Les équipements de sécurité active

1. Quels sont-il?

Les éléments de sécurité active d'un véhicule sont les équipements qui permettent d'éviter un accident (en opposition aux éléments de sécurité passive, qui permettent d'en limiter la gravité).

Parmi les principaux éléments de sécurité active, on peut trouver (selon les modèles et l'âge de la voiture) :

2. L'A.B.S.

L'A.B.S. est un système qui agit sur les freins. Il détecte le moindre blocage d'une roue et réduit alors instantanément la pression de freinage sur celle-ci ; en effet, une roue bloquée réduit la possibilité de diriger la voiture, au point qu'une voiture ayant ses 2 roues avant bloquées est totalement incontrôlable (elle ne peut se déplacer qu'en ligne droite).

Attention : l'A.B.S. à lui seul ne réduit pas sensiblement la distance de freinage.

3. L'E.S.P.

L'E.S.P. détecte et corrige la trajectoire du véhicule en virage si une amorce de dérapage survient.

On pourrait penser que ce dispositif intervient sur le volant mais il n'en est rien : il agit uniquement sur les freins des 4 roues indépendamment.

En freinant légèrement une roue, pendant un temps très court, il peut rectifier la trajectoire et rétablir la voiture. A condition cependant que les limites n'ont pas été atteintes... Ce système ne fait pas de miracle, notamment si le virage est abordé à une allure inadaptée.

4. L'A.F.U.

L'A.F.U., ou amplificateur de freinage, est un système qui augmente l'efficacité des freins à leur maximum (jusqu'au déclenchement de l'A.B.S.), et souvent, déclenche aussi un clignotement des feux STOP et des feux de détresse.

Il s'active lorsqu'un passage rapide du pied droit de l'accélérateur au frein est détecté. Mais attention : ce système ne freine pas à la place du conducteur.

5. L'A.F.I.L.

L'A.F.I.L. (avertisseur de changement de file) prévient d'une sortie de voie involontaire.

Ce système analyse les marquages au sol, et s'il détecte un écart alors que cela ne semble pas être l'intention du conducteur (parce qu'il n'a pas activé les clignotants), un signal sonore et lumineux retentit. Il peut être complété d'une vibration du volant ou du siège du conducteur.

Attention : ce dispositif n'allume pas les clignotants, pas plus qu'il n'est en mesure de détecter un véhicule dans l'angle mort. Ce dernier système existe, mais il est indépendant de l'A.F.I.L.

6. Les feux adaptatifs

Les phares adaptatifs s'adaptent au tracé de la route en modifiant l'angle d'éclairage. Ils peuvent par exemple s'orienter pour éclairer l'intérieur d'un virage, se relever pour éclairer plus loin dans une montée, ou encore éviter automatiquement d'éblouir un usager arrivant en face (passage automatique feux de croisement/feux de route).

Ces feux ne concernent donc que l'éclairage avant. Les feux arrière (les feux rouges) ne servant qu'à être vu, leur simple allumage suffit. Inutile d'avoir recours à une technologie compliquée.

7. Autres éléments de sécurité active

Selon les modèles, les voitures peuvent être équipées de divers systèmes plus sophistiqués qui permettent d'assister le conducteur et éviter ou limiter certains dangers : feux à LED (particulièrement efficaces), 4 roues motrices automatiques, radars anticollisions... Il en existe une multitude. Pour les connaître et savoir si ma voiture en bénéficie, je dois me référer à la liste des équipements décrits par le constructeur du modèle que je conduis.

8. Les limites de ces équipements ; le sentiment de sécurité

Tous ces systèmes peuvent jouer un rôle important pour éviter un accident, mais aucun ne fait de miracle. Il s'agit uniquement d'aides à la conduite. Ils ne doivent pas donner un faux sentiment de sécurité. Si je roule plus vite sous prétexte que ma voiture est bien équipée, je réduis la marge que procurent ces équipements, et la vitesse rendra l'accident d'autant plus violent, donc d'autant plus grave.