines et plus nombreuses sur la bande de roulement, ce qui améliore l'adhérence sur route détrempée, sur la neige et le verglas.

En hiver, sur route mouillée à 50 km/h, les pneus HIVER permettent de réduire la distance de freinage de 1,50 mètre. Et de 30 mètres sur route enneigée !

En revanche, l'été, l'utilisation de pneus HIVER est déconseillée : les performances sont légèrement moins bonnes qu'un pneu été, et sa gomme tendre s'use plus rapidement. Par ailleurs, leur résistance au roulement accroît généralement la consommation de carburant.

4. Différents types de pneus HIVER

Les pneus estampillés M+S (Mud & Snow : boue et neige)
Ces pneus sont adaptés à l’hiver. Toutefois, ce ne sont pas les plus performants dans des conditions réellement hivernales.

Les pneus estampillés 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flake)
Ces pneus comportent un pictogramme qui représente 3 pics montagneux qui entourent un flocon de neige. Il garantit des pneus hiver de hautes performances.

Les pneus « ICE » ou « hiver nordique »
Ces pneus sont particulièrement adaptés à la glace et à la neige tassée. Ils sont plutôt destinés aux automobilistes résidant en montagne.

5. Règles d'utilisation

Pour être performants en conditions hivernales, les sculptures des pneus HIVER doivent être profondes. En dessous de 3 à 4 mm, ces pneus n'offrent généralement pas plus d'avantages qu'un bon pneu été.

J'équipe toujours ma voiture de 4 pneus HIVER. Si je monte des pneus HIVER sur les roues avant uniquement, je prends le risque d'allonger les distances de freinage, et surtout que l'arrière décroche plus rapidement que l'avant. C'est le tête-à-queue assuré, impossible à rattraper si je suis surpris !

6. Chaînes ou pneus HIVER ?

Les pneus HIVER ne dispensent pas à 100% de monter des chaînes. C'est pourquoi dans certains cas, notamment en cas d'épaisse couche de neige, ces dernières restent obligatoires.

Il suffit d'observer les engins de déneigement en montagne pour s'en convaincre : malgré qu'ils aient 4 roues motrices (et parfois plus), ils sont TOUS équipés de chaînes... Sur toutes les roues !