La suspension, la géométrie des trains roulants et la direction

1. La suspension

La suspension est assurée par des ressorts (qui peuvent être de différents types). En plus de l'aspect confort, son rôle est surtout d'assurer le contact permanent de chacune des roues avec le sol, y compris lorsque la chaussée est déformée, dans les virages ou lors des freinages.

2. Les amortisseurs

Quand un ressort (de suspension) est comprimé puis détendu, il entre en oscillation.

L’amortisseur, relié au ressort, a pour rôle de réduire et d'arrêter très rapidement le mouvement d’oscillation du ressort : il y en a moins et ils durent moins longtemps.

3. Autre fonctions

Les amortisseurs n’ont pas pour unique fonction d’améliorer le confort des passagers en diminuant les cahots. Ils assurent une meilleure tenue de route et réduisent la distance de freinage s’ils sont en bon état. Leur bon fonctionnement est donc un facteur de sécurité.

4. Vérification

Je peux vérifier très sommairement l’état des amortisseurs en m'appuyant de tout mon poids sur l’avant de la voiture, puis en le relâchant brusquement. La voiture ne doit pas rebondir plusieurs fois. La même vérification peut être faite à l'arrière. Si la voiture oscille, les amortisseurs ne fonctionnent pas correctement. Une vérification sommaire est recommandée tous les 30 000 km. Mais rien ne remplace un véritable test d'efficacité comme celui réalisé lors du contrôle technique.

Les amortisseurs s’usent plus vite si je roule souvent chargé ou sur des routes en mauvais état.

5. La géométrie des trains roulants

Une voiture comporte 2 trains roulants (2 essieux) :
- le train avant (les 2 roues avant),
- le train arrière (les 2 roues arrière).

Ces trains doivent être réglés de façon très précise :
- pour que la voiture tienne bien la route,
- pour que les roues reviennent automatiquement en ligne droite,
- pour que la voiture roule en ligne droite,
- pour que les pneus s'usent de façon régulière et pas trop rapide.

Si je constate que la voiture a tendance à tourner toute seule (qu'elle "tire" d'un côté sans que je tourne le volant) ou que les pneus s'usent rapidement et de façon irrégulière, je dois faire vérifier la géométrie.

6. La direction

La direction est constituée de pièces qui permettent de faire pivoter les roues avant afin de diriger la voiture lorsque le conducteur tourne le volant. La direction doit être douce et précise.

Sur les voitures modernes, la direction est assistée. Soit par un système électrique, soit par un système hydraulique. Dans ce dernier cas, le niveau de liquide de direction doit être vérifié périodiquement (en même temps que les autres niveaux situés sous le capot). Ce niveau ne doit pas baisser. S'il passe sous le minimum, c'est que la direction nécessite une réparation.

Un témoin au tableau de bord peut signaler un défaut de la direction assistée.

Sur la plupart des voitures, la direction assistée ne fonctionne que si le moteur tourne (comme pour l'assistance de frein).

7. Vibrations

A une certaine vitesse (entre 100 et 130 km/h), des vibrations dans le volant peuvent apparaître. C'est ce qu'on appelle le "shimmy".

La cause est un mauvais équilibrage des roues. Un des poids qui l'équilibre a dû se détacher ou se décoller. Il faut refaire l'équilibrage. Cette opération, peu coûteuse, nécessite un matériel spécial. C'est donc du ressort d'un garagiste.

Autre défaut possible, plus grave : le jeu dans la direction. Si je constate que le volant n'agit pas instantanément sur la direction, ce n'est pas normal. A terme, ce défaut peut conduire à la rupture de la direction (la voiture ne peut plus être dirigée). Dès que je constate ce défaut, j'amène ma voiture chez le garagiste.